L’Afrique demeure parmi les continents les plus attractifs pour les investisseurs touristiques avec un total de 76.332 chambres en construction, soit une progression de 14% par rapport à 2017 et, surtout, presque le double en quatre ans seulement.

Dans le dernier classement des destinations touristiques ayant le plus grand nombre de projets hôteliers en cours, qu’élabore annuellement W Hospitality Group, le Maroc se maintient dans le top cinq africain.

Selon ce groupe hôtelier américain qui vient de publier son Pipeline Report 2018, le Maroc compte 33 unités hôtelières en construction pour un total de 5.456 chambres.

Ceci le maintient au quatrième rang juste derrière l’Ethiopie qui réalise un effort considérable de rattrapage avec ses 5.717 chambres en chantier et gagne quatre places par rapport à sa position en 2017.

Malgré sa performance, le Maroc reste bien loin des deux pays qui occupent les premières marches du podium depuis quelques années, à savoir l’Egypte et le Nigeria. Ces deux pays comptent ensemble une centaine d’hôtels en cours de développement totalisant respectivement 13.636 et 9.603 chambres.

L'Egypte compte plusieurs resorts en chantier dépassant en moyenne les 300 chambres par unité. Un effort auquel contribue principalement une poignée de chaines internationales, à leur tête Hilton qui est en train d'y construire, à elle seule, plus de 3.500 chambres.

Quant au Nigeria, son classement doit, lui aussi, la part belle aux mégaprojets de nouvelles villes comme celle d’EKO Atlantic développée sur une île artificielle de 10 millions de mètres carrés près de la capitale Lagos et qui compte, outre des espaces commerciaux et résidentiels d'une capacité de 400.000 logements, de nombreux hôtels dont un établissement 4 étoiles de 500 chambres.

Mais le Maroc dépasse tout de même l’Afrique du Sud (5e de ce classement). Même si le nombre d’hôtels qui y sont en construction est supérieur à celui du Maroc (37 en l’occurrence), ces unités comptent moins de chambres (à peine 4.311 unités). Le Maroc est également le premier pays maghrébin devant la Tunisie et l’Algérie qui se positionnent respectivement sixième et septième avec un peu plus de 4.000 chambres en chantier.

Globalement, l’Afrique demeure parmi les continents les plus attractifs pour les investisseurs touristiques avec un total de 76.332 chambres en construction, soit une progression de 14% par rapport à 2017 et, surtout, presque le double en quatre ans seulement.

Plusieurs villes comme Le Caire, Adis Abeba, Sharm El Sheikh, Lagos ou Alger comptent plusieurs milliers de chambres qui viendront bientôt enrichir l’offre hôtelière de leurs pays respectifs et du continent en général.

Contrairement à ce qu’on pouvait s’y attendre aucune ville marocaine ne figure dans les 10 premières villes africaines en la matière (alors que globalement le pays est à la 4e position), ce qui s’explique par la diversité géographique de l’offre hôtelière marocaine avec l’émergence de plusieurs pôles touristiques.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

L’Afrique demeure parmi les continents les plus attractifs pour les investisseurs touristiques avec un total de 76.332 chambres en construction, soit une progression de 14% par rapport à 2017 et, surtout, presque le double en quatre ans seulement.

Dans le dernier classement des destinations touristiques ayant le plus grand nombre de projets hôteliers en cours, qu’élabore annuellement W Hospitality Group, le Maroc se maintient dans le top cinq africain.

Selon ce groupe hôtelier américain qui vient de publier son Pipeline Report 2018, le Maroc compte 33 unités hôtelières en construction pour un total de 5.456 chambres.

Ceci le maintient au quatrième rang juste derrière l’Ethiopie qui réalise un effort considérable de rattrapage avec ses 5.717 chambres en chantier et gagne quatre places par rapport à sa position en 2017.

Malgré sa performance, le Maroc reste bien loin des deux pays qui occupent les premières marches du podium depuis quelques années, à savoir l’Egypte et le Nigeria. Ces deux pays comptent ensemble une centaine d’hôtels en cours de développement totalisant respectivement 13.636 et 9.603 chambres.

L'Egypte compte plusieurs resorts en chantier dépassant en moyenne les 300 chambres par unité. Un effort auquel contribue principalement une poignée de chaines internationales, à leur tête Hilton qui est en train d'y construire, à elle seule, plus de 3.500 chambres.

Quant au Nigeria, son classement doit, lui aussi, la part belle aux mégaprojets de nouvelles villes comme celle d’EKO Atlantic développée sur une île artificielle de 10 millions de mètres carrés près de la capitale Lagos et qui compte, outre des espaces commerciaux et résidentiels d'une capacité de 400.000 logements, de nombreux hôtels dont un établissement 4 étoiles de 500 chambres.

Mais le Maroc dépasse tout de même l’Afrique du Sud (5e de ce classement). Même si le nombre d’hôtels qui y sont en construction est supérieur à celui du Maroc (37 en l’occurrence), ces unités comptent moins de chambres (à peine 4.311 unités). Le Maroc est également le premier pays maghrébin devant la Tunisie et l’Algérie qui se positionnent respectivement sixième et septième avec un peu plus de 4.000 chambres en chantier.

Globalement, l’Afrique demeure parmi les continents les plus attractifs pour les investisseurs touristiques avec un total de 76.332 chambres en construction, soit une progression de 14% par rapport à 2017 et, surtout, presque le double en quatre ans seulement.

Plusieurs villes comme Le Caire, Adis Abeba, Sharm El Sheikh, Lagos ou Alger comptent plusieurs milliers de chambres qui viendront bientôt enrichir l’offre hôtelière de leurs pays respectifs et du continent en général.

Contrairement à ce qu’on pouvait s’y attendre aucune ville marocaine ne figure dans les 10 premières villes africaines en la matière (alors que globalement le pays est à la 4e position), ce qui s’explique par la diversité géographique de l’offre hôtelière marocaine avec l’émergence de plusieurs pôles touristiques.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.