Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil 

Elections. Les résultats définitifs, au fur et à mesure de leur publication 

Samedi 5 septembre 2015 à 09h30
Elections. Les résultats définitifs, au fur et à mesure de leur publication
 

Nous publions ci après et dans l'ordre d'arrivée, les résultats globaux et non plus partiels, au fur et à mesure de leur publication. Soyez patient si vous ne voyez pas arriver suffisamment de résultats. Nous prendrons le temps de vérifier puis de traiter. Tous ces résultats restent provisoires tant qu'ils n'ont pas été proclamés officiellement.

>SOUSS MASSA: L'USFP GRAND PERDANT, LE PJD GRAND GAGNANT

L'USFP est le grand perdant de ce scrutin, cédant la place aux élus du Parti de la justice et du développement (PJD) qui sont arrivés en tête dans les principales municipalités.

Le PJD a ainsi obtenu la majorité des sièges de la commune urbaine d'Agadir, qui est restée dans l'escarcelle de l'USFP depuis le début du processus démocratique au Maroc au milieu des années 70.

La commune urbaine d'Agadir, longtemps considérée comme un bastion historique du parti de la Rose, a vu le PJD rafler 33 des sièges sur un total de 65, alors que l'USFP n'en a gardé que six, arrivant quatrième dans la course derrière le Parti de l'authenticité et de la modernité (PAM), qui compte désormais dix sièges, et la liste des sans appartenance politique conduite par Tarik El Kabbaj, l'ancien président de la commune urbaine durant les deux derniers mandats sous l'étendard de l'USFP.

Le parti de la Lampe a également réussi à écarter l'USFP de la présidence de la municipalité de Taroudant, restée depuis quatre mandats, c'est-à-dire depuis le début des années 90, dans les mains de Mustapha El Moutawakkil, membre du bureau politique de l'USFP.

Les candidats du PJD ont même réussi une véritable razzia en s'octroyant 23 sièges sur les 35 que compte le conseil municipal de Taroudant, contre 8 pour l'USFP.

Le même scénario s'est reproduit dans la municipalité d'Ait Melloul, relevant de la préfecture d'Inzgane-Ait Melloul, où l'USFP a vu la fin de son règne qui a duré tout au long des deux derniers mandats électoraux. A l'issue du scrutin du 4 septembre, le PJD a remporté la majorité absolue avec 30 sièges, contre 7 pour les socialistes.

Dans la municipalité d'Oulad Taima, relevant de la province de Taroudant, le PJD a encore une fois frappé fort en obtenant 22 sièges du conseil municipal, s'accordant ainsi la majorité au détriment du Rassemblement national des indépendants (RNI), qui compte désormais 7 sièges et du Parti de l'Istiqlal (PI), qui doit se contenter de 6 sièges.

A noter que la municipalité d'Oulad Taima a été longtemps le théâtre d'une rivalité politique prononcée entre le RNI, en la personne de Mohamed Bouhadhoud Boudlal, membre du bureau exécutif du parti, et le PI représenté par Abdessamad Qayouh, membre du comité exécutif des Istiqlaliens.

Le PJD participait déjà à la gestion de cette commune urbaine, mais dans le cadre d'une alliance avec le RNI.

Le parti d'Abdelilah Benkirane s'est aussi assuré la majorité au sein du conseil municipal d'Inezgane, avec 26 sièges sur un total de 39, ainsi qu'au sein de la municipalité de Dchira El Jihadia, avec 25 sièges sur les 35 que compte le conseil municipal.

>COMMUNALES. LE PJD MAJORITAIRE A CHAOUEN

-Le PJD est arrivé en tête des élections communales au niveau de la commune de Chefchaouen, avec 16 sur les 29 sièges que compte la commune (55,17 %), a-t-on appris auprès des autorités de la province de Chefchaouen.
-l'Istiqlal est deuxième avec 6 sièges,

-MP: 4 sièges,

-l'USFP: 3 sièges.

Taux de participation a atteint 46,96 pc au niveau de la commune et 62,14 pc pour la province de Chefchaouen.

Concernant les élections régionales (province de Chaouen), le PI, PJD et le PAM ont décroché 2 sièges chacun, alors que les partis du Rassemblement national des Indépendants (RNI) et de l'USFP ont remporté un siège chacun.

Pour ce qui est de la commune Steha, le RNI vient en tête de liste avec 8 des 16 sièges à pourvoir, suivi du PJD (4 sièges), du parti de la réforme et du développement (PRD, 2 sièges), du PI et de l'Union constitutionnelle (UC) avec un siège chacun.

