Tous les indicateurs relatifs aux échanges extérieurs se sont détériorés au cours du mois d'août 2018: solde de la balance commerciale, transferts des RME, recettes touristiques. Seuls les flux d'IDE ont légèrement rattrapé le retard accumulé à partir du mois d'avril, en restant toutefois en baisse par rapport à la même période de l'année précédente.

MISE A JOUR DE L'ARTICLE DU 14.09.2018. Notre article avait été basé sur les indicateurs prélminiares. Voici les chiffres mis à jour selon la publication de l'Office des changes du 5 octobre 2018.

Les recettes RME ont fortement décéléré en ce mois d'août 2018, selon les statistiques de l'Office des changes.

Sur la période janvier-juillet 2018, elles affichaient encore une progression de 1,9 MMDH.

Sur la période janvier-août 2018, la progression n'est plus que de 436 MDH, ou 1% par rapport à la même période de 2017.

Idem pour les recettes voyages.

Les recettes touristiques n'ont augmenté que de 614 MDH. Et moins vite que l'année précédente. Là aussi, il y a une décélération.

A fin juillet 2018, la progression par rapport à 2017 était de 3,2 MMDH. A fin août, elle n'était plus que de 614 MDH, ou un modeste 1,3%. Les professionnels du tourisme annoncent un retour à la croissance en aout, mais cela n'est pas visible dans les chiffres relatifs aux recettes.

Les dépenses voyages ont quant à elles augmenté de 898 MDH en huit mois, comparativement à la même période de 2017.

Pour ce qui concerne les importations, leur progression annuelle est passée de 24,9 MMDH fin juillet, à 29,8 MMDH fin août 2018.

La progression des exportations quant à elle est moins marquée: 16,1 MMDH à fin juillet et 18,4 MMDH fin août 2018.

De sorte que le solde, négatif, s'est aggravé de près de 11,5 milliards de DH par rapport à l'année précédente .

Seuls les IDE limitent un peu la casse, en rattrapant partiellement leur retard par rapport à l'année précédente et de 2,7 MMDH en un mois.

Bank Al Maghrib estime que le déficit du compte courant de la balance des paiement s'établira à 4% en 2018 et baisserait à 3,7% en 2019.

(Source: Office des changes)

 

 

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Tous les indicateurs relatifs aux échanges extérieurs se sont détériorés au cours du mois d'août 2018: solde de la balance commerciale, transferts des RME, recettes touristiques. Seuls les flux d'IDE ont légèrement rattrapé le retard accumulé à partir du mois d'avril, en restant toutefois en baisse par rapport à la même période de l'année précédente.

MISE A JOUR DE L'ARTICLE DU 14.09.2018. Notre article avait été basé sur les indicateurs prélminiares. Voici les chiffres mis à jour selon la publication de l'Office des changes du 5 octobre 2018.

Les recettes RME ont fortement décéléré en ce mois d'août 2018, selon les statistiques de l'Office des changes.

Sur la période janvier-juillet 2018, elles affichaient encore une progression de 1,9 MMDH.

Sur la période janvier-août 2018, la progression n'est plus que de 436 MDH, ou 1% par rapport à la même période de 2017.

Idem pour les recettes voyages.

Les recettes touristiques n'ont augmenté que de 614 MDH. Et moins vite que l'année précédente. Là aussi, il y a une décélération.

A fin juillet 2018, la progression par rapport à 2017 était de 3,2 MMDH. A fin août, elle n'était plus que de 614 MDH, ou un modeste 1,3%. Les professionnels du tourisme annoncent un retour à la croissance en aout, mais cela n'est pas visible dans les chiffres relatifs aux recettes.

Les dépenses voyages ont quant à elles augmenté de 898 MDH en huit mois, comparativement à la même période de 2017.

Pour ce qui concerne les importations, leur progression annuelle est passée de 24,9 MMDH fin juillet, à 29,8 MMDH fin août 2018.

La progression des exportations quant à elle est moins marquée: 16,1 MMDH à fin juillet et 18,4 MMDH fin août 2018.

De sorte que le solde, négatif, s'est aggravé de près de 11,5 milliards de DH par rapport à l'année précédente .

Seuls les IDE limitent un peu la casse, en rattrapant partiellement leur retard par rapport à l'année précédente et de 2,7 MMDH en un mois.

Bank Al Maghrib estime que le déficit du compte courant de la balance des paiement s'établira à 4% en 2018 et baisserait à 3,7% en 2019.

(Source: Office des changes)

 

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.