Crédit photo: Casa Transport

Le sujet de la mobilité et de la circulation à Casablanca est d’actualité depuis quelques années. Il l’est davantage suite à la mise en place d’une boucle au niveau de l’hypercentre. Mais ce n’est qu’une infime partie d’un plan mobilisant 33,6 MMDH (2015-2020) avec des actions qui vont jusqu’en 2022-2023 comme pour le tramway et le stationnement.

D’abord quelques chiffres donnés par la SDL Casa Transport lors d’une conférence de presse sur la mobilité organisée le 17 mai en marge de Casa Smart City.

- 49% de la population de Casablanca-Settat habitent dans la préfecture de Casablanca.

- Le trafic automobile enregistre une hausse annuelle de 3,5%.

Les besoins en mobilité affichent une hausse de 68%.

Plusieurs chantiers sont en cours pour répondre à ces besoins et anticiper d’autres. En voici les plus importants avec leurs dates prévisionnelles de mise en service et les investissements qu’ils ont requis.  

Tramway  

En 2022, 4 lignes tramway totalisant 78 km seront opérationnelles s’appuyant sur un parc de 120 rames contre 37 actuellement. Deux lignes de bus à haut niveau de service de 24 km sont également prévues.

Voici leur tracé et leurs échéances d’exécution:

    

                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Voiries 

42 km de voies sont en cours d’aménagement: mise à niveau, aménagement paysager et réaménagement des chaussées, trottoirs… Ce chantier est piloté par Casa Aménagement et ne sera bouclé qu’en 2020 pour un budget de 2,7 milliards de DH incluant l’assainissement pluvial, l’éclairage public, le mobilier urbain, la signalisation…

Le schéma ci-dessous montre ce qui a été réalisé et ce qui reste à faire d’ici 2018.

Des trémies et un pont

- Accès sud: les passages souterrains et le réaménagement des carrefours Préfectures et Azbane seront mis en service selon Casa Transport, maître d’ouvrage, en 2017. L’investissement mobilisé est de 657  millions de DH.

- Le pont à haubans de Sidi Maârouf: de 2,48 Km à l’entrée de Casablanca depuis l’aéroport, il fonctionnera indépendamment de l'avancement des travaux des deux trémies qui n'ont pas encore démarré. Selon le ministère de l’Equipement, ce pont sera opérationnel début 2018. Il coûtera 442 millions de DH, les trémies 166 MDH.

- Desserte nord: les travaux de la trémie "Almohades" d’une longueur de 2,27 km dont 1,89 km en souterrain sont en cours pour la partie dévoiement du réseau. Ceux d’excavation démarreront incessamment. Il faudra compter 36 mois de chantier pour un budget global de 820 MDH.

Ce tunnel va relier le carrefour Zelaqa à la mosquée Hassan II en passant par le rond point Félix Houphouet Boigny.

- Accès ouest: la trémie Sidi Abderrahmane/route d’Azzemour d’une longueur de 380 mètres ne tardera pas à être lancée par Casa Aménagement. Son ouverture est prévue pour août 2018. Investissement: 120 MDH.

-Accès est: mêmes délais et même budget pour la trémie du Zoo de Aïn Sebaâ d’une longueur de 520 mètres. Maître d’ouvrage: Casa Transport.

Stationnement

Le schéma directeur du stationnement a été approuvé par le Conseil de la ville début 2017. Reste à le convertir en stratégie pour pouvoir l’exécuter. Cette dernière mission sera confiée à Casa Développement en charge de la gestion du stationnement dans tout Casablanca. Le dernier périmètre qui échappait à son contrôle, Sidi Belyout, lui a été confié en avril 2017.

Outre la politique d’horodateurs qui sera de plus en plus généralisée aux grandes artères, en résumé, il sera procédé à la construction de nouveaux parkings. Exemple: d’ici 2018, un nouveau parking souterrain au Mâarif de 500 places environ et un parking relais de 250 places sur la ligne T2.

La nouvelle politique de stationnement coûtera 285 MDH à la ville. Cet investissement sera réalisé sur 10 ans en recourant à des emprunts sur une durée de 7 ans, et servira aussi bien à l’achat d’horodateurs qu’à la construction de nouveaux parkings dont certains en PPP (partenariat public privé).

