Le 21 novembre prochain, Khalid Machchate dévoilera une application qui sauvera des vies. La présentation de SOS Santé aura lieu d'abord à Johannesburg, puis au Maroc et enfin en Afrique de l’Ouest.

Diplômé de l’ENSIAS de Rabat, Khalid Machchate dévoilera le 21 novembre prochain dans la capitale économique sud-africaine l’application SOS Santé qui devrait être très utile dans les zones en dehors des périmètres urbains.

"S0S Santé est un système composé d’une application mobile et d’un composant que l’on peut brancher sur l’allume-cigarette de voitures de tout âge, type ou constructeur, précise-t-il à Médias24. L’application permet de détecter un accident, de décider de contacter les services, et surtout d’envoyer le dossier médical et le groupe sanguin du propriétaire du téléphone aux services médicaux".

On imagine les usages qui peuvent être faits de cette application dans les endroits isolés ou lieux de conflits. "Tout se fait automatiquement avec une technologie GSM", précise le jeune ingénieur. C’est après que son équipe ait remporté le concours Demo Africa Innovation pour le Maghreb que SOS Santé sera présentée la semaine prochaine à l’autre bout de l’Afrique. L’événement s’était déroulé en mai dernier à Casablanca.

Entrepreneur

Après ses deux années de prépa et durant ses études à l’ENSIAS, Machchate a mené un temps quelques missions au sein de Microsoft. "Mais ces quelques mois m’ont montré que je préférais travailler de manière indépendante", souligne-t-il. "J’ai créé ma propre entreprise K and W Technologies, il y a deux ans, et mis au point l’offre Skillearn qui met en relation des formateurs indépendants, entreprises et personnes qui veulent être formés. Sur le site web, on peut mettre son CV, des vidéos et tout document qui présente les cours".

SOS Santé et Skillearn illustrent le fait que Khalid Machchate, 25 ans, n’a jamais vraiment été à court d’idées. En discutant un peu avec l’informaticien, on apprend que l'élève "ennuyé" par son manuel de biologie au collège, a développé une application pour ordinateur portable. "J’ai développé ma première application sur PC à 12 ans; en six mois, c’est devenu l’application de référence régionale en la matière. Je trouvais que la méthode d’explication adoptée dans le livre n’était pas assez interactive. Beaucoup de mes camarades ne la comprenaient pas non plus", explique-t-il.

De parents enseignants, Khalid Machchate a fait ses études secondaires à Meknès et à Boujdour, cité de la côte atlantique située entre Laâyoune et Dakhla.

Aujourd’hui chercheur en informatique, formateur et conférencier, Khalid Machchate se souvient du temps où à 12-13 ans il a cofondé une petite association à Meknès pour dispenser des cours d’alphabétisation, réunir des fournitures scolaires pour ceux qui en avaient besoin et des paniers garnis, les veilles de fêtes, pour des familles nécessiteuses. "J’ai toujours aimé aider ceux qui en avaient besoin et qui ne pouvaient pas trouver d’aide en certaines circonstances. J’ai appris cela de mes parents qui sont de merveilleux acteurs éducatifs et dans la société civile explique avec fierté Khalid Machchate. Mes parents sont tous les deux professeurs, gagnants de prix internationaux d’innovation technologique en éducation. Mon père a été nommé au Conseil supérieur de l’éducation nationale à sa création", poursuit-il.

A 25 ans, Khalid Machchate a un agenda bien rempli pour son âge. Il crée des solutions informatiques, forme des jeunes geeks et des moins jeunes. Avant la fin de cette année, et après Meknès, il ouvre des bureaux à Casablanca "pour être plus proche des clients, de mes partenaires et pour mes voyages internationaux". Mais Khalid Machchate gardera ses bureaux à Meknès, sa "contribution au développement de la région et à la formation des jeunes".

 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le 21 novembre prochain, Khalid Machchate dévoilera une application qui sauvera des vies. La présentation de SOS Santé aura lieu d'abord à Johannesburg, puis au Maroc et enfin en Afrique de l’Ouest.

Diplômé de l’ENSIAS de Rabat, Khalid Machchate dévoilera le 21 novembre prochain dans la capitale économique sud-africaine l’application SOS Santé qui devrait être très utile dans les zones en dehors des périmètres urbains.

"S0S Santé est un système composé d’une application mobile et d’un composant que l’on peut brancher sur l’allume-cigarette de voitures de tout âge, type ou constructeur, précise-t-il à Médias24. L’application permet de détecter un accident, de décider de contacter les services, et surtout d’envoyer le dossier médical et le groupe sanguin du propriétaire du téléphone aux services médicaux".

On imagine les usages qui peuvent être faits de cette application dans les endroits isolés ou lieux de conflits. "Tout se fait automatiquement avec une technologie GSM", précise le jeune ingénieur. C’est après que son équipe ait remporté le concours Demo Africa Innovation pour le Maghreb que SOS Santé sera présentée la semaine prochaine à l’autre bout de l’Afrique. L’événement s’était déroulé en mai dernier à Casablanca.

Entrepreneur

Après ses deux années de prépa et durant ses études à l’ENSIAS, Machchate a mené un temps quelques missions au sein de Microsoft. "Mais ces quelques mois m’ont montré que je préférais travailler de manière indépendante", souligne-t-il. "J’ai créé ma propre entreprise K and W Technologies, il y a deux ans, et mis au point l’offre Skillearn qui met en relation des formateurs indépendants, entreprises et personnes qui veulent être formés. Sur le site web, on peut mettre son CV, des vidéos et tout document qui présente les cours".

SOS Santé et Skillearn illustrent le fait que Khalid Machchate, 25 ans, n’a jamais vraiment été à court d’idées. En discutant un peu avec l’informaticien, on apprend que l'élève "ennuyé" par son manuel de biologie au collège, a développé une application pour ordinateur portable. "J’ai développé ma première application sur PC à 12 ans; en six mois, c’est devenu l’application de référence régionale en la matière. Je trouvais que la méthode d’explication adoptée dans le livre n’était pas assez interactive. Beaucoup de mes camarades ne la comprenaient pas non plus", explique-t-il.

De parents enseignants, Khalid Machchate a fait ses études secondaires à Meknès et à Boujdour, cité de la côte atlantique située entre Laâyoune et Dakhla.

Aujourd’hui chercheur en informatique, formateur et conférencier, Khalid Machchate se souvient du temps où à 12-13 ans il a cofondé une petite association à Meknès pour dispenser des cours d’alphabétisation, réunir des fournitures scolaires pour ceux qui en avaient besoin et des paniers garnis, les veilles de fêtes, pour des familles nécessiteuses. "J’ai toujours aimé aider ceux qui en avaient besoin et qui ne pouvaient pas trouver d’aide en certaines circonstances. J’ai appris cela de mes parents qui sont de merveilleux acteurs éducatifs et dans la société civile explique avec fierté Khalid Machchate. Mes parents sont tous les deux professeurs, gagnants de prix internationaux d’innovation technologique en éducation. Mon père a été nommé au Conseil supérieur de l’éducation nationale à sa création", poursuit-il.

A 25 ans, Khalid Machchate a un agenda bien rempli pour son âge. Il crée des solutions informatiques, forme des jeunes geeks et des moins jeunes. Avant la fin de cette année, et après Meknès, il ouvre des bureaux à Casablanca "pour être plus proche des clients, de mes partenaires et pour mes voyages internationaux". Mais Khalid Machchate gardera ses bureaux à Meknès, sa "contribution au développement de la région et à la formation des jeunes".

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.