Sound Energy a annoncé que ses estimations du potentiel du puits TE-5 ont été validées par la société indépendante de certification RPS Energy. Si l’Onhym doit encore confirmer le chiffre dévoilé des réserves exploitables, c’est l’analyse de celles des puits TE-6, TE-7 et TE-8 qui augurera d’une découverte majeure ou pas.

Dans un communiqué, rendu public mardi 23 janvier, la société anglaise de prospection a déclaré à ses investisseurs que les résultats finaux de la certification des ressources du puits TE-5 de RPS Energy étaient entièrement cohérents avec ceux qu’elle avait annoncés le 20 décembre dernier.

"Cette certification confirme nos estimations internes sur l'ampleur de notre découverte au Maroc oriental. Elle nous positionne pour avancer rapidement afin de commercialiser le gaz et trouver des financements pour se développer.

"2018 est donc une année cruciale pour Sound qui va continuer à développer son activité gazière on-shore sur les réservoirs TAGI et Paléozoïques ouverts au Maroc", annonce, optimiste, le PDG de la société.

Selon lui, les résultats préliminaires de RPS Energy ont définitivement validé les estimations de ressources internes de 0,65 TCF (18 milliards de mètres cubes) de gaz in situ à l'emplacement de TE-5 Horst seul, et qu'un chiffre récupérable de ressource contingente avait été fixé à 0,377 TCF (11 MM). Les réserves in situ ou en place signifie volume de gaz qui se trouve à l'endroit indiqué mais pas obligatoirement extractible et donc commercialisable. 

Ce potentiel commercialisable pourrait s’avérer beaucoup plus important sachant que l'évaluation des experts indépendants n’a couvert que 1% de la superficie totale du projet du groupe au Maroc (250 km2 sur 23.500) et que de nouveaux travaux d'exploration se poursuivent à Tendrara.

Si la certification des ressources du puits TE-5 rapproche Sound Energy d’une perspective de découverte importante, il faudra encore que l’Onhym confirme le volume des réserves exploitables.

Dans un précédent article, une source autorisée de l’Office révélait qu’une étude sera lancée au courant du premier semestre 2018 pour une durée maximale de trois mois. Cette certification permettra d'évaluer le potentiel gazier qui sera classé en réserves récupérables et/ou contingentes.

Interrogée par Médias24, une source proche du dossier, requérant l’anonymat, avance que l’annonce de la certification de RPS Energy signe la poursuite de l’exploration dans la région de Tendrara.

"Si les experts indépendants avaient conclu à une absence de réserves en place (GOIP) et pire encore, à une poche de gaz irrécupérable dans le puits TE-5, la société anglaise aurait certainement plié bagages, mais RPS a confirmé le potentiel en place de 0,65 TCF et celui de 0,377 TCF récupérable.

"Dix milliards de mètres cubes de gaz, c’est un très bon début. Il faut rappeler que c’est la société Maghreb Pétroleum Exploitation qui a creusé ce puits avant de l’abandonner puis de le céder à Sound Energy qui a eu le mérite de persévérer, car en matière de prospection, la chance et l’entêtement expliquent souvent les grandes découvertes.

"Tous les géologues du monde connaissent l’histoire du plus grand gisement de pétrole d’Algérie qui a été trouvé le dernier jour de recherches alors que la société allait plier bagages", précise notre interlocuteur.

Selon lui, Sound Energy qui a foré 3 puits (TE-6, TE-7, TE-8) et qui possède les TE-1 et TE-2 forés par AGIP, TE-3 par l'ONAREP (ancêtre de l’Onhym) et TE-4 et TE-5 (Maghreb Pétroleum Exploitation) devra encore certifier les réserves prometteuses des TE-6, TE-7 et TE-8 avant de pouvoir prouver l’existence d’un gisement géant connectable de plusieurs centaines de milliards de mètres cubes.