Quant à la commune de Derdara, le PAM s'est accaparé 12 des 17 sièges à pourvoir, suivi du PJD (4 sièges) et du Parti du Progrès et du socialisme (PPS) (1 siège), alors que pour la commune de Mansoura, le parti de l'UC s'est adjugé 15 des 27 sièges à pourvoir, suivi du PI (10 sièges), du RNI et du MP (1 siège chacun).

S'agissant de la commune Amtar, le RNI a remporté 9 des 17 sièges à pourvoir, suivi du PAM (5 sièges), du MP, PI et du USFP (1 siège chacun), tandis que pour la commune d'Ounan, le PAM vient en tête de liste avec 16 des 29 sièges à pourvoir, suivi du PI (10 sièges), du RNI et du PJD (2 sièges chacun) et du MP avec 1 siège.

Pour ce qui est de la commune de Bab Berred, le RNI a décroché 12 des 27 sièges, suivi du PI (9 sièges), du PAM (5 sièges) et du PJD (1 siège), alors que pour la commune de Bab Taza, le parti du MP a remporté 17 des 33 sièges, suivi du PJD et du PAM (6 sièges chacun), du RNI (2 sièges), du PI et de l'USFP (1 siège chacun).

Au niveau de la commune de Bni Ahmed Charkia, le RNI a pris 9 des 15 sièges à pourvoir, suivi du PI avec 6 sièges, alors que pour celle de Bni Ahmed Gharbia, le PI a décroché 12 des 19 sièges à pourvoir, suivi du RNI (6 sièges) et de l'UC avec un siège.

En ce qui concerne la commune de Bni Bouzra, le PAM s'est accaparé 21 des 27 sièges à pourvoir, suivi du PJD (5 sièges) et du PI (1 siège), alors qu'au niveau de la commune de Bni Derkoul, l'USFP a pris 10 des 19 sièges à pourvoir, suivi du PI (3 sièges), du PAM, MP et du PJD (2 sièges chacun).

Quant à la commune de Bni Rzine, le PJD a remporté 20 des 27 sièges à pourvoir, suivi du PAM (4 sièges), du RNI (2 sièges) et du PI (1 siège), tandis que pour la commune de Bni Selmane, le Parti de la liberté et de la justice sociale (PLJS) a pris 10 des 29 sièges à pourvoir, suivi du PJD et du RNI (5 sièges chacun), du Parti de la liberté et de la justice (3 sièges), de l'USFP et du PRD (2 sièges chacun) et du PAM et du MP (1 siège chacun).

Concernant la commune de Bni Smih, le PAM a décroché 21 des 27 sièges à pourvoir, suivi de l'USFP (5 sièges) et du RNI avec un siège, alors que pour celle de Bni Saleh, l'USFP a remporté 14 des 17 sièges à pouvoir, suivi du PAM avec 3 sièges.

Au niveau de la commune de Bni Faghloum, l'USFP a pris 15 des 17 sièges à pourvoir, suivi du RNI avec deux sièges, alors que pour la commune de Bni Mansour, le RNI s'est adjugé 25 des 27 sièges à pourvoir, suivi du PAM et du PJD (1 siège chacun), et pour celle de Tachssift, l'USFP a décroché 9 des 15 sièges à pourvoir, suivi du MP (6 sièges).

S'agissant de la commune de Tizgane, le PI a décroché 16 des 19 sièges à pourvoir, suivi du PJD (2 sièges) et du PAM (1 siège), alors que pour la commune de Talambote, l'USFP a remporté 9 des 17 sièges à pourvoir, suivi du PI et du PJD (3 sièges) et du PAM (2 sièges), et pour celle de Tamorot, le PAM a pris 15 des 29 sièges à pourvoir, suivi du PI (12 sièges), du PJD et du RNI (1 siège chacun).

Concernant la commune de Tanaqoub, l'USFP a décroché 14 des 17 sièges à pourvoir, suivi du MP avec 3 sièges, alors que pour celle de Fifi, l'USFP a pris 13 des 17 sièges que compte la commune, suivi du PPS (2 sièges), du PJD et du PAM (1 siège chacun), et celle de Laghdir, le PJD s'est adjugé 8 des 15 sièges à pourvoir, suivi du MP (7 sièges) et du PAM (1 siège).

Pour la commune de M'Tioua, le PAM a pris 13 des 19 sièges à pourvoir, suivi du PPS (4 sièges) et du RNI (2 sièges), alors que pour la commune de Oued Malha, le PI vient en tête avec 17 des 19 sièges à pourvoir, suivi du RNI et de l'UC (1 siège chacun), et pour celle de Ouaouzghane, le PAM s'est accaparé 16 des 27 sièges, suivi du PI (10 sièges) et de l'USFP (1 siège).

