Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE ECONOMIE

Lamia Boutaleb: "Le nom du nouveau DG de l’ONMT et le contenu de la feuille de route du tourisme seront annoncés incessamment" 

Mercredi 6 juin 2018 à 14h31
Lamia Boutaleb:
 

Depuis l’arrivée du binôme ministériel, les chiffres du tourisme n’ont pas cessé d’augmenter alors que le ministre et sa secrétaire d’Etat n’ont pas encore présenté leur feuille de route, et que l’ONMT est toujours sans capitaine. Selon Lamia Boutaleb, le nom du successeur de Abderrafie Zouiten sera annoncé dans quelques jours et le contenu de la stratégie publique en septembre prochain.

Plus d’un an après l’arrivée d’un nouveau ministre du tourisme et d’une secrétaire d’Etat, la profession s’interroge de plus en plus sur l’apport de cet attelage censé relancer le secteur.

Si les chiffres des arrivées et des nuitées sont dans un trend haussier continu, aucun opérateur ne le met au crédit de cette équipe ministérielle qui n’a fait aucune annonce significative depuis 2017.

Le tourisme sera-t-il paré en septembre prochain ?

Ainsi, personne ne connaît le contenu de leur fameuse feuille de route 2017-2021 qui n’a toujours pas été publiée, même si le ministre Sajid n’a cessé de clamer que ses grands axes étaient déjà opérationnels, "sans tambours ni trompettes".

Hormis l’absence d’une stratégie clairement identifiée, l’Office national marocain du tourisme est toujours dirigé par un intérimaire dont le mandat légal de 6 mois s’est achevé le 30 mai dernier.

Deux lacunes qui laissent penser que le secteur fonctionne en pilotage automatique mais à en croire la secrétaire d’Etat, interrogée par Médias24, tout cela ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir.

"L’appel à candidatures a abouti et nous allons annoncer le nom du nouveau directeur général de l’ONMT sous peu. Il n’est pas impossible qu’il soit rendu public à l’issue du Conseil du gouvernement de demain (Jeudi 7 juin) mais si ce n’est pas le cas, l’annonce est imminente", déclare Boutaleb qui refuse de nous révéler l’identité du successeur de Abderrafie Zouiten.

Interrogée sur la date de présentation de la feuille de route, la secrétaire d’Etat affirme que le ministère prépare des assises du tourisme pour la communiquer à la profession et aux médias.

"Nous allons arrêter une date avec les opérateurs du secteur privé qui ont été associés à sa conception et nous ont fait part de leurs recommandations prioritaires pour relancer l’activité.  L’annonce officielle du contenu de notre stratégie pour les prochaines années se fera dans le cadre d’un grand événement intitulé les assises du tourisme qui aura lieu après la saison estivale", conclut, optimiste notre interlocutrice qui se veut rassurante sur l’avenir du secteur.

Il n’en demeure pas moins que ces retards ont d’ores et déjà impacté le développement normal de ce secteur en termes d’arrivées sachant que les décideurs publics ont perdu beaucoup de temps pour présenter leurs objectifs et nommer un dirigeant pour promouvoir le tourisme à l’international.

Le meilleur ministre du Tourisme est le patron de la DGSN

Selon un observateur avisé de l’industrie touristique, requérant l’anonymat, l’espoir soulevé par la nomination du binôme pour relancer le secteur a disparu pour faire place à un pessimisme général.

"Que ce soit le secteur public ou privé en relation avec le tourisme, il n’y a que des divisions. Il est de notoriété publique que la CNT se déchire et que ce n’est pas le grand amour entre Sajid et Boutaleb. A partir de là, c’est chacun pour soi et cela a des conséquences sur le rendement de notre industrie.

"Sachant que le tourisme est une vraie poule aux œufs d’or, on devra encore une fois attendre une nouvelle équipe pour prendre des mesures permettant de développer notre potentiel économique.

"Aujourd’hui, le Maroc s’en sort très bien par rapport aux années précédentes mais ce n’est pas grâce à nos brillants stratèges du ministère qui n’arrivent pas à concevoir une seule mesure positive ou au moins des pistes. On s’interroge tous sur le fait qu’il a fallu que ce soit le Roi qui propose la suppression des visas aux Chinois pour faire exploser les arrivées de ce marché aux potentialités énormes.

"Nos décideurs donnent l’impression d’être paralysés ou incompétents alors qu’il leur suffirait de s’inspirer des politiques de pays où le tourisme cartonne comme l’Espagne ou la Turquie", dénonce notre interlocuteur qui confirme que le seul ministre du Tourisme est en fait Abdellatif Hammouchi, DG de la DGSN et de la DGST, qui garantit la sécurité aux touristes étrangers et marocains.

En attendant d’avoir une politique publique et privée basée sur une offre séduisante, le principal atout international du Royaume résiderait donc dans sa stabilité qui la distingue du monde arabe.

 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close