Après Casablanca en décembre, Jacques Prost a fait ses adieux à ses collaborateurs et partenaires de Tanger ce 12 janvier. De l’émotion et des chiffres.

De l’émotion, il y en a naturellement toujours en pareille occasion. Pour remercier, se souvenir, saluer et en fin de cérémonie, recevoir un ouvrage fait sur-mesure et retraçant par l’image et le texte les trois années de Jacques Prost à Tanger et Casablanca. Un cadeau de la direction de la communication.

Au total, Jacques Prost a passé trois ans au Maroc et 38 ans chez Renault. Ce mois-ci, il quitte Renault et le Maroc. Dès son arrivée en octobre 2012, il lance la Vision Renault 2016, axée sur la sensibilisation des collaborateurs, l’entreprise, les clients, la qualité du produit et le rayonnement externe.

Renault Maroc reconfiguré

Nommé pour diriger Renault Maroc en octobre 2012, Jacques Prost a poursuivi le développement de la nouvelle usine de Tanger et restructuré l’unité historique de la Somaca à Aïn Sebaâ. Pendant sa mission au Maroc, Jacques Prost passait les lundis et mardis à son bureau de Casablanca et le reste de la semaine à Tanger, où il avait choisi de résider.

Parallèlement, il a réorganisé la direction commerciale, monté un institut de formation aux métiers de l’automobile à Tanger, dupliqué à Casablanca et Kénitra. Il a aussi mis sur pied une école de management à Marrakech et lancé un bac pro automobile avec le ministère de l’Education. Aujourd’hui, les marques Renault et Dacia détiennent 38% de parts du marché automobile marocain.

Sous sa direction, le secteur automobile marocain avec Renault et les opérateurs sous-traitants est devenu le premier poste d’exportation marocain en 2014 et en 2015, devant OCP. "Si le pays est aujourd’hui connu dans le monde pour son industrie automobile, a souligné la consule générale de France à Tanger Muriel Soret, c’est grâce à Jacques Prost." "C’est la rencontre de deux hommes, Mohammed VI et Carlos Ghosn, qui a permis la concrétisation du projet", a ajouté J. Prost.

290.000 voitures en 2015

Renault a fabriqué 290.000 voitures en 2015,dont 230.000 à Tanger, un record marocain. En décembre dernier, Renault Maroc a exporté sa 500.000e voiture du port de Tanger-Med. La seule usine de Tanger emploie aujourd’hui 6.500 personnes, a indiqué J. Prost "avec une moyenne d’âge de 31 ans et une féminisation du staff qui est passée de 5 à 15%".

J. Prost a parlé du "cordon ombilical" qui relie l’usine de Renault Melloussa au port Tanger-Med: c’est la ligne de chemin de fer qui permet d’envoyer quotidiennement 1.000 voitures à l’export.

Fan d’automobile bien sûr, amateur du rallye auto Maroc Classic, J. Prost a informé, mardi soir à Tanger, les amoureux des belles mécaniques que Renault lancera en 2017 une version revisitée de l’Alpine. La fameuse, celle des rallyes de Monte-Carlo.

Enfin, last but not least, au cours de ces trois dernières années, Renault Maroc a été très présent sur son environnement socio-culturel immédiat. De Tanjazz aux Nuits sonores, de la cinémathèque à l’Institut français, en passant par la sensibilisation à la sécurité routière et le transport scolaire, le constructeur automobile a admirablement intégré la communauté locale et régionale.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Après Casablanca en décembre, Jacques Prost a fait ses adieux à ses collaborateurs et partenaires de Tanger ce 12 janvier. De l’émotion et des chiffres.

De l’émotion, il y en a naturellement toujours en pareille occasion. Pour remercier, se souvenir, saluer et en fin de cérémonie, recevoir un ouvrage fait sur-mesure et retraçant par l’image et le texte les trois années de Jacques Prost à Tanger et Casablanca. Un cadeau de la direction de la communication.

Au total, Jacques Prost a passé trois ans au Maroc et 38 ans chez Renault. Ce mois-ci, il quitte Renault et le Maroc. Dès son arrivée en octobre 2012, il lance la Vision Renault 2016, axée sur la sensibilisation des collaborateurs, l’entreprise, les clients, la qualité du produit et le rayonnement externe.

Renault Maroc reconfiguré

Nommé pour diriger Renault Maroc en octobre 2012, Jacques Prost a poursuivi le développement de la nouvelle usine de Tanger et restructuré l’unité historique de la Somaca à Aïn Sebaâ. Pendant sa mission au Maroc, Jacques Prost passait les lundis et mardis à son bureau de Casablanca et le reste de la semaine à Tanger, où il avait choisi de résider.

Parallèlement, il a réorganisé la direction commerciale, monté un institut de formation aux métiers de l’automobile à Tanger, dupliqué à Casablanca et Kénitra. Il a aussi mis sur pied une école de management à Marrakech et lancé un bac pro automobile avec le ministère de l’Education. Aujourd’hui, les marques Renault et Dacia détiennent 38% de parts du marché automobile marocain.

Sous sa direction, le secteur automobile marocain avec Renault et les opérateurs sous-traitants est devenu le premier poste d’exportation marocain en 2014 et en 2015, devant OCP. "Si le pays est aujourd’hui connu dans le monde pour son industrie automobile, a souligné la consule générale de France à Tanger Muriel Soret, c’est grâce à Jacques Prost." "C’est la rencontre de deux hommes, Mohammed VI et Carlos Ghosn, qui a permis la concrétisation du projet", a ajouté J. Prost.

290.000 voitures en 2015

Renault a fabriqué 290.000 voitures en 2015,dont 230.000 à Tanger, un record marocain. En décembre dernier, Renault Maroc a exporté sa 500.000e voiture du port de Tanger-Med. La seule usine de Tanger emploie aujourd’hui 6.500 personnes, a indiqué J. Prost "avec une moyenne d’âge de 31 ans et une féminisation du staff qui est passée de 5 à 15%".

J. Prost a parlé du "cordon ombilical" qui relie l’usine de Renault Melloussa au port Tanger-Med: c’est la ligne de chemin de fer qui permet d’envoyer quotidiennement 1.000 voitures à l’export.

Fan d’automobile bien sûr, amateur du rallye auto Maroc Classic, J. Prost a informé, mardi soir à Tanger, les amoureux des belles mécaniques que Renault lancera en 2017 une version revisitée de l’Alpine. La fameuse, celle des rallyes de Monte-Carlo.

Enfin, last but not least, au cours de ces trois dernières années, Renault Maroc a été très présent sur son environnement socio-culturel immédiat. De Tanjazz aux Nuits sonores, de la cinémathèque à l’Institut français, en passant par la sensibilisation à la sécurité routière et le transport scolaire, le constructeur automobile a admirablement intégré la communauté locale et régionale.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.