Le changement d'exploitant du réseau de bus à Casablanca risque-t-il d'accuser un retard? Deux marchés publics relatifs à ce dossier ont connu des reports et des retards dans la publication des extraits de PV. Casa Transports apporte des explications.

Le mois de juillet dernier devait être marqué par le franchissement d’importantes étapes qui permettront à la ville de Casablanca de se doter, à partir de 2019, d’un réseau de bus digne de la capitale économique du pays. La société de développement local (SDL) Casa Transports a en effet lancé deux appels d’offres relatifs aux lignes de bus dont les résultats devaient être rendus publics vers la fin du mois de juillet.

Le premier concerne la présélection des opérateurs ou des groupements d’opérateurs dans le cadre de l’attribution du/des contrat(s) d’exploitation du réseau de bus sur le territoire de l’établissement de coopération intercommunale «Al baida». Le second est relatif à la prestation d'assistance à la maîtrise d'ouvrage pour l'acquisition des bus.

Les deux marchés ont connu un report. La date de remise des offres relatives au premier marché, prévue initialement le vendredi 13 Juillet a été reportée au mercredi 25 juillet 2018. L’ouverture des plis du second marché a été reportée du 15 juillet au 27 du même mois.

Et depuis, c’est silence radio. Aucune indication quant à l’issue de ces deux marchés n’a été publiée, ni sur le site de Casa Transports ni sur la plateforme des marchés publics. Y a-t-il eu un nouveau report? Les marchés ont-ils été déclarés infructueux?  

Contactée par Médias24, Casa Transports nous assure que «les ouvertures de plis ont effectivement eu lieu aux dates citées», mais refuse de nous donner davantage d’informations: «Nous ne pouvons pas communiquer des détails jusqu’à la fin du processus où un PV détaillé sera diffusé».

Plus d’une dizaine de jours après l’ouverture des plis, les PV n’ont toujours pas été rendus publics, alors que selon l’article 43 du décret n° 2-12-349 relatif aux marchés publics: «un extrait du procès-verbal est publié au portail des marchés publics et affiché dans les locaux du maître d'ouvrage dans les vingt-quatre (24) heures qui suivent la date d'achèvement des travaux de la commission, et ce pendant une période de quinze (15) jours au moins».

Quelles sont les raisons de ce retard ? Nous avons reposé la question à Casa Transports qui a fini par fournir l'explication suivante: «Les deux appels d’offres ont effectivement été reportées à la demande des concurrents de bénéficier d’un délai supplémentaire pour finaliser leurs offres de soumission».

Et de poursuivre: «En ce qui concerne l'appel d'offres pour l'assistance dans l'acquisition des bus, l’ouverture des plis financiers a eu lieu en séance publique. La commission d’étude des offres est en phase de jugement des offres financiers. A l’issue du jugement, un PV sera rendu publique sur notre site web».

«Pour ce qui est de l'appel d'offres pour l'attribution du/des contrats d'exploitation du réseau de bus, le processus de pré-sélection comporte deux phases. Dans la phase 1, la commission a procédé en séance publique à la réception des plis et à l’annonce des soumissionnaires. L’étude des dossiers est en cours. Elle sera suivi par l’annonce des prestataires pré-sélectionnés qui recevront le Dossier de Consultation d’entreprise pour la phase 2 du processus de sélection des opérateurs ou des groupements d’opérateurs. A l’issue du jugement, un PV sera rendu publique sur notre site web». 

Le contrat de M'dina bus arrive à échéance en 2019

Ces deux marchés entrent dans le cadre d’un processus qui permettra à Casablanca de se doter d’un ou de nouveaux exploitants du réseau des bus en remplacement de M’dina bus dont le contrat arrive à échéance en 2019.

Casa Transports avait pour objectif de lancer le cahier des charges pour le choix du nouvel exploitant courant juin 2018 afin d’avoir un nouvel opérateur mi-2019. «Le nouvel exploitant devra être opérationnel en octobre 2019. Ce dernier doit disposer dans un premier temps d’un parc de bus de bonne qualité lui permettant d’assurer le transport de plusieurs millions de Casablancais», explique Casa Transports dans la documentation accompagnant le marché d’achat des bus.

Dans ce sens, la SDL chargée du transport a décidé d’anticiper en procédant à l’achat de 700 bus. 300 bus seront à la charge de la collectivité tandis que les 400 restants seront à la charge du futur exploitant. Avant l’étape de l’achat proprement dit, Casa Transports cherche un assistant au maître d’ouvrage qui l’accompagnera dans «l’étude du matériel roulant et les systèmes embarqués (Billettique, SAE-IV, Radio, Wifi) et le PCC ; l’établissement du contrat avec le fournisseur attributaire ; la direction de l’exécution des contrats ; le management des opérations préalables à la réception provisoire ; la définition, l’organisation et le suivi des essais des systèmes Billettique et SAE».

