L'Alliance contre le racisme et la xénophobie, association de la ville de Tanger, nous a adressé le communiqué suivant:

"Les membres de l’«Alliance contre le racisme et la xénophobie» et citoyens ayant partagé les douloureux moments vécus par la communauté subsaharienne à Tanger demandons aux autorités de la ville (mairie, wilaya, ainsi qu’aux responsables des services extérieurs de l’État) une intervention immédiate visant à répondre au drame humain auquel ces personnes font face depuis leur délogement violent du quartier de Boukhalef.

"Cette intervention est indispensable au vu de la situation d’urgence humanitaire dans laquelle se trouvent des dizaines de femmes, d’enfants et de jeunes subsahariens regroupés  dans les forêts et terrains vagues avoisinant l‘université et dont il s’agit de préserver la dignité humaine et la vie, d’autant plus que les fortes chaleurs de ces derniers jours empirent considérablement les désastreuses conditions de vie qui leur sont imposées.

"Devant le silence incompréhensible face à ce drame d’hommes, de femmes et d’enfants se trouvant dans le plus pénible des désarrois, nous vous demandons, nous citoyens de cette ville, et membres de l’Alliance, d’agir afin que ses personnes retrouvent dans la dignité et le respect de leur intégrité physique et morale, un hébergement décent et la possibilité de se nourrir et de répondre à leurs besoins d’hygiène et de santé.

"Toute inaction et laxisme de la part des responsables politiques seraient considérés comme une violente atteinte aux droits humains, aux  conventions et traités signés et ratifiés par l’État marocain, essentiellement ceux concernant les droits des migrants et réfugiés".

 


 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

L'Alliance contre le racisme et la xénophobie, association de la ville de Tanger, nous a adressé le communiqué suivant:

"Les membres de l’«Alliance contre le racisme et la xénophobie» et citoyens ayant partagé les douloureux moments vécus par la communauté subsaharienne à Tanger demandons aux autorités de la ville (mairie, wilaya, ainsi qu’aux responsables des services extérieurs de l’État) une intervention immédiate visant à répondre au drame humain auquel ces personnes font face depuis leur délogement violent du quartier de Boukhalef.

"Cette intervention est indispensable au vu de la situation d’urgence humanitaire dans laquelle se trouvent des dizaines de femmes, d’enfants et de jeunes subsahariens regroupés  dans les forêts et terrains vagues avoisinant l‘université et dont il s’agit de préserver la dignité humaine et la vie, d’autant plus que les fortes chaleurs de ces derniers jours empirent considérablement les désastreuses conditions de vie qui leur sont imposées.

"Devant le silence incompréhensible face à ce drame d’hommes, de femmes et d’enfants se trouvant dans le plus pénible des désarrois, nous vous demandons, nous citoyens de cette ville, et membres de l’Alliance, d’agir afin que ses personnes retrouvent dans la dignité et le respect de leur intégrité physique et morale, un hébergement décent et la possibilité de se nourrir et de répondre à leurs besoins d’hygiène et de santé.

"Toute inaction et laxisme de la part des responsables politiques seraient considérés comme une violente atteinte aux droits humains, aux  conventions et traités signés et ratifiés par l’État marocain, essentiellement ceux concernant les droits des migrants et réfugiés".

 


 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.