>COMMUNALES. LE PJD EN TETE A MARRAKECH, LA MAJORITE PRENDRA LA MAIRIE

En obtenant 40 des 86 sièges qui constituent le conseil de la ville de Marrakech lors des élections communales et régionales de vendredi, le Parti Justice et Développement (PJD) renforce ses chances de remporter la présidence de ce conseil. Au pire, la présidence ira à l'un de ses alliés de la Majorité. A lui seul, le RNI a obtenu 11 sièges .

Le PJD, qui n'a besoin que de 4 sièges pour obtenir la majorité au prochain conseil de la ville, a réalisé ce score au niveau des cinq circonscriptions de la cité ocre en remportant 12 sièges dans la circonscription de Ménara, 10 dans celle de Guéliz, 8 à Marrakech-Médina, 7 à Sidi Youssef Ben Ali et 3 à Ennakhil.

Pour sa part, le Parti Authenticité et Modernité (PAM), qui assure depuis 2009 la présidence du Conseil de la ville de Marrakech en la personne de Fatima Zahra Mansouri, a vu ses chances diminuer de se maintenir à la mairie de la cité ocre, en obtenant 22 sièges.

La totalité des sièges obtenus par le PAM se répartissent entre les 5 sièges remportés dans chacune des circonscriptions de Marrakech-Médina, Ménara et Guéliz, ainsi que les 4 sièges raflés à Sidi Youssef Ben Ali et les 3 sièges remportés à Ennakhil.

Outre le PJD et le PAM, les autres partis ayant réussi à s'assurer des places au sein du prochain conseil communal de la ville de Marrakech sont le Rassemblement National des Indépendants (RNI) avec 11 sièges, suivi du Parti de l'Istiqlal (PI) avec 4 sièges, du Front des Forces Démocratiques (FFD) avec 3 sièges, du Mouvement Populaire (MP) et de l'Union Constitutionnelle (UC) avec 2 sièges chacun, ainsi que de l'Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) et du Parti Marocain Libéral (PML) avec 1 siège chacun.

Un total de 358.270 électeurs étaient inscrits pour les élections communales et régionales du 4 septembre au niveau des cinq circonscriptions de Marrakech dont sont issus les membres du Conseil de la ville.

>L'USFP 1ere FORCE POLITIQUE A GUELMIM

L'Union socialiste des forces populaires (USFP) a réussi à conserver sa position de première force politique au niveau de la commune urbaine de Guelmim et du Conseil régional de Guelmim-Oued-Noun.

REGIONALES :
-le parti de la rose est arrivé en tête des élections régionales avec un total de 12 sièges sur les 39 sièges que compte cette région, contre 9 sièges lors des élections de 2009,
- le Rassemblement national des indépendants (RNI) a consolidé également sa position dans la région après avoir obtenu 8 sièges dans le Conseil régional, 3 sièges de plus en comparaison avec le scrutin de 2009 au niveau de la région de Guelmim-Smara.
-le PJD a obtenu 5 sièges dans le Conseil régional,

-l'UC  qui disposait de 4 sièges en 2009 a perdu sa représentativité au sein du Conseil.
-le Parti de l'Istiqlal (PI) et le Parti Authenticité et modernité (PAM) ont obtenu  5 et 6 sèges respectivement,

- le parti de la Réforme et du développement a obtenu 2 sièges.

L'USFP a également confirmé sa force aux élections communales au niveau de la région de Guelmim-Oued-Noun avec 14 sièges sur les 39 sièges à pourvoir dans la commune urbaine. Le RNI et le PJD sont arrivés en deuxième position avec 8 sièges chacun, suivi du PI avec 5 sièges.

>COMMUNALES. FIGUIG, ISTIQLAL EN TETE

Le Parti de l'Istiqlal (PI) est arrivé en tête des élections communales du 4 septembre au niveau de la province de Figuig avec un total de 66 sièges sur 242 sièges.

Selon les résultats provisoires rendus publics samedi, le Parti authenticité et modernité (PAM) arrive en deuxième position avec 41 sièges, suivi du Rassemblement national des indépendants (RNI) avec 38 sièges, du Mouvement Populaire (MP) avec 37 sièges et de la Fédération de la Gauche démocratique avec 21 sièges.

Concernant la commune urbaine de Figuig, les 17 sièges que compte le conseil communal se répartissent sur le RNI avec 5 sièges, l'Union socialiste des forces populaires (USFP) avec 5 sièges, les sans appartenance politique (SAP) avec 3 sièges, le parti du Progrès et du Socialisme (PPS) avec 2 sièges, ainsi que le PI et le Parti Justice et Développement (PJD) avec un siège chacun.

Le taux de participation au niveau de la province de Figuig au titre du scrutin du 4 septembre a atteint 64,83 pc.

