Le projet de loi a été adopté en conseil de gouvernement ce jeudi 14 mai.

Un nouveau pas a été fait dans l’élargissement de la couverture médicale. A partir de la prochaine rentrée, les étudiants de l’enseignement supérieur, du privé ou du public, ainsi que les élèves de la formation professionnelle titulaires d’un baccalauréat, et les étudiants étrangers inscrits au Maroc, disposeront d’une couverture médicale obligatoire de base, à condition de ne pas bénéficier par ailleurs d’une autre couverture.

Le projet de loi a été présenté par Lahoussine Louardi, ministre de la santé publique.

Cette couverture sera gérée par la CNOPS, ce qui signifie que l’étudiant sera adhérent à cette Caisse et disposera sur le même pied d’égalité que les autres adhérents, de tous ses services de couverture médicale de base (AMO).

De source informée, on estime que 250.000 étudiants seront concernés. Les autres sont soit au Ramed soit bénéficient d’une autre couverture.

Bientôt, une couverture médicale pour les indépendants

L’adoption du projet de loi, présenté par le ministre de la Santé houssine Louardi, constitue un grand pas dans l’élargissement de la couverture médicale. 

Actuellement, 17,4 millions de Marocains, soit 55% de la population, bénéficient de la couverture médicale, selon le ministère de la Santé.

Dans le détail, 34% de la population bénéficie de l'AMO, 28% du RAMED. A cela s’ajoute le projet de couverture médicale pour les indépendants, en cours de finalisation par le département de Louardi.

Lancé en 2007, ce projet a été remis sur la table le 29 décembre 2014, au cours de la première réunion de la commission interministérielle de pilotage de la réforme de la couverture médicale de base, créée par une circulaire du Chef du gouvernement dans le but de faire bénéficier l'ensemble de la population de la couverture médicale. 

Ainsi, au cours de cette réunion, les membres de la commission ont adopté la stratégie de réforme de la couverture médicale de base et approuvé les différents projets et propositions présentés dans leurs grandes lignes. 

Parmi les propositions approuvées : l’intégration des travailleurs indépendants à la liste des Marocains bénéficiant de la couverture médicale de base, et la gestion de cette couverture par la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS).

Les membres du comité ont également convenu de confier la gestion administrative du Régime d'assistance médicale (Ramed) à l'Agence nationale de l'assurance maladie (Anam) pour une durée de deux ans en l'attente de la mise en place d'une instance nationale indépendante pour ce régime.  

Vers une généralisation de la couverture médicale au Maroc

En définitive, en lançant le Ramed et la couverture médicale pour les étudiants et les travailleurs indépendants, le gouvernement trace la perspective d’un élargissement de la couverture médicale à l’ensemble de la population.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le projet de loi a été adopté en conseil de gouvernement ce jeudi 14 mai.

Un nouveau pas a été fait dans l’élargissement de la couverture médicale. A partir de la prochaine rentrée, les étudiants de l’enseignement supérieur, du privé ou du public, ainsi que les élèves de la formation professionnelle titulaires d’un baccalauréat, et les étudiants étrangers inscrits au Maroc, disposeront d’une couverture médicale obligatoire de base, à condition de ne pas bénéficier par ailleurs d’une autre couverture.

Le projet de loi a été présenté par Lahoussine Louardi, ministre de la santé publique.

Cette couverture sera gérée par la CNOPS, ce qui signifie que l’étudiant sera adhérent à cette Caisse et disposera sur le même pied d’égalité que les autres adhérents, de tous ses services de couverture médicale de base (AMO).

De source informée, on estime que 250.000 étudiants seront concernés. Les autres sont soit au Ramed soit bénéficient d’une autre couverture.

Bientôt, une couverture médicale pour les indépendants

L’adoption du projet de loi, présenté par le ministre de la Santé houssine Louardi, constitue un grand pas dans l’élargissement de la couverture médicale. 

Actuellement, 17,4 millions de Marocains, soit 55% de la population, bénéficient de la couverture médicale, selon le ministère de la Santé.

Dans le détail, 34% de la population bénéficie de l'AMO, 28% du RAMED. A cela s’ajoute le projet de couverture médicale pour les indépendants, en cours de finalisation par le département de Louardi.

Lancé en 2007, ce projet a été remis sur la table le 29 décembre 2014, au cours de la première réunion de la commission interministérielle de pilotage de la réforme de la couverture médicale de base, créée par une circulaire du Chef du gouvernement dans le but de faire bénéficier l'ensemble de la population de la couverture médicale. 

Ainsi, au cours de cette réunion, les membres de la commission ont adopté la stratégie de réforme de la couverture médicale de base et approuvé les différents projets et propositions présentés dans leurs grandes lignes. 

Parmi les propositions approuvées : l’intégration des travailleurs indépendants à la liste des Marocains bénéficiant de la couverture médicale de base, et la gestion de cette couverture par la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS).

Les membres du comité ont également convenu de confier la gestion administrative du Régime d'assistance médicale (Ramed) à l'Agence nationale de l'assurance maladie (Anam) pour une durée de deux ans en l'attente de la mise en place d'une instance nationale indépendante pour ce régime.  

Vers une généralisation de la couverture médicale au Maroc

En définitive, en lançant le Ramed et la couverture médicale pour les étudiants et les travailleurs indépendants, le gouvernement trace la perspective d’un élargissement de la couverture médicale à l’ensemble de la population.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.