Les premières parcelles de terrain de la tranche prioritaire du PUMA (Pôle urbain de Mazagan) seront commercialisées à compter de fin mars. Il s’agit de 200 hectares. Le projet global est de 1.300 hectares d’une cité éco-responsable. OCP est fortement impliqué dans l’aménagement de cette zone. Pour le seul aménagement, l’investissement global est de 5 MMDH.

La Société d’Aménagement et de Développement de Mazagan (SAEDM S.A.), filiale du groupe OCP à hauteur de 51% aux côtés de la Direction des Domaines de l’État, s’apprête à lancer la commercialisation des premières parcelles de terrain intégrées à la tranche prioritaire du Pôle Urbain de Mazagan PUMA.

Les travaux d’aménagement de cette tranche, qui porte sur 200 hectares et prévoit le développement d’ici 2024 de près de 4.000 unités résidentielles, avancent conformément au calendrier prévu, selon un communiqué de SAEDM.

Cette tranche est composée comme suit:

-De parcelles au sein de la “Centralité A“ comprenant notamment du résidentiel, des équipements éducatifs (école, collège et lycée) et universitaires ainsi que des commerces, des bureaux, un hôtel et un village des arts.

-De parcelles au sein de la “Centralité D“ située à proximité du parc des expositions internationales, déjà opérationnel. Celles-ci porteront principalement sur le développement d’un campus Mazagan, comprenant: des bureaux du groupe OCP, un siège pour Jesa, une antenne pour l’Université Mohammed VI Polytechnique et un incubateur d’entreprises.

-Du boulevard central (forestier) permettant de relier les deux extrémités du projet.

Lancé en 2013 à travers la création de la SAEDM, le Pôle Urbain de Mazagan a pour ambition d’être un modèle national de ville durable, éco-conçue et solidaire, capitalisant sur les forces vives de son territoire d’accueil. Autrement dit, une ville portée par des métiers orientés vers le savoir, l’innovation et le sport.

Le site choisi pour l’aménagement de PUMA jouit d’une position stratégique sur la façade atlantique, entre El Jadida et Azemmour. Accessible par la route nationale 1, desservi par l’autoroute A5, il est situé en lisière des forêts côtières du Resort de Mazagan. Le communiqué  insiste sur qualités paysagères exceptionnelles, à deux pas de l’océan, sur sept kilomètres linéaires baignés d’odeurs mêlées d’iode et d’eucalyptus.

Mobilisant un budget de 5 milliards de DH (consacré à l’aménagement), le Pôle Urbain de Mazagan s’étend sur une superficie de 1.300 hectares.

Il comprend près de 200 hectares de voiries principales, 300 hectares d’espaces verts privilégiant la préservation des forêts avoisinantes et la réalisation de grandes coulées vertes et plus de 600 hectares accueillant les différentes composantes du projet que sont:

-la zone résidentielle,

-le pôle académique,

-l’espace de recherche et d’innovation,

-les équipements touristiques, culturels & sportifs,

-ainsi que les zones d’activités tertiaires.

Ce pôle urbain multidimensionnel est conçu comme un modèle de l’essor économique et de la protection de l’environnement. Il devrait accueillir, à l’horizon 2034, environ 134.000 habitants.

Le Pôle Urbain de Mazagan devrait intégrer quatre facteurs majeurs d’attractivité:

-Une ville connectée, pionnière dans l’utilisation des nouvelles technologies au Maroc et parfaitement intégrée dans un territoire urbain et durable. Le nouveau pôle urbain sera doté d’une infrastructure de connectivité de qualité, visant à favoriser les usages innovants via notamment la mise en place de services “smart“.

-Un cadre de vie d’exception, entre océan et forêt, offrant un ensemble de services et d’infrastructures de qualité. L’offre résidentielle moderne viendra ainsi répondre à une demande croissante en logements liée à l’essor de la région, deuxième pôle industriel du pays.

-Un pôle académique reconnu permettant le développement de la recherche, du savoir et de l’innovation.

-Une zone sportive qui devrait à terme contribuer à la diversification et l’extension régionales de l’offre de loisirs sportifs, la mise en place de terrains sportifs multi usages vouée à la valorisation du sport de haut niveau, le repérage et l’accompagnement de jeunes talents sportifs.

L’aménageur affirme que PUMA est développé “selon les meilleurs standards internationaux de pôles urbains“, et sera construit dans sa globalité autour de quatre zones centrales définies comme des noyaux urbains, accueillant des équipements de proximité et offrant des environnements maîtrisables à pied.

Cette ville de demain se déclinera en quatre éco-quartiers qui disposeront d’équipements et de services de proximité de même type, mais ayant chacune leur propre identité.

-La Centralité A sera davantage orientée vers la recherche, l’innovation et les infrastructures académiques.

-La B prendra place au cœur du pôle et assurera l’animation générale du site, autour d’un grandcomplexe commercial.

-Tout à côté de ce carrefour de rencontres, la Centralité C sera dédiée au bien-être et à la santé, avec l’implantation notoire de cliniques spécialisées.

-Le quatrième espace, lui, englobera notamment un parc des expositions (déjà opérationnel) ainsi que des commerces et hôtels en sus d’un campus Mazagan.

La taille du site se prête à un phasage d’aménagement en trois temps. La première tranche de travaux courra de 2017 à 2024 et portera prioritairement sur le développement des Centralités A et D.