>A CASABLANCA, YASMINA QUI RIT, NABILA QUI PLEURE

Des figures politiques de renom sont parmi les vainqueurs au niveau de la région Casablanca-Settat lors du scrutin communal et régional qui s'est déroulé vendredi, alors que d'autres n'ont pas réussi à percer dans cette région ou la concurrence était très rude entre les différents candidats en lice.
Pour les élections régionales:

-Abdelaziz Omari, actuel ministre (PJD) chargé des Relations avec le Parlement et la société civile a remporté 3 sièges,

-Mustapha Bakkoury, Secrétaire général du PAM et candidat à Mohammédia, en a décroché 2,

-alors que l'Istiqlalien Karim Ghellab, ancien ministre de l'équipement et du transport et ex-président de la Chambre des Représentants et Abdelhamid Jmahri, membre du Bureau politique de l'USFP (rédacteur en chef du journal Al Ittihad Al Ichtiraki) n'ont obtenu qu'un seul siège chacun.

Pour ce qui est des élections communales:

-le Secrétaire régional du PJD dans la région Casablanca-Settat, Abdessamad Haikar a obtenu 18 sièges,

-Mohamed Sajid, Secrétaire général de l'UC et maire sortant de Casablanca a obtenu 8 sièges,

-l'Istiqlalienne Yasmina Baddou, ex-ministre de la Santé (5 sièges)

-et Moncef Belkhayat, du RNI, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports (3 sièges).

Parmi les politiciens qui n'ont pas remporté de sièges, figurent Nabila Mounib, Secrétaire général du Parti Socialiste Unifié qui a conduit la liste de la Fédération de la Gauche démocratique ou encore l'istiqlalien Fouad Douiri, ex-ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement.

Commentant les résultats de son parti au niveau de la région Casablanca-Settat, Mme Yasmina Baddou, membre du bureau exécutif du parti de la balance, s'est félicitée d'avoir réalisé une importante victoire à Anfa. Le Parti de l'Istiqlal a fait un mauvais score à Casablanca. On a décroché seulement 8 sièges au niveau du Conseil de la ville contre 18 auparavant , a-t-elle déploré.

Au niveau de l'arrondissement d'Anfa, où elle s'est portée candidate, le parti de l'Istiqlal a remporté 5 sièges, juste derrière le PJD qui en a raflé 6, ce qui, selon l'ancienne ministre de la Santé, constitue une exception à Casablanca .

Pour sa part, le président honorifique du parti de l'Union constitutionnelle (UC), Mohamed Abiad a fait savoir à la MAP que sa formation politique a remporté 20 sièges au niveau de la région du Grand Casablanca, se contentant ainsi de la troisième position après le RNI et le PJD.

>COMMUNALES. LAAYOUNE: L’ÍSTIQLAL MAJORITAIRE, HAMDI OULD RACHID RESTERA PRESIDENT DE LA COMMUNE URBAINE

Le Parti de l'Istiqlal (PI) est arrivé en tête des élections communales au niveau de la province de Lâayoune après avoir remporté un total de 82 sièges des 119 sièges que compte la province.
Selon les autorités locales, le parti de la balance a obtenu 29 sièges au niveau du Conseil municipal de Laâyoune, suivi du Rassemblement national des indépendants (RNI) avec 8 sièges, du Parti de la justice et du développement (PJD) avec 6 sièges et du Parti du progrès et du socialisme (PPS) avec 4 sièges. L’Istiqlal est donc majoritaire à Laâyoune et Hamdi Ould Rachid probablement reconduit en tant que président du conseil municipal.
Au niveau du Conseil municipal El Marsa, le PI a obtenu 21 sièges devançant le parti de l'union socialiste des forces populaires (USFP) qui a obtenu 3 sièges, le RNI avec 3 sièges et le Mouvement populaire (MP) avec un seul siège.
En ce qui concerne les conseils des communes rurales de la province, le PI a raflé tous les sièges de la commune rurale de Dcheira qui sont au nombre de 15 et deux à la commune de Foum El Oued où le RNI a remporté 11 sièges et l'Union constitutionnelle (UC) deux sièges.
Dans la commune urbaine de Boukraâ, le PI a obtenu 14 sièges pour un siège remporté par un candidat sans appartenance politique.

>COMMUNALES/KENITRA: LE PJD MAJORITAIRE DANS LA VILLE,  EN TETE DANS LA PROVINCE

Le Parti de la justice et du développement (PJD) est arrivé largement en tête des élections communales au niveau de la province de Kénitra avec 201 sièges, devant l'Union constitutionnelle (UC) qui a totalisé 131 sièges et le Parti authenticité et modernité (PAM) avec 85 sièges.

