Le récit de Ouadie Lahlou, rescapé marocain de la prise d'otages de Bamako

EXCLUSIF. Contacté par téléphone, Ouadie Lahlou, DGA de la Banque de développement du Mali (filiale BMCE) qui logeait au 1er étage de l’hôtel Radisson, raconte comment il a pu s’échapper.

D'une voix très tendue par l'émotion, manifestement sous le choc, Ouadie Lahlou livre aux lecteurs de Médias24 le récit des événements:

 


(Interview express avec Ouadie Lahlou)

 

"Quand j’ai entendu les premiers coups de feu, je me suis engouffré dans la penderie de ma chambre. J’avais très peur, même si je n’ai jamais été en contact direct avec les preneurs d’otages."

"Au bout d’un temps qui m’a semblé interminable, un policier armé est rentré dans la chambre et m’a demandé de sortir en courant. C’était vraiment limite car ça tirait des coups de feu derrière et on m’a fait sortir par la porte arrière."

"L’ambiance était dramatique, j’ai passé un sale moment dans ma chambre d’hôtel. J’espère que l’autre Marocain qui est un client de notre banque va s’en sortir ainsi que tous les otages. J’ai eu beaucoup de chance car je suis sorti sain et sauf."

Interrogé sur la situation qui règne sur place, notre interlocuteur, encore profondément bouleversé, déclare que les forces de sécurité ont investi l’hôtel mais qu’il n’a rien vu de l’assaut et que ça continuait à tirer une fois qu'il s'est retrouvé en dehors de l'hôtel.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Le récit de Ouadie Lahlou, rescapé marocain de la prise d'otages de Bamako

EXCLUSIF. Contacté par téléphone, Ouadie Lahlou, DGA de la Banque de développement du Mali (filiale BMCE) qui logeait au 1er étage de l’hôtel Radisson, raconte comment il a pu s’échapper.

D'une voix très tendue par l'émotion, manifestement sous le choc, Ouadie Lahlou livre aux lecteurs de Médias24 le récit des événements:

 


(Interview express avec Ouadie Lahlou)

 

"Quand j’ai entendu les premiers coups de feu, je me suis engouffré dans la penderie de ma chambre. J’avais très peur, même si je n’ai jamais été en contact direct avec les preneurs d’otages."

"Au bout d’un temps qui m’a semblé interminable, un policier armé est rentré dans la chambre et m’a demandé de sortir en courant. C’était vraiment limite car ça tirait des coups de feu derrière et on m’a fait sortir par la porte arrière."

"L’ambiance était dramatique, j’ai passé un sale moment dans ma chambre d’hôtel. J’espère que l’autre Marocain qui est un client de notre banque va s’en sortir ainsi que tous les otages. J’ai eu beaucoup de chance car je suis sorti sain et sauf."

Interrogé sur la situation qui règne sur place, notre interlocuteur, encore profondément bouleversé, déclare que les forces de sécurité ont investi l’hôtel mais qu’il n’a rien vu de l’assaut et que ça continuait à tirer une fois qu'il s'est retrouvé en dehors de l'hôtel.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.