Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE ECONOMIE

Après les dernières précipitations, le bilan pluviométrique en nette amélioration 

Mercredi 7 mars 2018 à 17h02
Après les dernières précipitations, le bilan pluviométrique en nette amélioration
 

Le déficit pluviométrique a été rattrapé dans plusieurs régions du Maroc, s'est affaibli dans d'autres. Le point sur le bilan pluviométrique et la situation des barrages après les dernières pluies et neiges qui se sont abattues sur le Royaume.

Au 7 mars, le cumul des pluies a atteint 387 mm à Chefchaouen, 161,2 mm à Taza, 147,4 à Rabat, 118,6 mm à Mohammedia, 109,5 mm à El Jadida, 105 mm à Fès, 88,1 mm à Casablanca, 73 mm à Agadir, 41 mm à Taroudant, 12 à Guelmim et 10,6 mm à Tantan.

La moyenne des précipitations enregistrée dans la majeure partie du Royaume a ainsi connu une très nette amélioration.

"Le déficit a été rattrapé, par rapport à la normale sur 30 ans, sur beaucoup de régions et s’est affaibli sur d’autres", nous explique El Houssaine Youabd, directeur de communication à la Direction de la météorologie nationale.

Le bilan est ainsi excédentaire de 40 à 70% sur le sud du Gharb, de 10 à 20% sur l'ouest de la Chaouia, Doukkala, le Haouz et les provinces du sud.

Il est devenu normal sur le nord du Gharb, l’intérieur de la Chaouia, le Rif, Chiadma, le nord de l’Oriental, le Saïss, Abda, les plateaux de phosphate et le Moyen Atlas.

Le bilan demeure légèrement déficitaire de 10 à 20% sur le Loukos, les plaines de tadla et sur le Haut Atlas, de 20 à 30% sur l’extrême nord, la méditerranée, le Souss et le nord des provinces sud.

Par ailleurs, il est toujours déficitaire de 30 à 50% sur le sud de l’Oriental et les versants sud-est.

Les barrages se remplissent

Les retenues des principaux barrages du Maroc ont atteint, ce mercredi 7 mars, près de 7,6 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 49,9%.

Ce niveau reste toutefois inférieur à celui de la même période de l'année 2017, durant laquelle les retenues se sont élevées à 8,9 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 58,3%. Le taux actuel va remonter après la chute des neiges.

Selon les données du secrétariat d'Etat chargé de l'Eau, le barrage Ahl Souss (Agadir) enregistre un taux de remplissage de 100% contre 99,9% une année auparavant, au moment où les barrages Nakhla (Tétouan), Bouhouda (Taounate), Sidi Said Maachou, Mokhtar Soussi (Souss Massa) et Imi El Kheng (Souss Massa) maintiennent leur taux de remplissage optimal (100%) de l'année dernière.

Les barrages de Timinoutine, de Daourat (Settat) et Dkhila (Souss Massa) enregistrent une forte progression de leurs retenues avec des taux remplissage respectifs de 95,1%, 86,9% et 69,9% contre 61,9%, 68,2% et 48,9% lors de la même période de l'année passée.

En revanche, plusieurs barrages ont vu leur taux de remplissage chuter, notamment Garde Sebou (Kénitra) de 100% à 32,8%, Yacoub Mansour (El Haouz) de 94,1% à 68,4%, Aoulouz (Souss Massa) de 92,5% à 53,5% et Lalla Takerkoust (El Haouz) (de 82,6% à 19,1%).

La météorologie nationale annonce encore un passage nuageux, jeudi 8 mars, avec des pluies et averses modérées notamment sur le Rif, le Tangérois, le Loukkos, l'ouest de la Méditerranée, le nord d'El Jadida, le Saïss, les plateaux de phosphate, d'Oulmès, le Moyen-Atlas et le nord du Haut Atlas. La grande perturbation que connaît le Royaume devra prendre fin ce mercredi 7 mars.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close