Selon des résultats intégraux provisoires obtenus auprès de la province de Kénitra, le parti du Rassemblement national des indépendants (RNI) est arrivé en quatrième position avec 82 sièges, suivi du parti de l'Istiqlal (PI) avec 78 sièges, du Mouvement populaire (MP) avec 42 sièges, du Mouvement démocratique et social (MDS) avec 27 sièges, de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) avec 17 sièges et du Parti du progrès et du socialisme (PPS) avec 5 sièges.

Arrivent ensuite le parti de l'Union marocaine pour la démocratie (UMD) qui a obtenu 4 sièges, et le Parti du renouveau et de l'équité (PRE) et le parti de la renaissance et de la vertu (PRV) avec un siège chacun.

Pour la commune urbaine de Kénitra, le PJD a raflé 49 des 65 sièges que compte la commune. Le PAM et le PI ont remporté 8 sièges chacun dans la même commune.

Dans la commune urbaine de Mehdia, c'est le PI qui a raflé la mise avec 19 sur les 29 sièges que compte la commune. Le PJD a remporté 10 sièges dans cette localité.

Pour la commune urbaine de Souk Larbaa, le RNI est arrivé premier avec 15 sièges, suivi du PI (11 sièges), du PJD (5 sièges), de l'UC et de l'USFP (deux sièges chacun).

Quant à la représentation de la province de Kenitra au niveau du Conseil de la région Rabat-Salé-Kenitra, le PJD est arrivé en tête avec 6 sièges, suivi du PAM et de l'UC avec deux sièges chacun, du PI et du RNI avec un siège chacun.

Quelques 477.000 électeurs (inscrits sur les listes électorales) ont été appelés à voter dans la province de Kenitra pour les élections communales et régionales du 4 septembre. Selon les autorités locales, le taux de participation au niveau de la province a atteint 51,02 pc.

La province est constituée de 23 communes (dont trois communes urbaines Kenitra, Mehdia, Souk Larbaa du Gharb). La commune de Kenitra arrive en tête avec 199.462 électeurs, suivis de Souk Larbaa (33.807 électeurs) et la commune Sidi Taibi (20.356 électeurs). La province compte 1167 bureaux de vote.

>COMMUNALES/KHOURIBGA: LE PJD EN TETE

Le Parti de la Justice et du développement (PJD) est arrivé en tête des élections communales dans la province de Khouribga, qui ont connu un taux de participation de 33,52 pc, après avoir engrangé 18 sièges sur les 43 à pourvoir, selon des résultats provisoires de ce scrutin.

Le PJD a obtenu 18 sièges (2 femmes), suivi par le Rassemblement national des indépendants (RNI) avec 11 sièges (2 femmes), l'Union constitutionnelle (UC) qui a remporte 9 sièges (une femme) et le Mouvement populaire (MP) avec 5 sièges (une femme), selon ces résultats, communiquées samedi par la préfecture de la province de Khouribga.

Au niveau de la municipalité d'Oued Zem, le PJD a survolé les élections en obtenant 19 sur les 35 sièges que compte cette commune (dont 3 femmes), suivi par le Parti Authenticité et Modernité avec 7 sièges (une femme), le MP avec 5 sièges (une femme) et l'UC avec 4 sièges (une femme).

Concernant la municipalité de Bejaâd, où le taux de participation s'est chiffré à 50,95 pc, le PJD a également occupé la première place en décrochant 8 sièges (2 femmes) sur les 29 à pourvoir, suivi par le RNI avec 6 sièges (une femme), le MP avec 5 sièges (une femme), le Parti de l'Istiqlal (PI) avec 3 sièges (une femme) et l'Union socialiste des forces populaires (USFP) avec 3 sièges (une femme). Viennent ensuite le PAM et le Mouvement démocratique social avec 2 sièges chacun.

Au niveau de la municipalité de Boujniba, où le scrutin s'est déroulé selon un mode uninominal avec un taux de participation de 66,31 pc, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) a remporté 13 sur les 27 sièges à pourvoir, suivi par l'USFP avec 7 sièges, le PAM (2 sièges), le PI (2 sièges), le PJD (2 sièges) et le RNI (un seul siège).

Dans la municipalité de Hattane, où un taux de participation de 65,24 pc a été enregistré, le MP est arrivé en tête avec 6 sièges sur les 17 de cette commune. Arrive ensuite le PI avec 4 sièges, l'UC avec 4 sièges et le PAM, PJD et PPS avec un siège chacun.

 

>REGIONALES: ISTIQLAL ET MP EN TETE A OUED EDDAHAB

-Le MP et le Parti de l'Istiqlal (PI) ont remporté 5 sièges chacun sur les 16 sièges à pourvoir au niveau de la province de Oued Eddahab lors des élections régionales du 4 septembre.

