Le festival vise, selon les organisateurs, à "promouvoir les potentialités économiques, naturelles et touristiques de la province d’Ifrane". Des appels au boycott ont été lancés sur les réseaux sociaux parmi les jeunes de la ville.

La ville d'Ifrane s'apprête à accueillir la 3e édition de son festival international, du 6 au 11 juillet. 

"Ifrane, miroir de l’Atlas" est le thème choisi pour cette édition organisée par l’Association forum Ifrane, culture et développement (AFICED), qui n'a pas lésiné sur les moyens pour enrichir le programme de cette édition.

Si cette manifestation vise, selon les organisateurs, à "promouvoir les potentialités économiques, naturelles et touristiques de la province d’Ifrane", le temps d'un festival, nombre d'activistes locaux pensent autrement.

Un festival qui ne fait pas l'unanimité

Des appels au boycott du festival ont été lancés sur les réseaux sociaux parmi les jeunes de la ville. Ils dénoncent le déploiement de "gros moyens" dans un festival aux normes internationales, au sein d'une ville qui manque d'espaces d'activités et de loisirs.

La seule piscine municipale et le mythique camping de la ville ont été détruits. La seule bibliothèque est à l'arrêt depuis des mois. La ville manque de terrains de proximité. En gros, les habitants de la ville souffrent d'un manque flagrant d'espaces de divertissement.

Depuis son lancement, le festival accueille des têtes d'affiche à l'instar de Sherine Abdelouahab, Kadem Sahir, Maître Gims ou encore Ragheb Alama, qui se produira lors de cette édition, aux côtés du chanteur franco-mauricien, Willy William, des chanteurs marocains Douzi, Zakaria Ghafouli, Cheb Younes El Ghezouli ou encore les stars de la chanson amazighe Cherifa Kersit, Mimoune Ourahou. Le programme prévoit également des activités artistiques, culturelles et sportives.

Lire aussi: En hiver, Ifrane n’est pas la carte postale pour tous

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Le festival vise, selon les organisateurs, à "promouvoir les potentialités économiques, naturelles et touristiques de la province d’Ifrane". Des appels au boycott ont été lancés sur les réseaux sociaux parmi les jeunes de la ville.
 

La ville d'Ifrane s'apprête à accueillir la 3e édition de son festival international, du 6 au 11 juillet. 

"Ifrane, miroir de l’Atlas" est le thème choisi pour cette édition organisée par l’Association forum Ifrane, culture et développement (AFICED), qui n'a pas lésiné sur les moyens pour enrichir le programme de cette édition.

Si cette manifestation vise, selon les organisateurs, à "promouvoir les potentialités économiques, naturelles et touristiques de la province d’Ifrane", le temps d'un festival, nombre d'activistes locaux pensent autrement.

Un festival qui ne fait pas l'unanimité

Des appels au boycott du festival ont été lancés sur les réseaux sociaux parmi les jeunes de la ville. Ils dénoncent le déploiement de "gros moyens" dans un festival aux normes internationales, au sein d'une ville qui manque d'espaces d'activités et de loisirs.

La seule piscine municipale et le mythique camping de la ville ont été détruits. La seule bibliothèque est à l'arrêt depuis des mois. La ville manque de terrains de proximité. En gros, les habitants de la ville souffrent d'un manque flagrant d'espaces de divertissement.

Depuis son lancement, le festival accueille des têtes d'affiche à l'instar de Sherine Abdelouahab, Kadem Sahir, Maître Gims ou encore Ragheb Alama, qui se produira lors de cette édition, aux côtés du chanteur franco-mauricien, Willy William, des chanteurs marocains Douzi, Zakaria Ghafouli, Cheb Younes El Ghezouli ou encore les stars de la chanson amazighe Cherifa Kersit, Mimoune Ourahou. Le programme prévoit également des activités artistiques, culturelles et sportives.

Lire aussi: En hiver, Ifrane n’est pas la carte postale pour tous

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.