The Carlyle Group

Alors qu’on attendait Me Hicham Naciri, c’est finalement l'anglais Christopher Harris qui assistera le Royaume dans son litige contre le groupe Carlyle.

Pour l’épauler dans le litige arbitral l'opposant au groupe Carlyle, le Maroc a jeté son dévolu sur un juriste anglais. Il s’agit de Christopher Harris, avocat officiant au cabinet londonien 3 Verulam Buildings.  C’est ce que révèle le site officiel du Centre international pour le règlement des différents relatifs aux investissements (CIRDI), instance basée à Washington.

A l’origine de la requête d’arbitrage, Carlyle et ses entités seront quant à eux conseillés par Weil, Gotshal & manages, cabinet new yorkais de renom. Le fonds d’investissement américain voudrait faire condamner le Royaume à 4 MMDH, l'accusant de lui avoir fait perdre sa créance sur la Samir.

Attendu du côté marocain, le cabinet Naciri & Associés Allen & Overy ne sera donc pas de la partie. Dans les milieux juridiques, cette décision était attendue. Le groupe Carlyle étant l'un de ses principaux clients, la firme dirigée par Me Hicham Naciri a voulu éviter le conflit d'intérêt, rapportent plusieurs sources.

De quoi focaliser ses efforts sur un autre litige CIRDI impliquant le Maroc. L'avocat attitré du royaume devra défendre les intérêts de celui-ci contre Corral Holding Morocco, l'actionnaire majoritaire de la Samir ayant inititié une requête d'arbitrage datée du 14 mars 2018.

Qui est Christopher Harris, conseil du Maroc contre Carlyle ?

Avocat junior, ce juriste est reconnu depuis de nombreuses années comme l'un des principaux spécialistes anglais de l'arbitrage international en matière d'investissement.

Dans les annuaires spécialisés, son nom revient avec récurrence. En 2014, l’agence Chambers & Partners le présentait déjà comme «Uue force montante dans le monde de l'arbitrage relatif aux traités d'investissement».  Une année auparavant, Legal  500 le considérait comme «une des étoiles montantes de l'arbitrage international ».

Des prévisions qui se confirmeront quelques années plus tard. En décembre 2017, Christopher Harris a remporté le prix d'arbitre international junior de l'année aux Legal 500 Awards, après avoir remporté le prix d'arbitre international junior de l'année dans les Chambers Bar Awards en 2014.

Au niveau national, la réputation de l’avocat trilingue (français, allemand, anglais) n’est pas moins bonne.  Dans le guide 2018 du Who's Who UK Bar, il est considéré comme la troisième personne la plus réputée en matière d’arbitrage au barreau britannique (après Toby Landau QC et VV Veeder QC).

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
The Carlyle Group

Alors qu’on attendait Me Hicham Naciri, c’est finalement l'anglais Christopher Harris qui assistera le Royaume dans son litige contre le groupe Carlyle.

Pour l’épauler dans le litige arbitral l'opposant au groupe Carlyle, le Maroc a jeté son dévolu sur un juriste anglais. Il s’agit de Christopher Harris, avocat officiant au cabinet londonien 3 Verulam Buildings.  C’est ce que révèle le site officiel du Centre international pour le règlement des différents relatifs aux investissements (CIRDI), instance basée à Washington.

A l’origine de la requête d’arbitrage, Carlyle et ses entités seront quant à eux conseillés par Weil, Gotshal & manages, cabinet new yorkais de renom. Le fonds d’investissement américain voudrait faire condamner le Royaume à 4 MMDH, l'accusant de lui avoir fait perdre sa créance sur la Samir.

Attendu du côté marocain, le cabinet Naciri & Associés Allen & Overy ne sera donc pas de la partie. Dans les milieux juridiques, cette décision était attendue. Le groupe Carlyle étant l'un de ses principaux clients, la firme dirigée par Me Hicham Naciri a voulu éviter le conflit d'intérêt, rapportent plusieurs sources.

De quoi focaliser ses efforts sur un autre litige CIRDI impliquant le Maroc. L'avocat attitré du royaume devra défendre les intérêts de celui-ci contre Corral Holding Morocco, l'actionnaire majoritaire de la Samir ayant inititié une requête d'arbitrage datée du 14 mars 2018.

Qui est Christopher Harris, conseil du Maroc contre Carlyle ?

Avocat junior, ce juriste est reconnu depuis de nombreuses années comme l'un des principaux spécialistes anglais de l'arbitrage international en matière d'investissement.

Dans les annuaires spécialisés, son nom revient avec récurrence. En 2014, l’agence Chambers & Partners le présentait déjà comme «Uue force montante dans le monde de l'arbitrage relatif aux traités d'investissement».  Une année auparavant, Legal  500 le considérait comme «une des étoiles montantes de l'arbitrage international ».

Des prévisions qui se confirmeront quelques années plus tard. En décembre 2017, Christopher Harris a remporté le prix d'arbitre international junior de l'année aux Legal 500 Awards, après avoir remporté le prix d'arbitre international junior de l'année dans les Chambers Bar Awards en 2014.

Au niveau national, la réputation de l’avocat trilingue (français, allemand, anglais) n’est pas moins bonne.  Dans le guide 2018 du Who's Who UK Bar, il est considéré comme la troisième personne la plus réputée en matière d’arbitrage au barreau britannique (après Toby Landau QC et VV Veeder QC).

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.