Selon les derniers chiffres du portail "khidmat-almostahlik.ma", plus de 9.800 visiteurs ont été enregistrés au cours des trois premiers mois de l’année. 255 réclamations ont été déposées, dont 185 ont été jugées recevables.

Les 9.843 visiteurs du portail sont à 82% nouveaux. Plus de la moitié sont originaires de Casablanca et Rabat. Ils ont effectué 13.132 visites, en hausse de 26,8% par rapport au dernier trimestre 2017.

Plus de 42.000 pages ont été consultées, dont principalement la liste des associations de protection du consommateur et leurs fiches d’identification.

Concernant les réclamations, elles ont été principalement déposées par des hommes (72%) âgés de 20 à 40 ans. 23% de ces réclamations sont relationnelles et 77% réglementaires.

Les réclamations règlementaires concernent le non-respect d’exigences juridiques. Elles sont orientées vers l’administration ou l’institution compétente.

Les réclamations relationnelles se rapportent aux litiges pouvant lier un consommateur à un fournisseur de produits ou un prestataire de services. Elles sont orientées vers une association de protection du consommateur.

Notons que ces dernières peuvent aussi connaître des plaintes réglementaires, si le consommateur demande de l’assistance d’une association ou si l’administration sollicite son avis juridique.

Le secteur du commerce et de l'industrie arrive en tête

Le classement des secteurs concernés par les réclamations (Commerce et industrie ; télécommunication ; services financiers ; agriculture et produits de la pêche, habitat…) varie peu en fonction des périodes.

Le secteur du commerce et industrie concentre 27,5% des réclamations. Les pratiques commerciales, l’information du consommateur et la garantie et service après-vente sont les principales cibles de plainte.

 

Dans le domaine des pratiques commerciales, la vente à distance arrive en premier avec 56%, loin devant les autres pratiques.

Rappelons qu’en 2017, plus de 790 réclamations recevables ont été enregistrées, en hausse de 64,4% par rapport à 2016.

Malgré cette forte croissance, ce sont les associations de protection du consommateur qui reçoivent l’essentiel des plaintes qui se chiffrent en milliers.

Le rôle de ces dernières se limite pour l’instant à l’orientation, au conseil, à l’information et à la médiation. Depuis début mai, elles sont autorisées à ester en justice, mais les premières demandes des autorisations spéciales sont toujours en cours d’instruction.

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Selon les derniers chiffres du portail "khidmat-almostahlik.ma", plus de 9.800 visiteurs ont été enregistrés au cours des trois premiers mois de l’année. 255 réclamations ont été déposées, dont 185 ont été jugées recevables.

Les 9.843 visiteurs du portail sont à 82% nouveaux. Plus de la moitié sont originaires de Casablanca et Rabat. Ils ont effectué 13.132 visites, en hausse de 26,8% par rapport au dernier trimestre 2017.

Plus de 42.000 pages ont été consultées, dont principalement la liste des associations de protection du consommateur et leurs fiches d’identification.

Concernant les réclamations, elles ont été principalement déposées par des hommes (72%) âgés de 20 à 40 ans. 23% de ces réclamations sont relationnelles et 77% réglementaires.

Les réclamations règlementaires concernent le non-respect d’exigences juridiques. Elles sont orientées vers l’administration ou l’institution compétente.

Les réclamations relationnelles se rapportent aux litiges pouvant lier un consommateur à un fournisseur de produits ou un prestataire de services. Elles sont orientées vers une association de protection du consommateur.

Notons que ces dernières peuvent aussi connaître des plaintes réglementaires, si le consommateur demande de l’assistance d’une association ou si l’administration sollicite son avis juridique.

Le secteur du commerce et de l'industrie arrive en tête

Le classement des secteurs concernés par les réclamations (Commerce et industrie ; télécommunication ; services financiers ; agriculture et produits de la pêche, habitat…) varie peu en fonction des périodes.

Le secteur du commerce et industrie concentre 27,5% des réclamations. Les pratiques commerciales, l’information du consommateur et la garantie et service après-vente sont les principales cibles de plainte.

 

Dans le domaine des pratiques commerciales, la vente à distance arrive en premier avec 56%, loin devant les autres pratiques.

Rappelons qu’en 2017, plus de 790 réclamations recevables ont été enregistrées, en hausse de 64,4% par rapport à 2016.

Malgré cette forte croissance, ce sont les associations de protection du consommateur qui reçoivent l’essentiel des plaintes qui se chiffrent en milliers.

Le rôle de ces dernières se limite pour l’instant à l’orientation, au conseil, à l’information et à la médiation. Depuis début mai, elles sont autorisées à ester en justice, mais les premières demandes des autorisations spéciales sont toujours en cours d’instruction.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.