Alors que le Plan Maroc Vert arrive à échéance, le ministère de l’Agriculture a renforcé ses investissements au titre de l’exercice 2019, tel que présenté mardi 30 octobre par Aziz Akhannouch, devant la commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants. Voici le plan d’action détaillé du ministère en 2019, et le budget alloué à ses différents volets.

Doté d’un budget global de 19,33 MMDH en 2019, en augmentation de 6% par rapport à 2018, le ministère de l’Agriculture déploie une batterie de mesures couvrant l’intégralité de l’écosystème agricole. L’accent sera particulièrement mis sur les investissements, qui mobilisent une enveloppe de 15,8 MMDH.

Dans le détail, ce budget d’investissement est réparti entre les départements de l’agriculture (production), du développement agricole et des eaux et forêts.

>Agriculture: un budget de 10,76 MMDH, en hausse de 7% par rapport à 2018. La majeure partie ira au développement des filières de production agricole, avec 5,34 MMDH (+8%), les investissements dans l’irrigation totalisent quant à eux 4,36 MMDH (+7%).

>Développement rural: budget de 3,73 MMDH d’investissements, en hausse de 3%.

>Eaux et forêts: budget d’investissement de 1,32 MMDH, en hausse de 7%.

 

>Fonds de développement agricole: Outil incontournable en matière de subvention de projets agricoles, ce fonds est doté en 2019 d’un budget global de 3,66 MMDH (+8%), dont 3,06 MMDH au titre des aides et subventions (+9%). D’après les données du ministère de tutelle, chaque dirham alloué au titre de subvention permet de concrétiser 2,4 DH d’investissements.

- La ventilation du budget 2019 du FDA met particulièrement l’accent sur la création de valeur ajoutée agricole. En témoignent les hausses importantes observées dans les investissements en matières de semences sélectionnées (350 MDH, +50%), d’encouragement des exportations agricoles (170 MDH, +55%) ainsi que le soutien aux unités de valorisation agricole (150 MDH, +58%).

Ces augmentations budgétaires viennent notamment appuyer les actions menées dans le cadre du contrat-programme de l’industrie agro-alimentaire, qui a totalisé plus de 50 projets durant le 1er semestre 2018, avec un investissement global de 840 MDH.

- Une enveloppe de 1,67 MMDH sera dédiée par le FDA en 2019 aux projets d’équipement en irrigation localisée (goutte-à-goutte).

>Irrigation et aménagement de l’espace agricole

>>Programme national d’économie en eaux d’irrigation

- Installations collectives d’irrigation localisée: sur un objectif PMV de 220.000 ha, 77.983 ha bénéficieront de ces installations d’ici fin 2019, année qui verra également la poursuite des installations collectives sur 42.343 ha, et le démarrage des travaux sur une surface de 4.000 ha.

- Installations individuelles d’irrigation localisée: 50.000 ha supplémentaires en 2019, portant le total à 610.000 ha.

- Extension de l’irrigation dans les périmètres des barrages: Poursuite des travaux sur 49.000 ha, après avoir finalisé 47.280 ha en 2019, l’équivalent de 30% de la surface prévisionnelle.

>>Programme des zones pastorales et de la transhumance: création de réserves pastorales sur une superficie de 20.000 ha, aménagement des parcours sur 40 km, création de 20 points d’eau.

>Pilier II - Agriculture solidaire: 156 nouveaux projets verront le jour en 2019, pour un budget global de 2,7 MMDH.

>Industrie agro-alimentaire et marchés de gros

>>Pôles agro-industriels: le ministère compte poursuivre la construction et l’aménagement de nouveaux pôles agro-industriels essentiellement à Meknès, Berkane, Tadla, région du Souss. D’autres pôles industriels verront en 2019 la réalisation des études de faisabilité.

>>Développement du secteur agro-alimentaire: poursuite de l’exécution/déploiement du contrat-programme, et signature de nouvelles conventions relatives au développement des filières agro-alimentaires.

>>Marchés de gros: construction d’un marché de gros à Bouknadel, pour un budget de 550 MDH. Une SDL créée à cet effet en assurera la gestion. Parallèlement au lancement d’études et à la mobilisation du foncier pour la construction future des marchés de gros de Meknès et Berkane.

>Produits du terroir

- Accompagnement et soutien de 100 groupements de producteurs, avec pour objectif le renforcement de la production, la valorisation des produits et l’amélioration de la qualité sanitaire.

- Soutien aux petits producteurs par la prise en charge des frais de packaging.

- Appui aux coopératives en termes de commercialisation et de participation aux foires et salons professionnels.

>Recherche et formation

- Création du Conseil d’orientation stratégique en recherche agricole, ainsi que de nouvelles unités mixtes de recherche.

- Formation de 2.700 étudiants dans les différents établissements supérieurs à vocation agricole. Cet effectif sera porté à 4.505 à l’horizon 2021.

- Financement de 50 thèses de doctorat.

- Formation professionnelle : 1.743 techniciens spécialisés seront formés en 2019, aux-côtés de 1.061 techniciens et 2.671 ouvriers qualifiés. Une nouvelle plateforme informatique permettra de suivre le taux d’insertion de ces lauréats.

