Cinéma: les productions étrangères vont bénéficier d'une subvention

Grand événement ce jeudi 27 juillet: le conseil de gouvernement a enfin adopté, après 19 mois d’attente, le fameux décret par lequel les tournages de films étrangers au Maroc bénéficieront d’une subvention. Sarim Fassi Fihri espère un triplement des productions étrangères dès la première année.

“Une décision très attendue, au Maroc et à l’étranger“: Sarim Fassi Fihri, directeur général du CCM (Centre cinématographique marocain) est soulagé et enthousiaste.

Le Maroc est le troisième pays africain à adopter une telle mesure (après l’Afrique du Sud et Maurice) et le deuxième pays arabe (après les Emirats).

Toute l’Europe (sauf la Suisse), ainsi que 46 Etats américains sur 51, ont un dispositif similaire, nous explique-t-il.

Le projet de décret qui a été approuvé ce jeudi en conseil de gouvernement porte le numéro  2.17.373. Il modifie et complète le décret n° 2.12.325 du 17 aout 2012. Le projet avait été validé dans le cadre de la Loi de Finances 2016 mais le décret n’a jamais été publié en raison de l’opposition de l’ancien ministre de la Communication.

Le système appelé cash rebate consiste à reverser au producteur étranger une ristourne de 20% sur toutes ses dépenses marocaines “transparentes et fiscalisées“. Autrement dit, payées régulièrement et ayant un effet économique.

LIRE EGALEMENT: ENTRETIEN SANS LANGUE DE BOIS AVEC SARIM FASSI FIHRI

Quel est l’effet escompté? “Je suis persuadé que dans une année, nous aurons triplé les investissements générés par les productions cinématographiques étrangères au Maroc“, promet Sarim Fassi Fihri. “Le montant passerait de 300 MDH actuellement à environ 1 MMDH dès 2018“, selon le DG du CCM. A titre d’exemple, la Wallonie mobilise déjà 97 millions d’euros grâce au cash rebate.

La hausse des investissements se répercutera aussi sur l’emploi et sur la formation des techniciens marocains.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Cinéma: les productions étrangères vont bénéficier d'une subvention

Grand événement ce jeudi 27 juillet: le conseil de gouvernement a enfin adopté, après 19 mois d’attente, le fameux décret par lequel les tournages de films étrangers au Maroc bénéficieront d’une subvention. Sarim Fassi Fihri espère un triplement des productions étrangères dès la première année.

“Une décision très attendue, au Maroc et à l’étranger“: Sarim Fassi Fihri, directeur général du CCM (Centre cinématographique marocain) est soulagé et enthousiaste.

Le Maroc est le troisième pays africain à adopter une telle mesure (après l’Afrique du Sud et Maurice) et le deuxième pays arabe (après les Emirats).

Toute l’Europe (sauf la Suisse), ainsi que 46 Etats américains sur 51, ont un dispositif similaire, nous explique-t-il.

Le projet de décret qui a été approuvé ce jeudi en conseil de gouvernement porte le numéro  2.17.373. Il modifie et complète le décret n° 2.12.325 du 17 aout 2012. Le projet avait été validé dans le cadre de la Loi de Finances 2016 mais le décret n’a jamais été publié en raison de l’opposition de l’ancien ministre de la Communication.

Le système appelé cash rebate consiste à reverser au producteur étranger une ristourne de 20% sur toutes ses dépenses marocaines “transparentes et fiscalisées“. Autrement dit, payées régulièrement et ayant un effet économique.

LIRE EGALEMENT: ENTRETIEN SANS LANGUE DE BOIS AVEC SARIM FASSI FIHRI

Quel est l’effet escompté? “Je suis persuadé que dans une année, nous aurons triplé les investissements générés par les productions cinématographiques étrangères au Maroc“, promet Sarim Fassi Fihri. “Le montant passerait de 300 MDH actuellement à environ 1 MMDH dès 2018“, selon le DG du CCM. A titre d’exemple, la Wallonie mobilise déjà 97 millions d’euros grâce au cash rebate.

La hausse des investissements se répercutera aussi sur l’emploi et sur la formation des techniciens marocains.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.