Le nombre de sièges réservés à cette circonscription électorale est de 16, alors que le nombre de voix exprimé est de 19.127.

>COMMUNALES: LE PJD EN TETE A SETTAT

-Le PJD est arrivé en tête des élections communales au niveau de la circonscription de Settat, avec 11 sièges sur les 39 que compte la ville, selon des résultats partiels provisoires, annoncés samedi par les autorités locales.
-La 2ème place est revenue au PAM et au Mouvement démocratique et social (MDS) avec 6 sièges chacun,

-suivis du Parti de l'Istiqlal (PI, 4 sièges),

de l'Union socialiste des forces populaires (USFP, 4 sièges),

-de la Fédération de la gauche démocratique (FGD, 3 sièges),

du Parti du progrès et du socialisme (PPS, 3 sièges)

et de l'Union constitutionnelle (UC, 2 sièges).

Le PJD a obtenu 5.488 voix, contre 2.975 pour le PAM, 2.886 voix pour le MDS, 2.005 voix pour le PI, 1.603 voix pour l'USFP, 1.516 voix pour l'AGD et 1.484 voix pour l'UC.

Le taux de participation au niveau de cette commune a atteint 40,61 pc, indiquent les mêmes sources, précisant que sur un total de 69.378 inscrits, 28.177 ont voté lors de ce scrutin.

 

>COMMUNALES: LE PJD EN TETE A MOHAMMEDIA

-Le Parti de la justice et du développement (PJD) s'est adjugé la première part dans les élections au niveau de la commune de Mohammedia, en remportant 22 sièges (9.503 voix) sur les 47 sièges que compte la commune, selon des résultats provisoires, annoncés samedi par les autorités locales.
- Il est suivi de l'USFP: 10 sièges et 4.232 voix

-du PAM: 8 sièges et 3.849 voix)

-et du RNI: 7 sièges et 3.000 voix,

Le Parti de l'Istiqlal a obtenu 1.031 voix, le Mouvement populaire (MP: 770 voix), l'Union constitutionnelle (UC: 569 voix), l'Alliance de la gauche démocratique (AGD: 521 voix), le Parti du progrès et du socialisme (PPS: 413 voix) et le Mouvement démocratique et social (MDS: 275 voix).

Lors d'une conférence de presse, organisée au siège de la préfecture de Mohammedia, les autorités locales ont indiqué qu'au niveau de cette commune, le taux de participation aux élections du Conseil communal de la ville a atteint 32,79 pc, tandis que le nombre de votants s'est élevé à 28.798 sur un total de 87.825 personnes inscrites sur les listes électorales.

>COMMUNALES: LE PJD EN TETE A TETOUAN (38% des sièges)

-Le PJD est arrivé en tête des élections communales au niveau de la commune de Tétouan, avec 23 sur les 59 sièges que compte la ville (38,98 pc) et 14.375 voix sur un total de 45.839 voix, a-t-on appris auprès des autorités locales.
-Selon les résultats provisoires rendus publics samedi, la 2-ème place est revenue RNI avec 16 sièges (10.291 voix),

-suivi du PAM avec 9 sièges (5.603 voix),

-du Parti de l'Istiqlal avec 6 sièges (3.952 voix)

-et de l'USFP avec 5 sièges (2.541 voix),

alors que les partis du progrès et du socialisme (PPS) (604 voix), de la Fédération de la gauche démocratique (345 voix) et des Sans Appartenance Politique (SAP) (342 voix) n'ont décroché aucun siège.

Une simple alliance PJD-RNI permettra d'assurer la majorité. Tétouan est le fief de Talbi Alami (RNI) président de la Chambre des Représentants.

Le nombre de personnes inscrites sur les listes électorales au niveau de la commune de Tétouan a atteint 158.507, alors que celui des votants s'est élevé 45.839, avec un taux de participation de 29 pc.

Au niveau de la commune de Oued Laou, l'USFP a décroché 2.537 voix sur 2.783 voix exprimées, pour se situer en tête de liste avec la majorité des sièges, suivi du PPS avec 102 voix, du PJD avec 86 voix, du RNI avec 52 voix et du PAM avec 6 voix.

Le nombre de personnes inscrites sur les listes électorales au niveau de la commune de Oued Laou s'est élevé à 5.104, alors que celui des votants s'est élevé 3.197, avec un taux de participation de 63 pc.

Concernant les élections régionales au niveau de la commune de Tétouan, le RNI a remporté 3 sièges, suivi du PJD et du PPS avec 2 sièges chacun, de l'USFP et du PAM avec 1 siège chacun.

 

>REGIONALES: LE PAM GRAND FAVORI POUR PRESIDER LA REGION DE MARRAKECH-SAFI.

