Biens et avoirs financiers à l'étranger. L'Office des changes épingle des dizaines de contrevenants

Depuis quelques jours, des notifications adressées par l’Office des changes ont été reçues par des contribuables marocains, concernant des biens ou des avoirs à l’étranger détenus en infraction à la réglementation.

Selon des sources sûres, plusieurs dizaines de notifications ont déjà été adressées par l’Office, peut-être une cinquantaine. Les contrevenants risquent gros, de une à six fois la valeur de l’objet du délit.

Le montant global des notifications reçues dépasse les 250 MDH, en biens immobiliers et/ou avoirs financiers selon nos sources.

Médias24 a appris que la vague de notifications ne s’arrêtera pas là et que d’autres notifications sont prévues.

Les dossiers des contrevenants ont été constitués à partir de données obtenues par l’Office des changes, croisées et recoupées, dans plusieurs pays européens, dont l’Espagne et la Suisse.

Depuis le début de l’année, l’Office avait reçu des déclarations spontanées de contrevenants qui ont souhaité régulariser leurs situations et qui ont bénéficié d’un traitement “indulgent“. Par contre, les notifications actuelles sont un coup de semonce qui sera selon nos sources, suivi d’un traitement de plus en plus sévère de ce type de dossiers.

Qu'il soit marocain ou binational, tout résident fiscal au Maroc doit respecter scrupuleusement la réglementation des changes en matière de détention ou d'acquisition de biens ou d'avoirs financiers à l'étranger.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
Biens et avoirs financiers à l'étranger. L'Office des changes épingle des dizaines de contrevenants

Depuis quelques jours, des notifications adressées par l’Office des changes ont été reçues par des contribuables marocains, concernant des biens ou des avoirs à l’étranger détenus en infraction à la réglementation.

Selon des sources sûres, plusieurs dizaines de notifications ont déjà été adressées par l’Office, peut-être une cinquantaine. Les contrevenants risquent gros, de une à six fois la valeur de l’objet du délit.

Le montant global des notifications reçues dépasse les 250 MDH, en biens immobiliers et/ou avoirs financiers selon nos sources.

Médias24 a appris que la vague de notifications ne s’arrêtera pas là et que d’autres notifications sont prévues.

Les dossiers des contrevenants ont été constitués à partir de données obtenues par l’Office des changes, croisées et recoupées, dans plusieurs pays européens, dont l’Espagne et la Suisse.

Depuis le début de l’année, l’Office avait reçu des déclarations spontanées de contrevenants qui ont souhaité régulariser leurs situations et qui ont bénéficié d’un traitement “indulgent“. Par contre, les notifications actuelles sont un coup de semonce qui sera selon nos sources, suivi d’un traitement de plus en plus sévère de ce type de dossiers.

Qu'il soit marocain ou binational, tout résident fiscal au Maroc doit respecter scrupuleusement la réglementation des changes en matière de détention ou d'acquisition de biens ou d'avoirs financiers à l'étranger.

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.