Une application mobile parking est en cours de développement, selon Casa Transport.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Crédit photo: Casa Transport

Le sujet de la mobilité et de la circulation à Casablanca est d’actualité depuis quelques années. Il l’est davantage suite à la mise en place d’une boucle au niveau de l’hypercentre. Mais ce n’est qu’une infime partie d’un plan mobilisant 33,6 MMDH (2015-2020) avec des actions qui vont jusqu’en 2022-2023 comme pour le tramway et le stationnement.

D’abord quelques chiffres donnés par la SDL Casa Transport lors d’une conférence de presse sur la mobilité organisée le 17 mai en marge de Casa Smart City.

- 49% de la population de Casablanca-Settat habitent dans la préfecture de Casablanca.

- Le trafic automobile enregistre une hausse annuelle de 3,5%.

Les besoins en mobilité affichent une hausse de 68%.

Plusieurs chantiers sont en cours pour répondre à ces besoins et anticiper d’autres. En voici les plus importants avec leurs dates prévisionnelles de mise en service et les investissements qu’ils ont requis.  

Tramway  

En 2022, 4 lignes tramway totalisant 78 km seront opérationnelles s’appuyant sur un parc de 120 rames contre 37 actuellement. Deux lignes de bus à haut niveau de service de 24 km sont également prévues.

Voici leur tracé et leurs échéances d’exécution:

    

                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Voiries 

42 km de voies sont en cours d’aménagement: mise à niveau, aménagement paysager et réaménagement des chaussées, trottoirs… Ce chantier est piloté par Casa Aménagement et ne sera bouclé qu’en 2020 pour un budget de 2,7 milliards de DH incluant l’assainissement pluvial, l’éclairage public, le mobilier urbain, la signalisation…

Le schéma ci-dessous montre ce qui a été réalisé et ce qui reste à faire d’ici 2018.

Des trémies et un pont

- Accès sud: les passages souterrains et le réaménagement des carrefours Préfectures et Azbane seront mis en service selon Casa Transport, maître d’ouvrage, en 2017. L’investissement mobilisé est de 657  millions de DH.

- Le pont à haubans de Sidi Maârouf: de 2,48 Km à l’entrée de Casablanca depuis l’aéroport, il fonctionnera indépendamment de l'avancement des travaux des deux trémies qui n'ont pas encore démarré. Selon le ministère de l’Equipement, ce pont sera opérationnel début 2018. Il coûtera 442 millions de DH, les trémies 166 MDH.

- Desserte nord: les travaux de la trémie "Almohades" d’une longueur de 2,27 km dont 1,89 km en souterrain sont en cours pour la partie dévoiement du réseau. Ceux d’excavation démarreront incessamment. Il faudra compter 36 mois de chantier pour un budget global de 820 MDH.

Ce tunnel va relier le carrefour Zelaqa à la mosquée Hassan II en passant par le rond point Félix Houphouet Boigny.

- Accès ouest: la trémie Sidi Abderrahmane/route d’Azzemour d’une longueur de 380 mètres ne tardera pas à être lancée par Casa Aménagement. Son ouverture est prévue pour août 2018. Investissement: 120 MDH.

-Accès est: mêmes délais et même budget pour la trémie du Zoo de Aïn Sebaâ d’une longueur de 520 mètres. Maître d’ouvrage: Casa Transport.

Stationnement

Le schéma directeur du stationnement a été approuvé par le Conseil de la ville début 2017. Reste à le convertir en stratégie pour pouvoir l’exécuter. Cette dernière mission sera confiée à Casa Développement en charge de la gestion du stationnement dans tout Casablanca. Le dernier périmètre qui échappait à son contrôle, Sidi Belyout, lui a été confié en avril 2017.

Outre la politique d’horodateurs qui sera de plus en plus généralisée aux grandes artères, en résumé, il sera procédé à la construction de nouveaux parkings. Exemple: d’ici 2018, un nouveau parking souterrain au Mâarif de 500 places environ et un parking relais de 250 places sur la ligne T2.

La nouvelle politique de stationnement coûtera 285 MDH à la ville. Cet investissement sera réalisé sur 10 ans en recourant à des emprunts sur une durée de 7 ans, et servira aussi bien à l’achat d’horodateurs qu’à la construction de nouveaux parkings dont certains en PPP (partenariat public privé).

Une application mobile parking est en cours de développement, selon Casa Transport.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.