"Nous en sommes encore loin mais la probabilité de le trouver se rapproche car si 50% des réserves en place annoncées sont récupérables, c’est peut-être le jackpot car le plus difficile en géologie n’est pas de trouver mais d’extraire le gaz à la surface pour le commercialiser", conclut notre source. 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires

Sound Energy a annoncé que ses estimations du potentiel du puits TE-5 ont été validées par la société indépendante de certification RPS Energy. Si l’Onhym doit encore confirmer le chiffre dévoilé des réserves exploitables, c’est l’analyse de celles des puits TE-6, TE-7 et TE-8 qui augurera d’une découverte majeure ou pas. 

Dans un communiqué, rendu public mardi 23 janvier, la société anglaise de prospection a déclaré à ses investisseurs que les résultats finaux de la certification des ressources du puits TE-5 de RPS Energy étaient entièrement cohérents avec ceux qu’elle avait annoncés le 20 décembre dernier.

"Cette certification confirme nos estimations internes sur l'ampleur de notre découverte au Maroc oriental. Elle nous positionne pour avancer rapidement afin de commercialiser le gaz et trouver des financements pour se développer.

"2018 est donc une année cruciale pour Sound qui va continuer à développer son activité gazière on-shore sur les réservoirs TAGI et Paléozoïques ouverts au Maroc", annonce, optimiste, le PDG de la société.

Selon lui, les résultats préliminaires de RPS Energy ont définitivement validé les estimations de ressources internes de 0,65 TCF (18 milliards de mètres cubes) de gaz in situ à l'emplacement de TE-5 Horst seul, et qu'un chiffre récupérable de ressource contingente avait été fixé à 0,377 TCF (11 MM). Les réserves in situ ou en place signifie volume de gaz qui se trouve à l'endroit indiqué mais pas obligatoirement extractible et donc commercialisable. 

Ce potentiel commercialisable pourrait s’avérer beaucoup plus important sachant que l'évaluation des experts indépendants n’a couvert que 1% de la superficie totale du projet du groupe au Maroc (250 km2 sur 23.500) et que de nouveaux travaux d'exploration se poursuivent à Tendrara.

Si la certification des ressources du puits TE-5 rapproche Sound Energy d’une perspective de découverte importante, il faudra encore que l’Onhym confirme le volume des réserves exploitables.

Dans un précédent article, une source autorisée de l’Office révélait qu’une étude sera lancée au courant du premier semestre 2018 pour une durée maximale de trois mois. Cette certification permettra d'évaluer le potentiel gazier qui sera classé en réserves récupérables et/ou contingentes.

Interrogée par Médias24, une source proche du dossier, requérant l’anonymat, avance que l’annonce de la certification de RPS Energy signe la poursuite de l’exploration dans la région de Tendrara.

"Si les experts indépendants avaient conclu à une absence de réserves en place (GOIP) et pire encore, à une poche de gaz irrécupérable dans le puits TE-5, la société anglaise aurait certainement plié bagages, mais RPS a confirmé le potentiel en place de 0,65 TCF et celui de 0,377 TCF récupérable.

"Dix milliards de mètres cubes de gaz, c’est un très bon début. Il faut rappeler que c’est la société Maghreb Pétroleum Exploitation qui a creusé ce puits avant de l’abandonner puis de le céder à Sound Energy qui a eu le mérite de persévérer, car en matière de prospection, la chance et l’entêtement expliquent souvent les grandes découvertes.

"Tous les géologues du monde connaissent l’histoire du plus grand gisement de pétrole d’Algérie qui a été trouvé le dernier jour de recherches alors que la société allait plier bagages", précise notre interlocuteur.

Selon lui, Sound Energy qui a foré 3 puits (TE-6, TE-7, TE-8) et qui possède les TE-1 et TE-2 forés par AGIP, TE-3 par l'ONAREP (ancêtre de l’Onhym) et TE-4 et TE-5 (Maghreb Pétroleum Exploitation) devra encore certifier les réserves prometteuses des TE-6, TE-7 et TE-8 avant de pouvoir prouver l’existence d’un gisement géant connectable de plusieurs centaines de milliards de mètres cubes.

"Nous en sommes encore loin mais la probabilité de le trouver se rapproche car si 50% des réserves en place annoncées sont récupérables, c’est peut-être le jackpot car le plus difficile en géologie n’est pas de trouver mais d’extraire le gaz à la surface pour le commercialiser", conclut notre source. 

Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.