>Conseil agricole

- Mise à disposition d’entrepôts de stockage d’une capacité de 700.000 Qtx, afin notamment d’encourager le recours aux semences sélectionnées.

- Poursuite du déploiement du Plan national d’assurance multirisque agricole, couvrant les récoltes.

- Organisation de séminaires de formation au profit des agriculteurs, ainsi que 1000 "écoles au champs", pour la diffusion des bonnes pratiques agricoles dans l’ensemble des filières de production.

>Sécurité sanitaire

- Opérations de contrôle sanitaire portant sur 1 million de tonnes de denrées alimentaires diverses en 2019, de 450.000 tonnes de viandes (rouge et blanche) ainsi que de 600.000 tonnes de produits de la mer.

- Une grande vigilance est également apportée au contrôle des importations agricoles, qui en 2019 portera sur un volume de 24 M de tonnes de produits agricoles végétaux, et de 12 millions d’animaux vivants.

- En matière de prévention, le ministère prévoit la vaccination de 31 millions de bêtes en 2019. Et ce parallèlement au programme de lutte contre les maladies et les nuisibles.

- La cartographie du cheptel national se poursuivra avec l’immatriculation de 800.000 bovins en 2019.

>Développement des zones rurales et montagneuses

- Un budget de 7,45 MDH sera investi en ce domaine en 2019. Les plans d’actions sont en cours de finalisation au niveau des Conseils régionaux pour le développement des zones rurales et montagneuses.

- Les zones oasiennes, les arganeraies ainsi que certaines zones montagneuses verront la concrétisation de projets en partenariat avec les acteurs locaux, pour un budget global de 95 MDH.

- Les zones mitoyennes aux montagnes de l’Atlas verront en 2019 le renforcement des filières de production animales et végétales, en mettant également l’accent sur la valorisation de la production. Un budget de 118,5 MDH y sera consacré.

 

>Eaux et Forêts

- Plantation de 44.500 ha au total, en 2019.

- Valorisation des écosystèmes locaux et développement de certaines filières à forte valeur ajoutée : plantes aromatiques et médicinales, champignons,… Une démarche qui se déploie sous le prisme de l’économie solidaire, avec l’implication au quotidien des forces vives locales.

- En matière de lutte contre la précarité par la création d’activités génératrices de revenu, les résidents locaux bénéficieront en 2019 de 373.000 plants fruitiers et 7700 ruches.

La présentation complète du plan d'action 2019 du ministère de l'Agriculture est accessible ici

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Alors que le Plan Maroc Vert arrive à échéance, le ministère de l’Agriculture a renforcé ses investissements au titre de l’exercice 2019, tel que présenté mardi 30 octobre par Aziz Akhannouch, devant la commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants. Voici le plan d’action détaillé du ministère en 2019, et le budget alloué à ses différents volets.

Doté d’un budget global de 19,33 MMDH en 2019, en augmentation de 6% par rapport à 2018, le ministère de l’Agriculture déploie une batterie de mesures couvrant l’intégralité de l’écosystème agricole. L’accent sera particulièrement mis sur les investissements, qui mobilisent une enveloppe de 15,8 MMDH.

Dans le détail, ce budget d’investissement est réparti entre les départements de l’agriculture (production), du développement agricole et des eaux et forêts.

>Agriculture: un budget de 10,76 MMDH, en hausse de 7% par rapport à 2018. La majeure partie ira au développement des filières de production agricole, avec 5,34 MMDH (+8%), les investissements dans l’irrigation totalisent quant à eux 4,36 MMDH (+7%).

>Développement rural: budget de 3,73 MMDH d’investissements, en hausse de 3%.

>Eaux et forêts: budget d’investissement de 1,32 MMDH, en hausse de 7%.

 

>Fonds de développement agricole: Outil incontournable en matière de subvention de projets agricoles, ce fonds est doté en 2019 d’un budget global de 3,66 MMDH (+8%), dont 3,06 MMDH au titre des aides et subventions (+9%). D’après les données du ministère de tutelle, chaque dirham alloué au titre de subvention permet de concrétiser 2,4 DH d’investissements.

- La ventilation du budget 2019 du FDA met particulièrement l’accent sur la création de valeur ajoutée agricole. En témoignent les hausses importantes observées dans les investissements en matières de semences sélectionnées (350 MDH, +50%), d’encouragement des exportations agricoles (170 MDH, +55%) ainsi que le soutien aux unités de valorisation agricole (150 MDH, +58%).

Ces augmentations budgétaires viennent notamment appuyer les actions menées dans le cadre du contrat-programme de l’industrie agro-alimentaire, qui a totalisé plus de 50 projets durant le 1er semestre 2018, avec un investissement global de 840 MDH.

- Une enveloppe de 1,67 MMDH sera dédiée par le FDA en 2019 aux projets d’équipement en irrigation localisée (goutte-à-goutte).