Le parti d'Authenticité et modernité (PAM) est arrivé en tête des élections régionales au niveau de la région Marrakech-Safi, selon les résultats communiqués par la Wilaya de Marrakech-Tensift-Al Haouz, à la fin de l'opération du dépouillement des bulletins de vote.


-Le PAM a ainsi obtenu 24 sièges, soit 32 pc des 75 sièges à pourvoir dans cette région,

-suivi du Parti de la Justice et développement (PJD) avec 16 sièges (21,33 pc),

-du Parti de l'Istiqlal avec 11 sièges (14,67 pc),

-du Rassemblement national des indépendants (RNI) avec 10 sièges (13,33 pc),

-du Mouvement Populaire (MP) avec 05 sièges (6,67 pc),

-de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) ave 04 sièges (5,33 pc),

-de l'Union constitutionnelle (UC) avec 03 sièges (4 pc)

-et du Parti du progrès et socialisme (PPS) avec 02 sièges (2,67 pc).


Au niveau des préfectures et des provinces composant cette région:

-le PJD est arrivé en tête dans la préfecture de Marrakech avec 06 sièges des 14 à pourvoir pour cette préfecture, suivi du PAM et du RNI avec 03 sièges chacun et du MP avec 02 sièges.

-En ce qui concerne la province des Rhamna, le PAM a obtenu 04 sièges des 07 à pourvoir pour cette province, suivi du RNI avec 02 sièges et du PI avec 01 siège.

-Au niveau de la province de Chichaoua, le PAM, le PI et le PJD ont obtenu 02 sièges chacun, suivis du RNI et du MP avec un siège chacun.

-En ce qui concerne la province d'Al Haouz, le PAM a obtenu 05 sièges des 10 sièges à pourvoir, suivi du PI et du PJD avec 02 sièges et l'UC avec un siège.

-S'agissant de la province de Kelaât des Sraghna, le PAM a obtenu 04 sièges des 10 sièges à pourvoir, suivi du PJD et du RNI avec 02 sièges chacun et du PI et du MP avec 01 siège chacun.

-Au niveau de la province de Safi, le PJD a obtenu 03 sièges des 11 à pourvoir, suivi du PAM, du PI et de l'USFP avec 02 sièges chacun, et du MP et l'UC avec 01 siège chacun.

-S'agissant de la province d'Essaouira, le PAM, le RNI et l'USFP sont arrivés en tête des élections régionales avec 02 sièges chacun sur les 9 à pourvoir, suivi du PI, du PJD et le PPS avec 1 siège chacun.

-Au niveau de la province de Youssoufia, le PAM et le PI sont arrivés en tête avec 02 sièges chacun des 06 sièges à pourvoir, suivi du PPS et de l'UC avec 01 siège chacun.

 

 

>COMMUNALES: LE PAM EN TETE DANS LA PROVINCE DE FAHS ANJRA

Le Parti Authenticité et modernité (PAM) est arrivé en tête des élections communales au niveau de la province de Fahs-Anjra, avec 47 sur les 131 sièges que compte la province (source: préfecture de Fahs-Anjra)

-PAM: 47 sièges sur 131.

-RNI: 33 sièges

-PJD: 18 sièges.

-Istiqlal: 1 siège.

Les sièges des autres partis ne sont pas encore disponibles.

Au niveau de la commune Al Bahraoiyine, le PAM a décroché 9 sur les 17 sièges à pourvoir, suivi du PJD avec 5 sièges et du RNI avec 3 sièges.

Concernant la commune de Malloussa, le PAM vient en tête de liste avec 12 sur les 17 sièges à pourvoir, suivi du PJD avec 3 sièges et du RNI avec 2 sièges, alors que pour la commune de Ksar Sghir, le PAM a remporté 7 des 19 sièges à pourvoir, suivi du RNI avec 4 sièges et du PJD avec 2 sièges.

Pour ce qui est de la commune de Jouamaa, le PAM a remporté 6 sur les 17 sièges à pourvoir, suivi du PJD et du RNI avec 2 sièges chacun, tandis que pour la commune d'Anjra, le RNI vient en tête de liste avec 18 des 27 sièges à pourvoir, suivi du PJD avec 4 sièges et du PI avec 1 siège.

Quant à la commune de Ksar Al Majaz, le PAM s'est accaparé 10 des 17 sièges à pourvoir, suivi du RNI avec 4 sièges et du PJD avec 1 siège, alors que pour la commune de Taghramt, le PAM a décroché 3 des 17 sièges à pourvoir, suivi du PJD avec 1 siège.

La même source fait savoir que le taux de participation aux élections communales et régionales du 4 septembre a atteint 70,27 pc au niveau de la province de Fahs-Anjra.

