Du 26 février au 13 mars, le taux de remplissage des barrages a augmenté de 17%, passant de 41,3% à 58,7%. Par ailleurs, des pluies et chutes de neige sont prévues durant les prochains jours.

Les retenues d'eau ont atteint environ 8,86 milliards de m3 durant la période allant du 26 février au 13 mars 2018, soit un taux de remplissage de plus de 17%, en passant de 41,3% à 58,7%.

Ce niveau dépasse désormais celui noté durant la même période de l'année précédente.

Selon les statistiques du secrétariat d'Etat chargé de l'Eau, les hauteurs de pluies relevées varient entre 200 et 300 mm, dans les bassins de Tanger et de l'ouest de la Méditerranée tandis que les bassins de Sebou, du Loukous et de Souss Massa ont enregistré entre 100 et 200 mm.

Dans les bassins d'Oum Errabiî, Bouregreg, Tansift et Melouia la hauteur totale de pluie observée est moins de 100 mm.

Ces importantes quantités de pluies, accompagnées de neige dans de nombreuses régions montagneuses, ont amélioré la situation des réserves hydrauliques et augmenté le taux de remplissage des barrages.

Le secrétariat d'Etat prévoit l'amélioration, durant les jours à venir, du niveau des réserves hydrauliques dans les barrages et des nappes phréatiques, grâce aux dernières neiges et précipitations pluviométriques.

Selon la même source, ces retenues d'eau couvriront les besoins en eau potable des différentes villes et des cercles d’irrigation.

Encore de la pluie

La pluie fera son grand retour, à partir de ce mercredi 14 mars, sur la majorité du territoire national.

Selon les prévisions de la Météorologie nationale, des pluies sont prévues dès la soirée du mercredi sur le nord, le centre et les plaines atlantiques au nord de Tan-Tan.

Des chutes de neige sont également attendues sur les reliefs de l'Atlas à des hauteurs partant de 1.500 m.

La pluie persistera jusqu'au lundi 19 mars, surtout sur le nord du Royaume.

Excédent de 4% par rapport à une année normale

Le secteur agricole connaît une évolution favorable suite à l'amélioration continue des conditions de la campagne agricole, indique le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.

Les dernières précipitations ont permis de résorber le déficit pluviométrique enregistré depuis le lancement de la campagne, affichant ainsi un excédent de 4% par rapport à une année normale.

Au 12 mars 2018, le cumul pluviométrique moyen national a atteint 281,2 mm. Au démarrage de la période des semis, le déficit pluviométrique était de 61%.

Le ministère assure en outre que les températures favorables et les bonnes conditions pluviométriques, depuis début décembre 2017 à mars 2018, ont permis une évolution positive du couvert végétal au niveau des parcours. De même, l’offre fourragère a entraîné une baisse des prix des aliments et des prix rémunérateurs pour les éleveurs.

Quant aux cultures d’automne, la majorité des superficies semées en céréales se trouve dans un bon état végétatif, fait savoir la même source qui note que les cultures de printemps sont en cours d’installation avec actuellement 111.800 ha plantées.

Après avoir précisé que les principales cultures d’automne, installées ou en cours d’installation, sont le pois chiche, le maïs grain, le haricot et les cultures oléagineuses, le ministère a invité les agriculteurs à continuer la mobilisation pour la mise en place de ces cultures. 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Du 26 février au 13 mars, le taux de remplissage des barrages a augmenté de 17%, passant de 41,3% à 58,7%. Par ailleurs, des pluies et chutes de neige sont prévues durant les prochains jours.

Les retenues d'eau ont atteint environ 8,86 milliards de m3 durant la période allant du 26 février au 13 mars 2018, soit un taux de remplissage de plus de 17%, en passant de 41,3% à 58,7%.

Ce niveau dépasse désormais celui noté durant la même période de l'année précédente.

Selon les statistiques du secrétariat d'Etat chargé de l'Eau, les hauteurs de pluies relevées varient entre 200 et 300 mm, dans les bassins de Tanger et de l'ouest de la Méditerranée tandis que les bassins de Sebou, du Loukous et de Souss Massa ont enregistré entre 100 et 200 mm.

Dans les bassins d'Oum Errabiî, Bouregreg, Tansift et Melouia la hauteur totale de pluie observée est moins de 100 mm.

Ces importantes quantités de pluies, accompagnées de neige dans de nombreuses régions montagneuses, ont amélioré la situation des réserves hydrauliques et augmenté le taux de remplissage des barrages.

Le secrétariat d'Etat prévoit l'amélioration, durant les jours à venir, du niveau des réserves hydrauliques dans les barrages et des nappes phréatiques, grâce aux dernières neiges et précipitations pluviométriques.

Selon la même source, ces retenues d'eau couvriront les besoins en eau potable des différentes villes et des cercles d’irrigation.

Encore de la pluie

La pluie fera son grand retour, à partir de ce mercredi 14 mars, sur la majorité du territoire national.

Selon les prévisions de la Météorologie nationale, des pluies sont prévues dès la soirée du mercredi sur le nord, le centre et les plaines atlantiques au nord de Tan-Tan.

Des chutes de neige sont également attendues sur les reliefs de l'Atlas à des hauteurs partant de 1.500 m.

La pluie persistera jusqu'au lundi 19 mars, surtout sur le nord du Royaume.

Excédent de 4% par rapport à une année normale

Le secteur agricole connaît une évolution favorable suite à l'amélioration continue des conditions de la campagne agricole, indique le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.

Les dernières précipitations ont permis de résorber le déficit pluviométrique enregistré depuis le lancement de la campagne, affichant ainsi un excédent de 4% par rapport à une année normale.

Au 12 mars 2018, le cumul pluviométrique moyen national a atteint 281,2 mm. Au démarrage de la période des semis, le déficit pluviométrique était de 61%.

Le ministère assure en outre que les températures favorables et les bonnes conditions pluviométriques, depuis début décembre 2017 à mars 2018, ont permis une évolution positive du couvert végétal au niveau des parcours. De même, l’offre fourragère a entraîné une baisse des prix des aliments et des prix rémunérateurs pour les éleveurs.

Quant aux cultures d’automne, la majorité des superficies semées en céréales se trouve dans un bon état végétatif, fait savoir la même source qui note que les cultures de printemps sont en cours d’installation avec actuellement 111.800 ha plantées.

Après avoir précisé que les principales cultures d’automne, installées ou en cours d’installation, sont le pois chiche, le maïs grain, le haricot et les cultures oléagineuses, le ministère a invité les agriculteurs à continuer la mobilisation pour la mise en place de ces cultures. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.