Deux régions, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra, ont réalisé en 2014, et à elles seules, 39,6% de la consommation finale des ménages au niveau national.

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de rendre publics les comptes régionaux de l’année 2014 et les a présentés, conformément au nouveau découpage régional du Royaume (12 régions au lieu de 16).

> Produit intérieur brut: Casablanca-Settat, 32% du PIB national

-Les deux régions de Casablanca-Settat et de Rabat-Salé-Kénitra contribuent à elles seules, pour 48,3% du PIB national, avec 32% et 16,3% respectivement; 

-Cinq régions ont créé 40,3% du PIB. Il s’agit de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9,4%), Fès-Meknès (9,4%), Marrakech-Safi (9%), Souss-Massa (6,6%) et Béni Mellal-Khénifra (5,8%);

-Les cinq régions restantes ne participent qu’à hauteur de 11,3% à la création de la richesse nationale. Il s’agit de l’Oriental (4,9%), de Drâa-Tafilalet (2,7%) et des trois régions du sud (3,7%).

L’écart absolu moyen entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen est passé de 50,4 MMDH en 2013 à 53,2 MMDH en 2014.

Par ailleurs, les comptes régionaux de 2014 montrent que les disparités du PIB entre les régions se sont accentuées. L’écart absolu moyen entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen est passé de 50,4 MMDH en 2013 à 53,2 MMDH 2014.

 

> Cinq régions ont un PIB par habitant supérieur à la moyenne nationale

En effet, cinq régions présentent un PIB par habitant supérieur à la moyenne nationale (27.345 DH). Il s’agit des régions de Dakhla-Oued-Ed Dahab (64.312 DH), de Casablanca-Settat (43.187 DH), de Laâyoune-Sakia al Hamra (35.583DH), de Rabat-Salé-Kénitra (32.961DH) et de Guelmim-Oued Noun (27.964 DH).  

Les autres régions ont, en revanche, enregistré un PIB par habitant allant de 15.122 DH dans la région de Drâa-Tafilalet à 24.650 DH dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

 

> Dépenses de consommation des ménages: 2 régions réalisent 39,6% des dépenses

La configuration des dépenses de consommation finale des ménages (DCFM) montre que les deux régions de Casablanca-Settat et de Rabat-Salé-Kénitra ont participé, à elles seules, pour 39,6% au niveau national, avec 24,8% et 14,8% respectivement.

Celles de Fès-Meknès (11,8%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,4%), de Marrakech-Safi (11,2%), de Souss-Massa (7,1%) et de Béni Mellal-Khénifra (5,5%) ont participé pour 47,1% aux DCFM.

Les autres régions ont des contributions comprises entre 0,6% pour la région d’Ed Dakhla-Oued-Ed Dahab et 7% pour la région de l’Oriental.

Globalement, les disparités des dépenses de consommation se sont accentuées. L’écart absolu moyen entre la DCFM des différentes régions et la DCFM régionale moyenne a atteint 29,9 MMDH en 2014, au lieu de 28,6 MMDH en 2013. (SOURCE: HCP)


 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Deux régions, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra, ont réalisé en 2014, et à elles seules, 39,6% de la consommation finale des ménages au niveau national.

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de rendre publics les comptes régionaux de l’année 2014 et les a présentés, conformément au nouveau découpage régional du Royaume (12 régions au lieu de 16).

> Produit intérieur brut: Casablanca-Settat, 32% du PIB national

-Les deux régions de Casablanca-Settat et de Rabat-Salé-Kénitra contribuent à elles seules, pour 48,3% du PIB national, avec 32% et 16,3% respectivement; 

-Cinq régions ont créé 40,3% du PIB. Il s’agit de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9,4%), Fès-Meknès (9,4%), Marrakech-Safi (9%), Souss-Massa (6,6%) et Béni Mellal-Khénifra (5,8%);

-Les cinq régions restantes ne participent qu’à hauteur de 11,3% à la création de la richesse nationale. Il s’agit de l’Oriental (4,9%), de Drâa-Tafilalet (2,7%) et des trois régions du sud (3,7%).

L’écart absolu moyen entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen est passé de 50,4 MMDH en 2013 à 53,2 MMDH en 2014.

Par ailleurs, les comptes régionaux de 2014 montrent que les disparités du PIB entre les régions se sont accentuées. L’écart absolu moyen entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen est passé de 50,4 MMDH en 2013 à 53,2 MMDH 2014.

 

> Cinq régions ont un PIB par habitant supérieur à la moyenne nationale

En effet, cinq régions présentent un PIB par habitant supérieur à la moyenne nationale (27.345 DH). Il s’agit des régions de Dakhla-Oued-Ed Dahab (64.312 DH), de Casablanca-Settat (43.187 DH), de Laâyoune-Sakia al Hamra (35.583DH), de Rabat-Salé-Kénitra (32.961DH) et de Guelmim-Oued Noun (27.964 DH).  

Les autres régions ont, en revanche, enregistré un PIB par habitant allant de 15.122 DH dans la région de Drâa-Tafilalet à 24.650 DH dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

 

> Dépenses de consommation des ménages: 2 régions réalisent 39,6% des dépenses

La configuration des dépenses de consommation finale des ménages (DCFM) montre que les deux régions de Casablanca-Settat et de Rabat-Salé-Kénitra ont participé, à elles seules, pour 39,6% au niveau national, avec 24,8% et 14,8% respectivement.

Celles de Fès-Meknès (11,8%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,4%), de Marrakech-Safi (11,2%), de Souss-Massa (7,1%) et de Béni Mellal-Khénifra (5,5%) ont participé pour 47,1% aux DCFM.

Les autres régions ont des contributions comprises entre 0,6% pour la région d’Ed Dakhla-Oued-Ed Dahab et 7% pour la région de l’Oriental.

Globalement, les disparités des dépenses de consommation se sont accentuées. L’écart absolu moyen entre la DCFM des différentes régions et la DCFM régionale moyenne a atteint 29,9 MMDH en 2014, au lieu de 28,6 MMDH en 2013. (SOURCE: HCP)


 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.