Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE ECONOMIEL'attrait pour les comptes sur carnet ne faiblit pas: Voici où se concentrent les dépôts

L'attrait pour les comptes sur carnet ne faiblit pas: Voici où se concentrent les dépôts 

Jeudi 5 juillet 2018 à 17h05
L'attrait pour les comptes sur carnet ne faiblit pas: Voici où se concentrent les dépôts
 

Malgré la faiblesse de leur rémunération, les comptes sur carnet séduisent toujours: près de 9 millions de comptes sont ouverts par les résidents et les MRE avec un encours qui a doublé en dix ans. La ville de Khouribga arrive en tête en termes de dépôt moyen par épargnant avec plus de 23.000 DH pour les résidents et plus de 82.000 DH pour les MRE.

Bank Al-Maghrib vient de publier le taux minimum de rémunération des comptes sur carnet relatif au deuxième semestre 2018. Il s’établit à 1,88% brut par an, soit 4 points de base de plus qu'au premier semestre 2018.

La rémunération de ce type de compte est versée par les banques trimestriellement avec comme dates de valeur le 1er et le 16 de chaque mois pour les versements/retraits.

Elle est soumise à une retenue à la source fiscale de 30% pour les résidents et de 10% pour les non résidents.

Son taux est égal au taux moyen pondéré des bons du Trésor à 52 semaines émis par adjudication, au cours du semestre précédent, diminué de 50 points de base. Il s’agit d’un minimum sur lequel toutes les banques se sont toujours alignées.

Petit redressement mais rémunération toujours faible

Cette rémunération s’améliore progressivement depuis le deuxième semestre 2016 où elle avait atteint son plus bas historique, soit 1,66%. Les taux des bons du Trésor, qui avaient fortement reculé suite à la baisse du taux directeur de BAM et la maîtrise du déficit budgétaire, ont connu un léger redressement.

Malgré tout, elle reste à un niveau très bas. Il y a tout juste quatre ans, elle était supérieure à 3%. Avant les années 2000, à l’époque où les taux étaient administrés par la Banque centrale, elle dépassait les 6%. Aujourd’hui, le taux net du prélèvement fiscal couvre à peine l’inflation.

Source: Données BAM

Mais ceci n’empêche pas l’épargne placée dans les comptes sur carnet de poursuivre sa croissance. A fin mai 2018, l’encours avait atteint 156 milliards de DH, en hausse de 5,3% par rapport à la même période de l’année dernière.

L'encours a doublé en dix ans

En fait, la progression de l’encours est ininterrompue depuis plus de 15 ans, avec un taux d’accroissement annuel moyen de 8,7% depuis mai 2002. L’épargne a doublé au cours des dix dernières années.

Qu’il y ait crise ou pas, que les taux d’intérêt augmentent ou baissent, la tendance reste haussière. D’ailleurs, en avril 2011, BAM avait décidé d’exclure les comptes sur carnet de l’assiette de calcul de la réserve obligatoire des banques en raison du caractère non cyclique de ces dépôts.

Source: Données BAM

(Le sursaut de 2010 est dû à l'intégration du livret d'épargne national dans les statistiques de BAM)

Certes, un ralentissement de la croissance est observé au cours des cinq dernières années. Mais c’est davantage dû au tassement des revenus et de la capacité d’épargne des ménages qu’à la baisse des taux de rémunération.

D’ailleurs, les comptes sur carnet représentent aujourd’hui plus de 23% des avoirs bancaires des ménages contre 17,5% en 2002. Ils dépassent les dépôts à terme (15,4%)

Notons que les dépôts bancaires des ménages constituent l’essentiel de leurs actifs financiers, loin devant l’assurance-vie et les valeurs mobilières.

Un produit accessible

L’attrait des petits épargnants pour les comptes sur carnet, malgré la faible rémunération et la forte charge fiscale, s’explique par l’accessibilité du produit (à partir de 100 DH), l’absence de frais, le caractère sûr du placement, la disponibilité de l’argent et le relèvement en 2011 du plafond du dépôt de 300.000 DH à 400.000 DH.

De plus, certaines banques ont introduit récemment quelques innovations pour séduire la clientèle. Par exemple, CIH Bank calcule les intérêts sans tenir compte des dates de valeurs pour les retraits/versements.

Jusqu’à fin mars dernier, CFG Bank, le nouveau venu du secteur bancaire, offrait un taux de rémunération progressif pour les trois premières années suivant l’ouverture du compte (2,5%, 3% puis 3,25%).

Sans parler du fait que toutes les banques proposent, depuis quelques années, des cartes de retrait avec les comptes sur carnet pour permettre aux épargnants d’accéder à leurs placements en cas d’urgence.

Près de 9 millions de comptes sur carnet au Maroc

Il existe au Maroc près de 9 millions de comptes sur carnet, selon les dernières statistiques de BAM arrêtées à fin 2016. Avec un encours de 144,8 milliards de DH à cette date, le dépôt moyen s'élève à 16.280 DH par épargnant (une personne ne peut détenir plus d’un compte sur carnet selon la loi bancaire, à moins d’en ouvrir par procuration au nom de quelqu’un d’autre).

Les résidents détiennent l’essentiel des comptes avec 8,7 millions et un encours de 132,8 milliards de DH, soit un dépôt moyen de 15.267 DH.

Les comptes des MRE s’élèvent à 185.675 pour un encours de 11,8 milliards de DH, ce qui donne un dépôt moyen beaucoup plus élevé: 63.740 DH.

Casablanca arrive en tête des localités abritant le plus de comptes et d’encours des résidents. Elle est suivie de Rabat, Fès, Marrakech puis Tanger.

Toutefois, en termes de dépôt moyen, c’est Khouribga qui arrive en tête avec 23.727 DH, suivie de Rabat, Nador puis Casablanca.

Pour les comptes sur carnet des MRE, c’est toujours Casablanca qui arrive en tête en termes de nombre de comptes et d’encours, suivie de Khouribga, Oujda et Nador.

En termes de dépôt moyen des MRE, la première place revient à Khouribga (82.888 DH), suivie de Settat, Taza, Nador et Béni Mellal.

Répartition des comptes et des encours dans les principales villes à fin 2016 (données BAM)

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close