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le changement d'exploitant du réseau de bus à Casablanca risque-t-il d'accuser un retard? Deux marchés publics relatifs à ce dossier ont connu des reports et des retards dans la publication des extraits de PV. Casa Transports apporte des explications.

Le mois de juillet dernier devait être marqué par le franchissement d’importantes étapes qui permettront à la ville de Casablanca de se doter, à partir de 2019, d’un réseau de bus digne de la capitale économique du pays. La société de développement local (SDL) Casa Transports a en effet lancé deux appels d’offres relatifs aux lignes de bus dont les résultats devaient être rendus publics vers la fin du mois de juillet.

Le premier concerne la présélection des opérateurs ou des groupements d’opérateurs dans le cadre de l’attribution du/des contrat(s) d’exploitation du réseau de bus sur le territoire de l’établissement de coopération intercommunale «Al baida». Le second est relatif à la prestation d'assistance à la maîtrise d'ouvrage pour l'acquisition des bus.

Les deux marchés ont connu un report. La date de remise des offres relatives au premier marché, prévue initialement le vendredi 13 Juillet a été reportée au mercredi 25 juillet 2018. L’ouverture des plis du second marché a été reportée du 15 juillet au 27 du même mois.

Et depuis, c’est silence radio. Aucune indication quant à l’issue de ces deux marchés n’a été publiée, ni sur le site de Casa Transports ni sur la plateforme des marchés publics. Y a-t-il eu un nouveau report? Les marchés ont-ils été déclarés infructueux?  

Contactée par Médias24, Casa Transports nous assure que «les ouvertures de plis ont effectivement eu lieu aux dates citées», mais refuse de nous donner davantage d’informations: «Nous ne pouvons pas communiquer des détails jusqu’à la fin du processus où un PV détaillé sera diffusé».

Plus d’une dizaine de jours après l’ouverture des plis, les PV n’ont toujours pas été rendus publics, alors que selon l’article 43 du décret n° 2-12-349 relatif aux marchés publics: «un extrait du procès-verbal est publié au portail des marchés publics et affiché dans les locaux du maître d'ouvrage dans les vingt-quatre (24) heures qui suivent la date d'achèvement des travaux de la commission, et ce pendant une période de quinze (15) jours au moins».

Quelles sont les raisons de ce retard ? Nous avons reposé la question à Casa Transports qui a fini par fournir l'explication suivante: «Les deux appels d’offres ont effectivement été reportées à la demande des concurrents de bénéficier d’un délai supplémentaire pour finaliser leurs offres de soumission».

Et de poursuivre: «En ce qui concerne l'appel d'offres pour l'assistance dans l'acquisition des bus, l’ouverture des plis financiers a eu lieu en séance publique. La commission d’étude des offres est en phase de jugement des offres financiers. A l’issue du jugement, un PV sera rendu publique sur notre site web».

«Pour ce qui est de l'appel d'offres pour l'attribution du/des contrats d'exploitation du réseau de bus, le processus de pré-sélection comporte deux phases. Dans la phase 1, la commission a procédé en séance publique à la réception des plis et à l’annonce des soumissionnaires. L’étude des dossiers est en cours. Elle sera suivi par l’annonce des prestataires pré-sélectionnés qui recevront le Dossier de Consultation d’entreprise pour la phase 2 du processus de sélection des opérateurs ou des groupements d’opérateurs. A l’issue du jugement, un PV sera rendu publique sur notre site web». 

Le contrat de M'dina bus arrive à échéance en 2019

Ces deux marchés entrent dans le cadre d’un processus qui permettra à Casablanca de se doter d’un ou de nouveaux exploitants du réseau des bus en remplacement de M’dina bus dont le contrat arrive à échéance en 2019.

Casa Transports avait pour objectif de lancer le cahier des charges pour le choix du nouvel exploitant courant juin 2018 afin d’avoir un nouvel opérateur mi-2019. «Le nouvel exploitant devra être opérationnel en octobre 2019. Ce dernier doit disposer dans un premier temps d’un parc de bus de bonne qualité lui permettant d’assurer le transport de plusieurs millions de Casablancais», explique Casa Transports dans la documentation accompagnant le marché d’achat des bus.

Dans ce sens, la SDL chargée du transport a décidé d’anticiper en procédant à l’achat de 700 bus. 300 bus seront à la charge de la collectivité tandis que les 400 restants seront à la charge du futur exploitant. Avant l’étape de l’achat proprement dit, Casa Transports cherche un assistant au maître d’ouvrage qui l’accompagnera dans «l’étude du matériel roulant et les systèmes embarqués (Billettique, SAE-IV, Radio, Wifi) et le PCC ; l’établissement du contrat avec le fournisseur attributaire ; la direction de l’exécution des contrats ; le management des opérations préalables à la réception provisoire ; la définition, l’organisation et le suivi des essais des systèmes Billettique et SAE».

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.