>Irrigation et aménagement de l’espace agricole

>>Programme national d’économie en eaux d’irrigation

- Installations collectives d’irrigation localisée: sur un objectif PMV de 220.000 ha, 77.983 ha bénéficieront de ces installations d’ici fin 2019, année qui verra également la poursuite des installations collectives sur 42.343 ha, et le démarrage des travaux sur une surface de 4.000 ha.

- Installations individuelles d’irrigation localisée: 50.000 ha supplémentaires en 2019, portant le total à 610.000 ha.

- Extension de l’irrigation dans les périmètres des barrages: Poursuite des travaux sur 49.000 ha, après avoir finalisé 47.280 ha en 2019, l’équivalent de 30% de la surface prévisionnelle.

>>Programme des zones pastorales et de la transhumance: création de réserves pastorales sur une superficie de 20.000 ha, aménagement des parcours sur 40 km, création de 20 points d’eau.

>Pilier II - Agriculture solidaire: 156 nouveaux projets verront le jour en 2019, pour un budget global de 2,7 MMDH.

>Industrie agro-alimentaire et marchés de gros

>>Pôles agro-industriels: le ministère compte poursuivre la construction et l’aménagement de nouveaux pôles agro-industriels essentiellement à Meknès, Berkane, Tadla, région du Souss. D’autres pôles industriels verront en 2019 la réalisation des études de faisabilité.

>>Développement du secteur agro-alimentaire: poursuite de l’exécution/déploiement du contrat-programme, et signature de nouvelles conventions relatives au développement des filières agro-alimentaires.

>>Marchés de gros: construction d’un marché de gros à Bouknadel, pour un budget de 550 MDH. Une SDL créée à cet effet en assurera la gestion. Parallèlement au lancement d’études et à la mobilisation du foncier pour la construction future des marchés de gros de Meknès et Berkane.

>Produits du terroir

- Accompagnement et soutien de 100 groupements de producteurs, avec pour objectif le renforcement de la production, la valorisation des produits et l’amélioration de la qualité sanitaire.

- Soutien aux petits producteurs par la prise en charge des frais de packaging.

- Appui aux coopératives en termes de commercialisation et de participation aux foires et salons professionnels.

>Recherche et formation

- Création du Conseil d’orientation stratégique en recherche agricole, ainsi que de nouvelles unités mixtes de recherche.

- Formation de 2.700 étudiants dans les différents établissements supérieurs à vocation agricole. Cet effectif sera porté à 4.505 à l’horizon 2021.

- Financement de 50 thèses de doctorat.

- Formation professionnelle : 1.743 techniciens spécialisés seront formés en 2019, aux-côtés de 1.061 techniciens et 2.671 ouvriers qualifiés. Une nouvelle plateforme informatique permettra de suivre le taux d’insertion de ces lauréats.

>Conseil agricole

- Mise à disposition d’entrepôts de stockage d’une capacité de 700.000 Qtx, afin notamment d’encourager le recours aux semences sélectionnées.

- Poursuite du déploiement du Plan national d’assurance multirisque agricole, couvrant les récoltes.

- Organisation de séminaires de formation au profit des agriculteurs, ainsi que 1000 "écoles au champs", pour la diffusion des bonnes pratiques agricoles dans l’ensemble des filières de production.

>Sécurité sanitaire

- Opérations de contrôle sanitaire portant sur 1 million de tonnes de denrées alimentaires diverses en 2019, de 450.000 tonnes de viandes (rouge et blanche) ainsi que de 600.000 tonnes de produits de la mer.

- Une grande vigilance est également apportée au contrôle des importations agricoles, qui en 2019 portera sur un volume de 24 M de tonnes de produits agricoles végétaux, et de 12 millions d’animaux vivants.

- En matière de prévention, le ministère prévoit la vaccination de 31 millions de bêtes en 2019. Et ce parallèlement au programme de lutte contre les maladies et les nuisibles.

- La cartographie du cheptel national se poursuivra avec l’immatriculation de 800.000 bovins en 2019.

>Développement des zones rurales et montagneuses

- Un budget de 7,45 MDH sera investi en ce domaine en 2019. Les plans d’actions sont en cours de finalisation au niveau des Conseils régionaux pour le développement des zones rurales et montagneuses.

- Les zones oasiennes, les arganeraies ainsi que certaines zones montagneuses verront la concrétisation de projets en partenariat avec les acteurs locaux, pour un budget global de 95 MDH.

- Les zones mitoyennes aux montagnes de l’Atlas verront en 2019 le renforcement des filières de production animales et végétales, en mettant également l’accent sur la valorisation de la production. Un budget de 118,5 MDH y sera consacré.

 

>Eaux et Forêts

- Plantation de 44.500 ha au total, en 2019.

- Valorisation des écosystèmes locaux et développement de certaines filières à forte valeur ajoutée : plantes aromatiques et médicinales, champignons,… Une démarche qui se déploie sous le prisme de l’économie solidaire, avec l’implication au quotidien des forces vives locales.

- En matière de lutte contre la précarité par la création d’activités génératrices de revenu, les résidents locaux bénéficieront en 2019 de 373.000 plants fruitiers et 7700 ruches.

La présentation complète du plan d'action 2019 du ministère de l'Agriculture est accessible ici

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.