EXCLUSIF. Centrale Danone (ex Centrale Laitière) se prépare à lancer une Offre publique de retrait OPR à la Bourse de Casablanca. La valeur a été suspendue jeudi 10 décembre en début d’après-midi.

Centrale Danone va lancer une offre publique de retrait, apprenons-nous de source informée, sans aller toutefois jusqu'à demander sa radiation de la cote. La séquence a commencé ce jeudi 10 décembre et devrait donner lieu à une annonce formelle de retrait vendredi ou les jours suivants.

Auparavant, jeudi en début d'après midi, SNI a réussi à vendre ses 471.000 actions dans Centrale Danone à 1.500 DH l’action. Un pactole de 706,5 MDH.

Ce dernier pack a été négocié au prix fort, vu que le marché central, totalement déconnecté des considérations stratégiques du premier opérateur laitier du Maroc, traînait entre les 1.100 et 960 DH. L’entité est valorisée, suivant le dernier cours, à 14,13 milliards de DH!

L’opérateur français se renforce malgré les résultats en baisse

Les rares détenteurs du titre sur le marché sont quelque peu échaudés par les dernières réalisations de Danone, en retrait, allant même jusqu’à annoncer un profit Warning.

Vu le prix d’acquisition, l’opérateur français n’est absolument pas inquiété par les résultats en baisse ces derniers semestres ou des redressements fiscaux en cours! Il reste actuellement sur le marché quelque 389.000 actions encore en circulation. Une offre publique de retrait s'impose, selon la réglementation marocaine. Son annonce est imminente.

 

Effectivement,  la valeur a été immédiatement suspendue pour annonce d’informations importantes, qui est l’offre publique de retrait. L’opération de cession SNI-Danone a été conclue largement au dessus du cours du marché central.

 

Un nouveau mastodonte quitte la Bourse

Ce retrait vient au mauvais moment, vu que la BVC a cette magie de faire retirer plus d’entreprises qu’elle n’en fait introduire, surtout que ce sont les plus grosses entreprises qui quittent: ONA, SNI, CGI et maintenant Danone.

La Bourse de Casablanca perdra (au cours de 960 DH) l’équivalent de 9 milliards de DH de capitalisation boursière. Triste nouvelle pour une entreprise qui a été introduite en Bourse en 1974.

 Il faudra des centaines d’opérations AFMA pour la remplacer!

Selon nos informations, Centrale Danone n'effectuera pas de demande officielle de radiation, mais lancera seulement l'OPR, obligatoire en vertu de la règlementation. Mais lorsqu'on franchit le seuil de 95%, on sait que l'OPR est une obligation. Et lorsqu'on lance une OPR sur moins de 5%, on sait qu'on va disparaître de facto de la cotation. Dans le meilleur des cas, la valeur ne sera plus liquide.

Le maintien de la cotation, même sur une valeur peu ou pas liquide, est une décision intelligente de la part de Danone. Elle permet à la maison mère d'avoir une filiale cotée, autorise toutes sortes de développements futurs, maintient le regard du marché sur cette valeur, et enfin imposera le maintien des obligations déontologiques et financières, par exemple en matière de communication.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

EXCLUSIF. Centrale Danone (ex Centrale Laitière) se prépare à lancer une Offre publique de retrait OPR à la Bourse de Casablanca. La valeur a été suspendue jeudi 10 décembre en début d’après-midi.

Centrale Danone va lancer une offre publique de retrait, apprenons-nous de source informée, sans aller toutefois jusqu'à demander sa radiation de la cote. La séquence a commencé ce jeudi 10 décembre et devrait donner lieu à une annonce formelle de retrait vendredi ou les jours suivants.

Auparavant, jeudi en début d'après midi, SNI a réussi à vendre ses 471.000 actions dans Centrale Danone à 1.500 DH l’action. Un pactole de 706,5 MDH.

Ce dernier pack a été négocié au prix fort, vu que le marché central, totalement déconnecté des considérations stratégiques du premier opérateur laitier du Maroc, traînait entre les 1.100 et 960 DH. L’entité est valorisée, suivant le dernier cours, à 14,13 milliards de DH!

L’opérateur français se renforce malgré les résultats en baisse

Les rares détenteurs du titre sur le marché sont quelque peu échaudés par les dernières réalisations de Danone, en retrait, allant même jusqu’à annoncer un profit Warning.

Vu le prix d’acquisition, l’opérateur français n’est absolument pas inquiété par les résultats en baisse ces derniers semestres ou des redressements fiscaux en cours! Il reste actuellement sur le marché quelque 389.000 actions encore en circulation. Une offre publique de retrait s'impose, selon la réglementation marocaine. Son annonce est imminente.

 

Effectivement,  la valeur a été immédiatement suspendue pour annonce d’informations importantes, qui est l’offre publique de retrait. L’opération de cession SNI-Danone a été conclue largement au dessus du cours du marché central.

 

Un nouveau mastodonte quitte la Bourse

Ce retrait vient au mauvais moment, vu que la BVC a cette magie de faire retirer plus d’entreprises qu’elle n’en fait introduire, surtout que ce sont les plus grosses entreprises qui quittent: ONA, SNI, CGI et maintenant Danone.

La Bourse de Casablanca perdra (au cours de 960 DH) l’équivalent de 9 milliards de DH de capitalisation boursière. Triste nouvelle pour une entreprise qui a été introduite en Bourse en 1974.

 Il faudra des centaines d’opérations AFMA pour la remplacer!

Selon nos informations, Centrale Danone n'effectuera pas de demande officielle de radiation, mais lancera seulement l'OPR, obligatoire en vertu de la règlementation. Mais lorsqu'on franchit le seuil de 95%, on sait que l'OPR est une obligation. Et lorsqu'on lance une OPR sur moins de 5%, on sait qu'on va disparaître de facto de la cotation. Dans le meilleur des cas, la valeur ne sera plus liquide.

Le maintien de la cotation, même sur une valeur peu ou pas liquide, est une décision intelligente de la part de Danone. Elle permet à la maison mère d'avoir une filiale cotée, autorise toutes sortes de développements futurs, maintient le regard du marché sur cette valeur, et enfin imposera le maintien des obligations déontologiques et financières, par exemple en matière de communication.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.