Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE ECONOMIESanté: Doukkali cherche à injecter du "sang neuf" dans son département

Santé: Doukkali cherche à injecter du "sang neuf" dans son département  

Mardi 12 juin 2018 à 13h54
Santé: Doukkali cherche à injecter du
 

Anas Doukkali a lancé six appels à candidature pour des postes de direction au sein de son ministère dont le fameux poste de directeur des Médicaments et de la Pharmacie. Le ministre fait-il le ménage intra-muros ? Selon des sources autorisées," il cherche seulement à injecter du sang neuf au sein de son département".

Cinq mois après sa nomination en tant que ministre de la Santé, Anas Doukkali a remercié plusieurs directeurs de son département. L’information, qui a fait du bruit ces trois derniers jours, nous a été confirmée par une source autorisée au sein du ministère.

La directrice de l’Institut Pasteur du Maroc Pr Naima El Mdaghri, le directeur de la Population Dr Khalid Lahlou, le directeur de l'Épidémiologie et de Lutte contre les Maladies Pr. Abderrahman El Maaroufi, le directeur des Hôpitaux et des Soins Ambulatoires Dr Ahmed Boudak ainsi que le directeur des Médicaments et de la Pharmacie Dr Omar Bouazza, ont tous été remerciés et ont quitté leurs postes.

En parallèle, le ministère a lancé sept appels à candidature le 8 juin dernier pour les cinq postes cités plus haut. Deux autres postes vacants complètent la liste. Il s’agit des postes de Directeur des Ressources Humaines et de Directeur du Centre Hospitalier Universitaire Mohamed VI Marrakech occupé par Hicham Nejmi, avant que ce dernier ne soit nommé secrétaire général du ministère en avril dernier.

Doukkali serait-il en train de faire le ménage au sein du ministère de la Santé ? Un scénario plausible si l’on prend en considération les différents rapports de la Cour des comptes touchant plusieurs départements du ministère de la Santé ou encore le récent scandale qui a entaché ce département autour de présumées pressions faites par la direction des Médicaments et de la Pharmacie sur les industriels.

Le ministre lui-même a révélé le lundi 16 avril, lors de son passage au parlement, qu’une mission d’inspection interne auditait la Direction du médicament au sujet de la procédure d’octroi des autorisations de mise sur le marché et vérifiait leur conformité avec la loi.

>> Lire aussi: Santé: une mission d’inspection à la Direction du médicament

Ce n’est en tout cas pas la raison officielle évoquée par une source autorisée au ministère de la Santé. "L’ouverture des appels à candidatures est intervenue, car tous ces responsables ont passé plus de 5 ans dans les directions concernées, certains d’entre eux ont même passé 8 ou 9 ans dans ces postes de responsabilité. L’objectif est donc d’injecter du sang neuf et un nouveau souffle au sein du ministère de la Santé", nous explique-t-on.

Pour notre interlocuteur, il est naturel qu’un nouveau ministre veuille renouveler les équipes d’autant plus que ces directeurs centraux n’ont pas été renouvelés depuis plusieurs années. Et cela vient en application de l’article 10 du décret 2.12.412 de la loi organique 02.12 relative aux nominations des hauts postes de l'Etat qui dispose: "La nomination dans les autres fonctions supérieures visées au présent décret est prononcée pour une durée de cinq (5) ans, renouvelable d'office pour une autre durée de cinq (5) ans, sur proposition de l'autorité gouvernementale concernée".

L’article 11, quant à lui, dispose que "la nomination aux fonctions supérieures prévue ci-dessus est révocable avant l'expiration de la durée mentionnée au premier alinéa de l'article. Les personnes nommées à l'une de ces fonctions sont révoquées par décret, soit à leur demande, soit à la suite de la nomination de leurs successeurs ou sur proposition motivée de l'autorité gouvernementale concernée soumise au Chef du gouvernement pour y statuer".

Ce qui est certain, c’est qu'Anas Douakkali est engagé dans un important chantier. En interne, il cherche à remettre sur ses pieds une administration critiquée en renouvelant les élites. Au sein des directions centrales, il reste encore un poste vacant (direction de la Réglementation et du Contentieux) et trois directions gérées par intérim à savoir la Direction de la Planification et des Ressources Financières, la Direction des Équipement et de la Maintenance et la Direction de l'Agence Nationale de l'Assurance Maladie.

Il est également engagé avec les parties prenantes du secteur pour mettre en place une nouvelle feuille de route pour le secteur.

 >> Lire aussi : Le plan de Anas Doukkali pour réformer la santé

 

 

 

 

 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close