Les tarifs de l’enseignement ont augmenté de 40% en dix ans, selon BAM

Les prix ont progressé de 53% pour l’enseignement pré-élémentaire, primaire et secondaire contre 27% pour l’enseignement post-secondaire et supérieur.

Dans son analyse de l’inflation au Maroc, contenue dans son rapport annuel 2017, Bank Al-Maghrib fait un focus sur les prix dans l’enseignement.

Il note que la part de l’enseignement dans les dépenses de consommation des ménages a connu une forte hausse au cours des deux dernières décennies, passant de 1,6% en 2001 à 3,7% en 2014, selon les dernières données du HCP. Dans le milieu urbain, elle monte à 4,4%.

Cette hausse s’explique essentiellement par le recours accru des ménages à l’enseignement privé. La Banque centrale révèle que la proportion des enfants scolarisés dans le privé atteint 86,6% en 2017 au niveau du préscolaire et 16,7% dans le primaire contre 4,4% en 2001.

La hausse des dépenses liées à l’enseignement est attribuable également à la généralisation de la scolarisation, au prolongement de sa durée mais aussi à l’augmentation rapide des prix.

Entre 2007 et 2017, les prix de l’enseignement ont augmenté de 44% selon les données de l’enquête nationale sur les prix, soit un rythme trois fois plus rapide que celui de l’indice des prix à la consommation qui s’établit à 15% sur la période.

Les prix ont progressé de 53% pour l’enseignement pré-élémentaire, primaire et secondaire contre 27% pour l’enseignement post-secondaire et supérieur.

Les augmentations de prix les plus importantes ont été enregistrées à Marrakech avec 63,7%, suivie de Fès avec 61,9%. Les plus faibles ont été relevées à Kénitra avec 15,7% et à Safi avec 16,2%.

Notons que les prix dans le secteur privé de l’enseignement sont libres et que le ministère de l’Education nationale n’intervient pas dans la politique tarifaire des établissements privés et ne compte pas le faire.
 

>>Lire aussi:

Boycott. Hausse des prix: Ce que disent les chiffres des 5 dernières années

Ecoles privées. Le ministère a-t-il le pouvoir d'agir sur les tarifs? 

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Les tarifs de l’enseignement ont augmenté de 40% en dix ans, selon BAM

Les prix ont progressé de 53% pour l’enseignement pré-élémentaire, primaire et secondaire contre 27% pour l’enseignement post-secondaire et supérieur.

Dans son analyse de l’inflation au Maroc, contenue dans son rapport annuel 2017, Bank Al-Maghrib fait un focus sur les prix dans l’enseignement.

Il note que la part de l’enseignement dans les dépenses de consommation des ménages a connu une forte hausse au cours des deux dernières décennies, passant de 1,6% en 2001 à 3,7% en 2014, selon les dernières données du HCP. Dans le milieu urbain, elle monte à 4,4%.

Cette hausse s’explique essentiellement par le recours accru des ménages à l’enseignement privé. La Banque centrale révèle que la proportion des enfants scolarisés dans le privé atteint 86,6% en 2017 au niveau du préscolaire et 16,7% dans le primaire contre 4,4% en 2001.

La hausse des dépenses liées à l’enseignement est attribuable également à la généralisation de la scolarisation, au prolongement de sa durée mais aussi à l’augmentation rapide des prix.

Entre 2007 et 2017, les prix de l’enseignement ont augmenté de 44% selon les données de l’enquête nationale sur les prix, soit un rythme trois fois plus rapide que celui de l’indice des prix à la consommation qui s’établit à 15% sur la période.

Les prix ont progressé de 53% pour l’enseignement pré-élémentaire, primaire et secondaire contre 27% pour l’enseignement post-secondaire et supérieur.

Les augmentations de prix les plus importantes ont été enregistrées à Marrakech avec 63,7%, suivie de Fès avec 61,9%. Les plus faibles ont été relevées à Kénitra avec 15,7% et à Safi avec 16,2%.

Notons que les prix dans le secteur privé de l’enseignement sont libres et que le ministère de l’Education nationale n’intervient pas dans la politique tarifaire des établissements privés et ne compte pas le faire.
 

>>Lire aussi:

Boycott. Hausse des prix: Ce que disent les chiffres des 5 dernières années

Ecoles privées. Le ministère a-t-il le pouvoir d'agir sur les tarifs? 

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.