L’Internationale de la jeunesse socialiste (ISJ) tenait ce week-end un congrès en Albanie. Les étudiants du polisario ont, selon certains opposants à Driss Lachgar, obtenu le statut d’observateur pour leur organisation, grâce aux voix de la jeunesse ittihadia.

Ce dimanche 28 février, l'information s'est propagée comme une traînée de poudre.

Au terme d'un congrès de l'Internationale de la jeunesse socialiste (ISJ), tenu ce week-end en Albanie, les étudiants du polisario ont, d'après certains opposants à Driss Lachgar, obtenu pour leur organisation le statut d’observateur, grâce aux voix de la jeunesse ittihadia. 

Selon un ancien responsable de la jeunesse de l’USFP contacté par notre rédaction, la délégation marocaine a joint ses deux voix pour admettre le bureau des étudiants du polisario au sein de l’organisation socialiste.

Ce deal a été conclu selon cette source qui a requis l'anonymat, en échange du soutien de la jeunesse du polisario à l’élection d’une candidate ittihadie au congrès exécutif de l’internationale socialiste de la jeunesse. Notre interlocuteur avance que la décision de voter pour les séparatistes n’a pu être validée que par le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar. Ce dernier est injoignable, ainsi que Younes Moujahid, porte-parole du parti.

Contacté par Médias 24, Habib El Malki, numéro 2 du parti de la rose, s’inscrit en faux contre «une rumeur ayant pour seule but de discréditer un parti qui a toujours défendu l'intégrité du Royaume".

Avant d'avoir le fin mot de l'histoire, cette information, qui provoque une forte émotion sur les réseaux sociaux, doit être prise avec beaucoup de réserves, sachant qu’elle aura de grosses répercussions politiques. 

Joint par Youssef Lakhdar d'Al-Majalla 24, Abdellah Sibari, secrétaire général de la jeunesse de USFP et qui se trouvait encore à Tirana (Albanie), a tenu des propos pas très clairs ni précis. Il a confirmé un vote au profit non du polisario, mais de la jeunesse estudiantine de Saqia Al Hamra. Et il a précisé qu'avec ou sans ces voix, le siège leur était acquis. Le reste des explications est très confus. D'autres sources de l'USFP laissent entendre que ce vote vise à établir un contact et un dialogue avec cette organisation de jeunesse et que cela s'est fait en coordination avec les autorités marocaines. Mais si cela avait été effectivement le cas, pourquoi n'y a-t-il pas eu de communiqué explicatif de l'USFP? Pourquoi le déni de Habib El Malki?.

Dimanche fin d'après-midi, aucun communiqué officiel n'avait été publié par l'USFP pour clarifier les choses. Cependant, Hanane Rihabe, membre influent de l'USFP et Mustapha Amay semblent confirmer et assumer ce vote, comme le montrent leurs statuts FB ci dessous:

Ci-dessous, une photo prise en marge du congrès de l'Internationale de la jeunesse socialiste.

De gauche à droite: Youssef Hamdi, responsable des relations internationales de la jeunesse sahraouie, Soufiane Khairat, président de la délégation de la jeunesse socialiste marocaine, Mustapha Amay, membre de la délégation, Hajar Makry, membre de la délégation.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires

L’Internationale de la jeunesse socialiste (ISJ) tenait ce week-end un congrès en Albanie. Les étudiants du polisario ont, selon certains opposants à Driss Lachgar, obtenu le statut d’observateur pour leur organisation, grâce aux voix de la jeunesse ittihadia.

Ce dimanche 28 février, l'information s'est propagée comme une traînée de poudre.

Au terme d'un congrès de l'Internationale de la jeunesse socialiste (ISJ), tenu ce week-end en Albanie, les étudiants du polisario ont, d'après certains opposants à Driss Lachgar, obtenu pour leur organisation le statut d’observateur, grâce aux voix de la jeunesse ittihadia. 

Selon un ancien responsable de la jeunesse de l’USFP contacté par notre rédaction, la délégation marocaine a joint ses deux voix pour admettre le bureau des étudiants du polisario au sein de l’organisation socialiste.

Ce deal a été conclu selon cette source qui a requis l'anonymat, en échange du soutien de la jeunesse du polisario à l’élection d’une candidate ittihadie au congrès exécutif de l’internationale socialiste de la jeunesse. Notre interlocuteur avance que la décision de voter pour les séparatistes n’a pu être validée que par le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar. Ce dernier est injoignable, ainsi que Younes Moujahid, porte-parole du parti.

Contacté par Médias 24, Habib El Malki, numéro 2 du parti de la rose, s’inscrit en faux contre «une rumeur ayant pour seule but de discréditer un parti qui a toujours défendu l'intégrité du Royaume".

Avant d'avoir le fin mot de l'histoire, cette information, qui provoque une forte émotion sur les réseaux sociaux, doit être prise avec beaucoup de réserves, sachant qu’elle aura de grosses répercussions politiques. 

Joint par Youssef Lakhdar d'Al-Majalla 24, Abdellah Sibari, secrétaire général de la jeunesse de USFP et qui se trouvait encore à Tirana (Albanie), a tenu des propos pas très clairs ni précis. Il a confirmé un vote au profit non du polisario, mais de la jeunesse estudiantine de Saqia Al Hamra. Et il a précisé qu'avec ou sans ces voix, le siège leur était acquis. Le reste des explications est très confus. D'autres sources de l'USFP laissent entendre que ce vote vise à établir un contact et un dialogue avec cette organisation de jeunesse et que cela s'est fait en coordination avec les autorités marocaines. Mais si cela avait été effectivement le cas, pourquoi n'y a-t-il pas eu de communiqué explicatif de l'USFP? Pourquoi le déni de Habib El Malki?.

Dimanche fin d'après-midi, aucun communiqué officiel n'avait été publié par l'USFP pour clarifier les choses. Cependant, Hanane Rihabe, membre influent de l'USFP et Mustapha Amay semblent confirmer et assumer ce vote, comme le montrent leurs statuts FB ci dessous:

Ci-dessous, une photo prise en marge du congrès de l'Internationale de la jeunesse socialiste.

De gauche à droite: Youssef Hamdi, responsable des relations internationales de la jeunesse sahraouie, Soufiane Khairat, président de la délégation de la jeunesse socialiste marocaine, Mustapha Amay, membre de la délégation, Hajar Makry, membre de la délégation.

Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.