Les deuxième et troisième tranches, programmées de 2025 à 2029 et de 2030 à 2034, concerneront les centralités B et C.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Les premières parcelles de terrain de la tranche prioritaire du PUMA (Pôle urbain de Mazagan) seront commercialisées à compter de fin mars. Il s’agit de 200 hectares. Le projet global est de 1.300 hectares d’une cité éco-responsable. OCP est fortement impliqué dans l’aménagement de cette zone. Pour le seul aménagement, l’investissement global est de 5 MMDH.

La Société d’Aménagement et de Développement de Mazagan (SAEDM S.A.), filiale du groupe OCP à hauteur de 51% aux côtés de la Direction des Domaines de l’État, s’apprête à lancer la commercialisation des premières parcelles de terrain intégrées à la tranche prioritaire du Pôle Urbain de Mazagan PUMA.

Les travaux d’aménagement de cette tranche, qui porte sur 200 hectares et prévoit le développement d’ici 2024 de près de 4.000 unités résidentielles, avancent conformément au calendrier prévu, selon un communiqué de SAEDM.

Cette tranche est composée comme suit:

-De parcelles au sein de la “Centralité A“ comprenant notamment du résidentiel, des équipements éducatifs (école, collège et lycée) et universitaires ainsi que des commerces, des bureaux, un hôtel et un village des arts.

-De parcelles au sein de la “Centralité D“ située à proximité du parc des expositions internationales, déjà opérationnel. Celles-ci porteront principalement sur le développement d’un campus Mazagan, comprenant: des bureaux du groupe OCP, un siège pour Jesa, une antenne pour l’Université Mohammed VI Polytechnique et un incubateur d’entreprises.

-Du boulevard central (forestier) permettant de relier les deux extrémités du projet.

Lancé en 2013 à travers la création de la SAEDM, le Pôle Urbain de Mazagan a pour ambition d’être un modèle national de ville durable, éco-conçue et solidaire, capitalisant sur les forces vives de son territoire d’accueil. Autrement dit, une ville portée par des métiers orientés vers le savoir, l’innovation et le sport.

Le site choisi pour l’aménagement de PUMA jouit d’une position stratégique sur la façade atlantique, entre El Jadida et Azemmour. Accessible par la route nationale 1, desservi par l’autoroute A5, il est situé en lisière des forêts côtières du Resort de Mazagan. Le communiqué  insiste sur qualités paysagères exceptionnelles, à deux pas de l’océan, sur sept kilomètres linéaires baignés d’odeurs mêlées d’iode et d’eucalyptus.

Mobilisant un budget de 5 milliards de DH (consacré à l’aménagement), le Pôle Urbain de Mazagan s’étend sur une superficie de 1.300 hectares.

Il comprend près de 200 hectares de voiries principales, 300 hectares d’espaces verts privilégiant la préservation des forêts avoisinantes et la réalisation de grandes coulées vertes et plus de 600 hectares accueillant les différentes composantes du projet que sont:

-la zone résidentielle,

-le pôle académique,

-l’espace de recherche et d’innovation,

-les équipements touristiques, culturels & sportifs,

-ainsi que les zones d’activités tertiaires.

Ce pôle urbain multidimensionnel est conçu comme un modèle de l’essor économique et de la protection de l’environnement. Il devrait accueillir, à l’horizon 2034, environ 134.000 habitants.

Le Pôle Urbain de Mazagan devrait intégrer quatre facteurs majeurs d’attractivité:

-Une ville connectée, pionnière dans l’utilisation des nouvelles technologies au Maroc et parfaitement intégrée dans un territoire urbain et durable. Le nouveau pôle urbain sera doté d’une infrastructure de connectivité de qualité, visant à favoriser les usages innovants via notamment la mise en place de services “smart“.

-Un cadre de vie d’exception, entre océan et forêt, offrant un ensemble de services et d’infrastructures de qualité. L’offre résidentielle moderne viendra ainsi répondre à une demande croissante en logements liée à l’essor de la région, deuxième pôle industriel du pays.

-Un pôle académique reconnu permettant le développement de la recherche, du savoir et de l’innovation.

-Une zone sportive qui devrait à terme contribuer à la diversification et l’extension régionales de l’offre de loisirs sportifs, la mise en place de terrains sportifs multi usages vouée à la valorisation du sport de haut niveau, le repérage et l’accompagnement de jeunes talents sportifs.

L’aménageur affirme que PUMA est développé “selon les meilleurs standards internationaux de pôles urbains“, et sera construit dans sa globalité autour de quatre zones centrales définies comme des noyaux urbains, accueillant des équipements de proximité et offrant des environnements maîtrisables à pied.

Cette ville de demain se déclinera en quatre éco-quartiers qui disposeront d’équipements et de services de proximité de même type, mais ayant chacune leur propre identité.

-La Centralité A sera davantage orientée vers la recherche, l’innovation et les infrastructures académiques.

-La B prendra place au cœur du pôle et assurera l’animation générale du site, autour d’un grandcomplexe commercial.

-Tout à côté de ce carrefour de rencontres, la Centralité C sera dédiée au bien-être et à la santé, avec l’implantation notoire de cliniques spécialisées.

-Le quatrième espace, lui, englobera notamment un parc des expositions (déjà opérationnel) ainsi que des commerces et hôtels en sus d’un campus Mazagan.

La taille du site se prête à un phasage d’aménagement en trois temps. La première tranche de travaux courra de 2017 à 2024 et portera prioritairement sur le développement des Centralités A et D.

Les deuxième et troisième tranches, programmées de 2025 à 2029 et de 2030 à 2034, concerneront les centralités B et C.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.