Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE ECONOMIE

La réalisation de la ligne ferroviaire Oujda-Nador nécessitera 8 milliards de DH 

Mardi 3 juillet 2018 à 13h22
La réalisation de la ligne ferroviaire Oujda-Nador nécessitera 8 milliards de DH
 

Le coût prévu dans le schéma directeur à l’horizon 2040 est estimé à 8 milliards de DH. L'étude du projet a nécessité 5 millions de DH.

Une convention de partenariat visant l'élaboration d'une étude relative à la réalisation d'une ligne ferroviaire entre Oujda et Nador via Berkane, a été signée lors de la session ordinaire du Conseil de la région de l'Oriental, tenue lundi 2 juillet à Oujda.

Cette convention de partenariat, portant sur l'étude technique du tracé, de l'impact environnemental et socio-économique, et dont la durée s’étale sur 10 mois, a nécessité une enveloppe budgétaire de 5 millions de DH.

Le coût prévu dans le schéma directeur à l’horizon 2040 est estimé à 8 milliards de DH, nous affirme l'ONCF.

L'étude préliminaire permettra, à terme, de collecter toutes les informations et données inhérentes au projet de liaison ferroviaire Oujda-Nador via Berkane et d'avoir une visibilité sur notamment l’assiette foncière et les fonds nécessaires à même de permettre à ce grand projet, en collaboration avec les différents partenaires, de voir le jour, a indiqué à la presse le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie.

Ce projet permettra aux différentes villes de la région de l'Oriental de tirer profit des retombées positives du projet portuaire "Nador West Med", dont l’étude de sa connexion au réseau ferroviaire est en phase avancée, a-t-il souligné en marge de la signature de la convention.

Par la route, l'itinéraire Oujda-Nador est de 136 km

Cette session ordinaire du Conseil de la région, a ajouté M. Khlie, a été l'occasion pour l'ONCF de présenter les projets réalisés, durant les huit dernières années au niveau de la région de l'Oriental, pour un investissement de l'ordre de 4 MMDH, dont, entre autres, la ligne ferroviaire Nador-Taourirt inaugurée par le Roi Mohammed VI en 2009.

Lors de cette session, il a également été procédé à l'étude et l'approbation d'une convention de partenariat portant sur le financement du projet de relogement des familles occupant des maisons menaçant ruine au niveau d'un site minier à la commune Beni Guil (province de Figuig), pour un coût global de 60 MDH, et ce en partenariat avec les ministères de l’Intérieur et de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville.

Le Conseil a aussi entériné plusieurs projets de convention et de coopération notamment, le programme de développement de la province de Jerada pour la période 2018-2020, le projet de mise à niveau de la Grotte du chameau à Zegzel (province de Berkane) et le financement du programme intégré de réhabilitation des centres ruraux de la région de l'Oriental (2018-2020). 

(Avec MAP)

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close