Aqmi agite désormais la carte de Sebta et Melilia

Le numéro 2 d’Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé les Libyens à s’attaquer aux Occidentaux.

Alors que des informations font état de la préparation d’une offensive militaire occidentale contre Da'ech en Libye? où les combattants d’Al Baghdadi deviennent de plus en plus présents, Aqmi a également évoqué Sebta et Mélilia.

Sur le premier point, il va sans dire qu’il y a une compétition morbide entre Al Qaïda et Da'ech.

Sur le second point, Aqmi n’arrive pas à s’implanter au Maroc et essaie clairement de contourner cette difficulté en utilisant la carte de Sebta et Melillia, car c’est une carte qui peut être audible en Europe.

Cette vidéo d’Aqmi, à laquelle ont eu accès Al Akhbar (Nouakchott) et Europa Press (Madrid) dure 23 minutes et son contenu est aussi consacré à la situation en Libye. Le numéro 2 d’Aqmi, l’Algérien Abou Oubeid Youssouf El-Anabi, y dénonce les accords inter-libyens de Skhirat. 

Il accuse également l’Occident d’avoir fait "avorter le califat [islamique] et d’avoir divisé la terre de l’islam en territoires éparpillés et gouvernés par ses complices, qui portent des noms arabes, mais qui sont dotés d’un esprit occidental", souligne Alakhbar. La vidéo reflète l’état de concurrence exacerbée en vigueur entre Daech et Al-Qaida.

Selon l’expert en sécurité internationale Olivier Guitta, de GlobalStrat, "Aqmi doit montrer qu’il est toujours d’actualité par rapport à l’Etat islamique et donc se positionner sur la Libye en menaçant l’Italie". "Son cheval de bataille a toujours été la libération d’Al Andalous, donc cela commence par Sebta et Mélillia, un terrain que l’organisation Etat islamique ne privilégie pas pour l’instant."

Zones sensibles partagées

El Mundo (Madrid) de ce 15 janvier souligne de son côté que la récente vidéo d’Aqmi "montre un combattant originaire de Mélilia, Abou Nasser Al Andaloussi". Al Andaloussi avait dans une précédente vidéo du mois de septembre dernier appelé "les frères musulmans en Espagne à aller faire le jihad".

Cet appel, qui évoque la situation de Sebta et Mélilia, est interprété comme une volonté d’Aqmi de mettre la pression sur Rabat et Madrid. Les deux capitales ont développé depuis une dizaine d’années maintenant une coopération anti-terroriste efficace. Celle-ci se reflète par les tentatives d’attentats déjoués et le démantèlement de cellules à Sebta, Mélilia, Fnideq ou Barcelone.

Par ailleurs, en s’exprimant sur la Libye, Sebta et Mélilia, Aqmi cherche à concurrencer les filières de Daech. Les deux groupes islamistes s’affrontent violemment en Libye et cherchent à étendre leur influence au Maghreb et au Sahel.

Depuis 2004 en Espagne et 2011 au Maroc, les deux pays ont réussi à déjouer les projets terroristes. La mention de Sebta et de Mélillia dans cette vidéo d’Aqmi va probablement inciter les deux parties à raffermir leur coopération. Entre les deux nations, les zones sensibles partagées sont nombreuses: autour de Sebta et Mélilia, mais aussi Madrid ou Barcelone.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Aqmi agite désormais la carte de Sebta et Melilia

Le numéro 2 d’Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé les Libyens à s’attaquer aux Occidentaux. 

Alors que des informations font état de la préparation d’une offensive militaire occidentale contre Da'ech en Libye? où les combattants d’Al Baghdadi deviennent de plus en plus présents, Aqmi a également évoqué Sebta et Mélilia.

Sur le premier point, il va sans dire qu’il y a une compétition morbide entre Al Qaïda et Da'ech.

Sur le second point, Aqmi n’arrive pas à s’implanter au Maroc et essaie clairement de contourner cette difficulté en utilisant la carte de Sebta et Melillia, car c’est une carte qui peut être audible en Europe.

Cette vidéo d’Aqmi, à laquelle ont eu accès Al Akhbar (Nouakchott) et Europa Press (Madrid) dure 23 minutes et son contenu est aussi consacré à la situation en Libye. Le numéro 2 d’Aqmi, l’Algérien Abou Oubeid Youssouf El-Anabi, y dénonce les accords inter-libyens de Skhirat. 

Il accuse également l’Occident d’avoir fait "avorter le califat [islamique] et d’avoir divisé la terre de l’islam en territoires éparpillés et gouvernés par ses complices, qui portent des noms arabes, mais qui sont dotés d’un esprit occidental", souligne Alakhbar. La vidéo reflète l’état de concurrence exacerbée en vigueur entre Daech et Al-Qaida.

Selon l’expert en sécurité internationale Olivier Guitta, de GlobalStrat, "Aqmi doit montrer qu’il est toujours d’actualité par rapport à l’Etat islamique et donc se positionner sur la Libye en menaçant l’Italie". "Son cheval de bataille a toujours été la libération d’Al Andalous, donc cela commence par Sebta et Mélillia, un terrain que l’organisation Etat islamique ne privilégie pas pour l’instant."

Zones sensibles partagées

El Mundo (Madrid) de ce 15 janvier souligne de son côté que la récente vidéo d’Aqmi "montre un combattant originaire de Mélilia, Abou Nasser Al Andaloussi". Al Andaloussi avait dans une précédente vidéo du mois de septembre dernier appelé "les frères musulmans en Espagne à aller faire le jihad".

Cet appel, qui évoque la situation de Sebta et Mélilia, est interprété comme une volonté d’Aqmi de mettre la pression sur Rabat et Madrid. Les deux capitales ont développé depuis une dizaine d’années maintenant une coopération anti-terroriste efficace. Celle-ci se reflète par les tentatives d’attentats déjoués et le démantèlement de cellules à Sebta, Mélilia, Fnideq ou Barcelone.

Par ailleurs, en s’exprimant sur la Libye, Sebta et Mélilia, Aqmi cherche à concurrencer les filières de Daech. Les deux groupes islamistes s’affrontent violemment en Libye et cherchent à étendre leur influence au Maghreb et au Sahel.

Depuis 2004 en Espagne et 2011 au Maroc, les deux pays ont réussi à déjouer les projets terroristes. La mention de Sebta et de Mélillia dans cette vidéo d’Aqmi va probablement inciter les deux parties à raffermir leur coopération. Entre les deux nations, les zones sensibles partagées sont nombreuses: autour de Sebta et Mélilia, mais aussi Madrid ou Barcelone.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.