Membres du collectif The Lions Crew, trois jeunes danseurs marocains, Omar, Hamza et Ahmed, tous au début de la vingtaine, se sont retrouvés le 10 janvier 2019 dans un centre de rétention pour migrants clandestins à Rotterdam, aux Pays-Bas.

Ils avaient pris l'avion depuis Marrakech vers ce pays européen pour assister à une compétition de Hip Hop se déroulant le 12 janvier à Eindhoven.

Les artistes avaient obtenu leurs visas Schengen le 28 décembre 2018, après le dépôt et la validation de leurs dossiers par le consulat néerlandais. Toutefois, une fois arrivés à l'aéroport d'Eindhoven, ils sont interrogés pendant plusieurs heures.

En effet, les jeunes marocains ne disposaient pas de lettre d'invitation de l'événement auquel ils comptaient participer, ni de réservations d'hôtel. Munis tous les trois d'environ 300 euros au total, ils se situaient en dessous de l’exigence légale de 34 euros au minimum par jour de séjour.

Là où les choses ont viré au cauchemar, c’est lorsqu’ils ont subi des interrogatoires poussés, longs et avec des questions inhabituelles. 

Arrivés à midi à l’aéroport en provenance de Marrakech, ils se sont retrouvés à 23h dans un centre de rétention. Hamza et Omar y ont été détenus du 10 au 15 janvier. Quant à Ahmed, il y est resté deux jours de plus.

Récit d'un rêve virant au cauchemar.

(Vidéo: Redouane Chelh/ Médias24)

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Membres du collectif The Lions Crew, trois jeunes danseurs marocains, Omar, Hamza et Ahmed, tous au début de la vingtaine, se sont retrouvés le 10 janvier 2019 dans un centre de rétention pour migrants clandestins  à Rotterdam, aux Pays-Bas.

Ils avaient pris l'avion depuis Marrakech vers ce pays européen pour assister à une compétition de Hip Hop se déroulant le 12 janvier à Eindhoven.

Les artistes avaient obtenu leurs visas Schengen le 28 décembre 2018, après le dépôt et la validation de leurs dossiers par le consulat néerlandais. Toutefois, une fois arrivés à l'aéroport d'Eindhoven, ils sont interrogés pendant plusieurs heures.

En effet, les jeunes marocains ne disposaient pas de lettre d'invitation de l'événement auquel ils comptaient participer, ni de réservations d'hôtel. Munis tous les trois d'environ 300 euros au total, ils se situaient en dessous de l’exigence légale de 34 euros au minimum par jour de séjour.

Là où les choses ont viré au cauchemar, c’est lorsqu’ils ont subi des interrogatoires poussés, longs et avec des questions inhabituelles. 

Arrivés à midi à l’aéroport en provenance de Marrakech, ils se sont retrouvés à 23h dans un centre de rétention. Hamza et Omar y ont été détenus du 10 au 15 janvier. Quant à Ahmed, il y est resté deux jours de plus.

Récit d'un rêve virant au cauchemar.

(Vidéo: Redouane Chelh/ Médias24)

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.