La cour d'appel de commerce de Casablanca a confirmé un jugement rendu en première instance, le 3 juillet 2017, et ordonné la déchéance des droits de la BCP sur les marques "Banki Fjibi" et "Fjibi Bank" ainsi que leur radiation du registre national de l’OMPIC. Ceci, suite au dépôt, en 2011 par Wafacash, de la marque "Jibi".

La cour d’appel de commerce de Casablanca vient de trancher en faveur de Wafacash contre la BCP, et ce, plusieurs années après l’entame d’une procédure judiciaire que les protagonistes n'ont pas ébruitée.

Le litige porte sur les marques commerciales «Banki Fjibi» et «Fjibi Bank» que se disputaient la filiale d’Attijariwafa bank et la banque mutualiste, notamment depuis que cette dernière avait lancé en décembre 2011, un produit dénommé Pocket Bank ou Fjibi Bank (dans sa version en arabe). Par l’entremise de ce produit innovant à l’époque, la BCP amorçait déjà la digitalisation des services bancaires (qui devient aujourd’hui un leitmotiv chez toutes les banques désireuses de ne pas rater le virage numérique).

Ce service proposait aux clients de la BCP d'effectuer des transactions financières sur leurs comptes bancaires à partir de leurs mobiles. Or, le leader marocain du transfert d’argent au Maroc avait déposé en son nom à l’OMPIC (Office Marocain de la Propriété industrielle et commerciale), et dès 2011, la marque «Jibi» et il n’était pas prêt à renoncer à son droit sur la marque. Et le juge qui a été chargé de ce dossier vient de lui donner raison après une longue procédure judiciaire.

Dans les attendus du jugement, la cour a confirmé le jugement rendu en première instance le 3 juillet 2017 et ordonné la déchéance définitive des droits de la BCP sur les marques «Banki Fjibi» et «Fjibi Bank» ainsi que leur radiation du registre national de l’OMPIC. Une radiation exécutée depuis quelques jours.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

La cour d'appel de commerce de Casablanca a confirmé un jugement rendu en première instance, le 3 juillet 2017, et ordonné la déchéance des droits de la BCP sur les marques "Banki Fjibi" et "Fjibi Bank" ainsi que leur radiation du registre national de l’OMPIC. Ceci, suite au dépôt, en 2011 par Wafacash, de la marque "Jibi".

La cour d’appel de commerce de Casablanca vient de trancher en faveur de Wafacash contre la BCP, et ce, plusieurs années après l’entame d’une procédure judiciaire que les protagonistes n'ont pas ébruitée.

Le litige porte sur les marques commerciales «Banki Fjibi» et «Fjibi Bank» que se disputaient la filiale d’Attijariwafa bank et la banque mutualiste, notamment depuis que cette dernière avait lancé en décembre 2011, un produit dénommé Pocket Bank ou Fjibi Bank (dans sa version en arabe). Par l’entremise de ce produit innovant à l’époque, la BCP amorçait déjà la digitalisation des services bancaires (qui devient aujourd’hui un leitmotiv chez toutes les banques désireuses de ne pas rater le virage numérique).

Ce service proposait aux clients de la BCP d'effectuer des transactions financières sur leurs comptes bancaires à partir de leurs mobiles. Or, le leader marocain du transfert d’argent au Maroc avait déposé en son nom à l’OMPIC (Office Marocain de la Propriété industrielle et commerciale), et dès 2011, la marque «Jibi» et il n’était pas prêt à renoncer à son droit sur la marque. Et le juge qui a été chargé de ce dossier vient de lui donner raison après une longue procédure judiciaire.

Dans les attendus du jugement, la cour a confirmé le jugement rendu en première instance le 3 juillet 2017 et ordonné la déchéance définitive des droits de la BCP sur les marques «Banki Fjibi» et «Fjibi Bank» ainsi que leur radiation du registre national de l’OMPIC. Une radiation exécutée depuis quelques jours.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.