C'est une sorte de conte de fées qu'a vécu la jeune Meryem Amjoune, une petite fille de Taounate qui a gagné un prix international de lecture à Dubaï.

Du haut de ses 9 ans, elle a capté les caméras du monde entier, a multiplié les plateaux de télévision, a été embrassée chaleureusement par cheikh Mohamed Ben Rached Al Maktoum, vice-président des Emirats et puissant émir de Dubaï.

Meryem Amjoune a, au passage, empoché la somme de 50.000 DH émiratis ou 1,3 millions de DH marocains. Son retour au Maroc vendredi 2 novembre a provoqué une mini-émeute à l'aéroport Mohammed V à Casablanca.

L'image que l'on gardera, qui a frappé les imaginations et les cœurs des millions de téléspectateurs, c'est celle de Mohamed Ben Rached Al Maktoum qui lui essuyait ses larmes avec les pans de son keffieh blanc.
 
 

Le puissant et richissime émir est un promoteur du savoir. Sa fondation s'appelle Initiatives. Elle a lancé il y a trois ans un concours international appelé "Le défi de la lecture".

Ainsi, 10,5 millions de jeunes arabes ont participé cette année, venus de 44 pays dont 14 pays arabes. Au Maroc, la petite (il faudrait dire la grande) Meryem s'est classée première devant 300.000 candidats. La finale a réuni 250 candidats.

Elle a lu, c'est l'une des règles du concours, plus de 50 livres en une année. Elle a su répondre aux questions du jury, et a su trouver les belles phrases qui ont frappé et ému.

Vêtue systématiquement de caftans marocains adaptés à sa taille, lors des compétitions, elle ne semblait jamais avoir le trac. Un conte de fées certes, mais elle le doit d'abord à son travail acharné pour acquérir le savoir. Meryem sera, on l'espère, un modèle pour les jeunes Marocains.

Le défi arabe de la lecture ou Arab Reading Challenge consistait à lire au moins 50 livres et écrire leurs résumés. Puis à répondre aux questions inattendues du jury. Il récompense également les meilleurs instituteurs et superviseurs du monde arabe. Le montant global des prix attribués s'élève à 11 millions de DH émiratis, soit environ 30 millions de DH, marocains nous apprend l'agence MAP.

Voici quelques-unes des plus belles images et vidéos:

 
 
 
 
 
 
 
 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

C'est une sorte de conte de fées qu'a vécu la jeune Meryem Amjoune, une petite fille de Taounate qui a gagné un prix international de lecture à Dubaï.
 

Du haut de ses 9 ans, elle a capté les caméras du monde entier, a multiplié les plateaux de télévision, a été embrassée chaleureusement par cheikh Mohamed Ben Rached Al Maktoum, vice-président des Emirats et puissant émir de Dubaï.

Meryem Amjoune a, au passage, empoché la somme de 50.000 DH émiratis ou 1,3 millions de DH marocains. Son retour au Maroc vendredi 2 novembre a provoqué une mini-émeute à l'aéroport Mohammed V à Casablanca.

L'image que l'on gardera, qui a frappé les imaginations et les cœurs des millions de téléspectateurs, c'est celle de Mohamed Ben Rached Al Maktoum qui lui essuyait ses larmes avec les pans de son keffieh blanc.
 
 

Le puissant et richissime émir est un promoteur du savoir. Sa fondation s'appelle Initiatives. Elle a lancé il y a trois ans un concours international appelé "Le défi de la lecture".

Ainsi, 10,5 millions de jeunes arabes ont participé cette année, venus de 44 pays dont 14 pays arabes. Au Maroc, la petite (il faudrait dire la grande) Meryem s'est classée première devant 300.000 candidats. La finale a réuni 250 candidats.

Elle a lu, c'est l'une des règles du concours, plus de 50 livres en une année. Elle a su répondre aux questions du jury, et a su trouver les belles phrases qui ont frappé et ému.

Vêtue systématiquement de caftans marocains adaptés à sa taille, lors des compétitions, elle ne semblait jamais avoir le trac. Un conte de fées certes, mais elle le doit d'abord à son travail acharné pour acquérir le savoir. Meryem sera, on l'espère, un modèle pour les jeunes Marocains.

Le défi arabe de la lecture ou Arab Reading Challenge consistait à lire au moins 50 livres et écrire leurs résumés. Puis à répondre aux questions inattendues du jury. Il récompense également les meilleurs instituteurs et superviseurs du monde arabe. Le montant global des prix attribués s'élève à 11 millions de DH émiratis, soit environ 30 millions de DH, marocains nous apprend l'agence MAP.

Voici quelques-unes des plus belles images et vidéos:

 
 
 
 
 
 
 
 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.