Comparée à la normale, la moyenne des précipitations enregistrée dans la majeure partie du Maroc a connu une nette amélioration et le déficit s'est réduit.

A l'issue des dernières pluies, le cumul pluviométrique s'annonce excédentaire dans certaines régions, encore déficitaire dans d'autres.

Du 1er au 9 février, le cumul des pluies a atteint 103,6 mm à Rabat-Salé, 102 mm à Ifrane, 76,8 mm à Casablanca, 45 mm à Larache, 34 mm à Tan Tan et 24 à Agadir.

"La moyenne des précipitations enregistrées dans la majeure partie du Royaume a connu une nette amélioration et le déficit s'est réduit par rapport à la normale sur 30 ans", nous explique, Lhoussaine Youabd, directeur de communication à la Direction de la météorologie nationale.

En effet, le bilan est excédentaire de:

- 10 à 50% sur le Gharb, le Haouz, le Moyen Atlas et le sud des provinces du sud;

- 5 à 10% sur l’ouest de la Chaouia.

Le bilan est normal sur le nord de l’Oriental.

Il reste légèrement déficitaire de:

- 5 à 10 % sur Chiadma et Doukkala;

- 10 à 20 % sur le Saïss et la rive méditerranéenne;

- 20 à 25 % sur Abda et les plateaux de phosphate;

- 25 à 35 % sur les plaines de Tadla et le Haut Atlas.

Le bilan demeure déficitaire de:

- 35 à 50% sur le Souss, le sud de l’Oriental et le nord des provinces du sud;

- 50 à 60% sur le sud des versants sud-est.

Notons que les dernières précipitations ont été accompagnés de chutes abondantes de neige, atteignant 280 cm de hauteur au Moyen Atlas.

Les barrages remplis à 39,6%

Les retenues des principaux barrages du Maroc, tous usages confondus, ont atteint plus de 6 milliards de m3 à la date du 9 février 2018, enregistrant ainsi un taux de remplissage de 39,6%%.

Ce niveau reste inférieur à la même période de l'année précédente, où les retenues se sont élevées à plus de 8 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 53,8%, selon les données du ministère délégué chargé de l'Eau.

Les barrages Nakhla, Bouhouda, Sebou, Sidi Said Maachou ont atteint leur taux de remplissage optimal, soit 100% à cette date.

Une progression a été constatée au niveau de Dkhila (60,8% contre 50,1% en 2017) et Timinoutine (94,2% contre 76,1%).

En revanche, les réserves d'eau ont chuté dans plusieurs barrages, notamment celui de Mohammed V (8,9% contre 63,7%), Bin El Ouidane (20,4% contre 44,8%), Hassan 1er (24,4% contre 47,3%), Al Massira (18,5% contre 42%) et Youssef Ben Tachfine (19,6% contre 35,8%).

De bon augure pour l'agriculture

Le ministère de l'Agriculture se veut "confiant" pour la saison agricole. Dans un communiqué publié mercredi 8 février, le ministère estime que les prévisions pluviométriques et les chutes de neige devraient permettre une résorption du déficit pluviométrique.

"Les conditions climatiques de l’actuelle campagne agricole évoluent ainsi favorablement et les cultures en place continuent leur cycle végétatif normalement", affirme le ministère, qui souligne que les chutes de neige et ruissellements permettront la reconstitution des réserves des barrages et des nappes phréatiques.
 
Vendredi et samedi encore, des pluies et des chutes de neige sont annoncées par la Météorologie nationale. A partir du dimanche 11 février, le temps sera stable dans la majorité des régions, avec une légère hausse des températures.
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Comparée à la normale, la moyenne des précipitations enregistrée dans la majeure partie du Maroc a connu une nette amélioration et le déficit s'est réduit. 

 

 

A l'issue des dernières pluies, le cumul pluviométrique s'annonce excédentaire dans certaines régions, encore déficitaire dans d'autres.

Du 1er au 9 février, le cumul des pluies a atteint 103,6 mm à Rabat-Salé, 102 mm à Ifrane, 76,8 mm à Casablanca, 45 mm à Larache, 34 mm à Tan Tan et 24 à Agadir.

"La moyenne des précipitations enregistrées dans la majeure partie du Royaume a connu une nette amélioration et le déficit s'est réduit par rapport à la normale sur 30 ans", nous explique, Lhoussaine Youabd, directeur de communication à la Direction de la météorologie nationale.

En effet, le bilan est excédentaire de:

- 10 à 50% sur le Gharb, le Haouz, le Moyen Atlas et le sud des provinces du sud;

- 5 à 10% sur l’ouest de la Chaouia.

Le bilan est normal sur le nord de l’Oriental.

Il reste légèrement déficitaire de:

- 5 à 10 % sur Chiadma et Doukkala;

- 10 à 20 % sur le Saïss et la rive méditerranéenne;

- 20 à 25 % sur Abda et les plateaux de phosphate;

- 25 à 35 % sur les plaines de Tadla et le Haut Atlas.

Le bilan demeure déficitaire de:

- 35 à 50% sur le Souss, le sud de l’Oriental et le nord des provinces du sud;

- 50 à 60% sur le sud des versants sud-est.

Notons que les dernières précipitations ont été accompagnés de chutes abondantes de neige, atteignant 280 cm de hauteur au Moyen Atlas.

Les barrages remplis à 39,6%

Les retenues des principaux barrages du Maroc, tous usages confondus, ont atteint plus de 6 milliards de m3 à la date du 9 février 2018, enregistrant ainsi un taux de remplissage de 39,6%%.

Ce niveau reste inférieur à la même période de l'année précédente, où les retenues se sont élevées à plus de 8 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 53,8%, selon les données du ministère délégué chargé de l'Eau.

Les barrages Nakhla, Bouhouda, Sebou, Sidi Said Maachou ont atteint leur taux de remplissage optimal, soit 100% à cette date.

Une progression a été constatée au niveau de Dkhila (60,8% contre 50,1% en 2017) et Timinoutine (94,2% contre 76,1%).

En revanche, les réserves d'eau ont chuté dans plusieurs barrages, notamment celui de Mohammed V (8,9% contre 63,7%), Bin El Ouidane (20,4% contre 44,8%), Hassan 1er (24,4% contre 47,3%), Al Massira (18,5% contre 42%) et Youssef Ben Tachfine (19,6% contre 35,8%).

De bon augure pour l'agriculture

Le ministère de l'Agriculture se veut "confiant" pour la saison agricole. Dans un communiqué publié mercredi 8 février, le ministère estime que les prévisions pluviométriques et les chutes de neige devraient permettre une résorption du déficit pluviométrique.

"Les conditions climatiques de l’actuelle campagne agricole évoluent ainsi favorablement et les cultures en place continuent leur cycle végétatif normalement", affirme le ministère, qui souligne que les chutes de neige et ruissellements permettront la reconstitution des réserves des barrages et des nappes phréatiques.
 
Vendredi et samedi encore, des pluies et des chutes de neige sont annoncées par la Météorologie nationale. A partir du dimanche 11 février, le temps sera stable dans la majorité des régions, avec une légère hausse des températures.
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.