>COMMUNALES: LE PAM LARGEMENT EN TETE DANS LE HAOUZ

Les résultats globaux du Haouz sont très favorables au PAM, mais ceux de la ville de Marrakech, grand enjeu spécifique ne sont pas encore connus avec précision. Résultats globaux du Haouz, provisoires.

-PAM 42,2% des sièges des communes de la province du Haouz

-PJD: 16,2 %,

-UC 13,2 %,

-Istiqlal 9,8 %,

-MP: 7 %,

-RNI 5,3%,

-PPS 3,4 %,

-USFP 1,92 %

-Fédération de la gauche démocratique (FGD) 0,64 %.


Au niveau de la municipalité d'Amizmiz, le PAM a remporté la majorité des sièges, soit 68 pc alors que le reste des sièges sont revenus au PJD.

En ce qui concerne la municipalité de Tahanaout, le PPS a remporté 16 des 17 sièges.

Le taux de participation au niveau de la province d'Al Haouza été de l'ordre de 65,07 %.
 

>YASMINA BADDOU ASSURE A CASA ANFA

Dans le désaveu national de l'Istiqlal, Yasmina Baddou réalise une victoire éclatante à Anfa.

Le parti de l'Istiqlal n'a qu'un siège de moins que le PJD à l'arrondissement Anfa. Le PJD a passé 6 conseillers à l'arrondissement Anfa plus 1 femme à la ville. Yasmina Baddou en a passé 5 plus 1 femme au conseil de la ville.

Le PI a obtenu au niveau de Casablanca 8 sièges dont 4 élus issus de la préfecture d'Anfa. Yasmina Baddou a fait passer 50% des sièges de l'Istiqlal au niveau du conseil de la ville.

Seuls Anfa et El Fida ont fait passer 2 femmes de l'Istiqlal au conseil de la ville de Casablanca, autant que le PJ

>LE PAM EN TETE DANS L'ORIENTAL, SUIVI DU PJD

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) est arrivé en tête des élections communales au niveau des villes de Nador, Berkane et Oujda, selon des résultats provisoires (mais portant sur l'ensemble des votes) des élections communales et régionales, qui se sont déroulées vendredi dans les différentes régions du Maroc.

-Commune urbaine de Nador: PAM 16 sur les 43 sièges , devant le MP (13 sièges), le RNI (8 sièges) et le PJD (6 sièges).

-Commune urbaine de Berkane: PAM 14 sièges sur 39, suivi du PJD (12 sièges), de USFP (6 sièges), du PPS (4 sièges) et du Parti de l'Istiqlal (3 sièges).

-Commune urbaine d'Oujda: PAM 30 sièges sur 65 , devant le PJD 28 sièges et le Parti de l'Istiqlal (7 sièges). L'Istiqlal présidait cette commune.

>AGADIR: PJD EN TETE

 

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) est arrivé en tête au niveau de la commune urbaine d'Agadir, lors des élections communales et régionales du 4 septembre, selon les résultats provisoires mais globaux annoncés samedi par le Wali de la région Souss-Massa Draa, gouverneur de la préfecture d'Agadir Ida-Outanane, Mohamed El Yazid Zellou.

-PJD: 33 sur les 65 sièges que compte le Conseil de la ville, donc la majorité absolue.

-La 2-ème place est revenue à la liste des sans appartenance politique (SAP), en fait c'est la liste d'Al-Badil addimocrati de Tariq Kabbage (l'Alternative Démocratique) qui n'a pas finalisé la création de son parti. 10 sièges.

-PAM: 10 sièges

-USFP: 6 sièges

-RNI: 6 sièges.

Sauf surprise, le PJD va diriger Agadir et le populaire maire Tariq Kabbage va devoir passer la main.

Concernant les deux communes rurales où le scrutin s'est déroulé selon le mode de liste, en l'occurrence la commune de Drarga (35 sièges) et celle d'Aourir (29 sièges), le PJD a obtenu 14 sièges dans la première, tandis que le PAM a eu 10 sièges. Le parti du Progrès et du socialisme, lui, a obtenu 6 sièges et le RNI en a remporté cinq.

Quant à la commune d'Aourir, le PJD a engrangé 10 sièges, suivi du PAM (9 sièges), de l'USFP (6 sièges) et du RNI (4 sièges).

Par ailleurs, le taux de participation à ce double scrutin au niveau de la commune d'Agadir Ida-Outanane a atteint 42,7 pc, contre environ 40 pc lors des Communales de 2009. Le taux de participation en milieu urbain s'est établi à 35,63 pc tandis que celui enregistré en milieu rural s'est élevé à 58,28 pc.

.
.
.
Nous rappelons à nos lecteurs que les commentaires sont désactivés pour les articles consacrés aux élections et ce jusqu'à la fin de la campagne électorale
.


.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close