Destinés à renforcer la capacité litière de la province, avec 1.960 nouveaux lits, ces projets devraient générer 400 emplois directs dans différents métiers touristiques et des dizaines d’emplois indirects.

En 2017, la province comptait 65 unités d’hébergement touristique classées, toutes catégories confondues, avec une capacité totale de 3.047 lits et 4.000 emplacements en camping.

Trente-neuf autres projets sont en cours de réalisation et devraient voir le jour fin 2018 au niveau de la ville et de sa zone rurale. Ils sont destinés à renforcer la capacité litière de la province, avec 1.960 nouveaux lits, et à améliorer le service du parc hôtelier. Aussi, ces projets devraient-ils générer 400 emplois directs dans différents métiers touristiques et des dizaines d’emplois indirects.

Ifrane compte aussi plus de 60 villages de vacances relevant de différents départements publics et organismes privés, totalisant une capacité de 2.400 lits à laquelle s’ajoute le phénomène du logement chez l’habitant, qui vient soutenir les établissements hôteliers classés pour répondre aux flux des visiteurs, surtout durant les périodes de haute fréquentation.

A cela s’ajoutent les projets touristiques programmés dans le cadre de la vision 2020, qui accompagneront le développement de l’activité et contribueront à la diversification de l’offre touristique de la région, assurant ainsi une complémentarité avec les destinations de Fès et Meknès.

Formation des ressources humaines

Selon la déléguée provinciale du Tourisme, Meryam Ouddaani: "Plusieurs mesures ont été mises en place pour accompagner le développement touristique dans la province, dont la mise en place d’une infrastructure d’accueil des touristes, pour répondre à leurs questionnements et les orienter vers les activités, les sites et les circuits selon leurs besoins".

Le département de tutelle, à travers la délégation d’Ifrane, "accompagne les professionnels, en adoptant une démarche de conseil et d’orientation, plutôt que de contrôle", a-t-elle souligné.

"En accompagnant le promoteur dès la phase de conception de ses plans de projet, nous lui assurons une certaine rapidité dans le traitement de son dossier, ainsi que son aboutissement par l’attribution de la décision de Classement technique provisoire et de l’autorisation de construire", a-t-elle expliqué. L'accompagnement s’étend au suivi des réalisations pour s’assurer qu’il "n’y aura pas d’anomalies qui pourraient bloquer le projet dans les démarches administratives ultérieures".

C’est grâce à cette démarche, a-t-elle assuré, qu’il a été possible de réduire de moitié le délai de traitement des demandes de création des établissements d’hébergement touristiques.

Toutefois, des opérateurs touristiques estiment que davantage d’efforts doivent être entrepris tout particulièrement sur les plans de la formation des ressources humaines et de la promotion de cette destination aux multiples potentialités.

Durant le premier semestre de 2018, la province a enregistré un total de 39.570 arrivées dans les établissements d'hébergement touristique classés, contre 32.759 durant la même période de 2017. Durant ce même semestre, ces établissements ont vu le nombre de nuitées passer de 72.293 en 2017 à 75.152 nuitées.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Destinés à renforcer la capacité litière de la province, avec 1.960 nouveaux lits, ces projets devraient générer 400 emplois directs dans différents métiers touristiques et des dizaines d’emplois indirects.

En 2017, la province comptait 65 unités d’hébergement touristique classées, toutes catégories confondues, avec une capacité totale de 3.047 lits et 4.000 emplacements en camping.

Trente-neuf autres projets sont en cours de réalisation et devraient voir le jour fin 2018 au niveau de la ville et de sa zone rurale. Ils sont destinés à renforcer la capacité litière de la province, avec 1.960 nouveaux lits, et à améliorer le service du parc hôtelier. Aussi, ces projets devraient-ils générer 400 emplois directs dans différents métiers touristiques et des dizaines d’emplois indirects.

Ifrane compte aussi plus de 60 villages de vacances relevant de différents départements publics et organismes privés, totalisant une capacité de 2.400 lits à laquelle s’ajoute le phénomène du logement chez l’habitant, qui vient soutenir les établissements hôteliers classés pour répondre aux flux des visiteurs, surtout durant les périodes de haute fréquentation.

A cela s’ajoutent les projets touristiques programmés dans le cadre de la vision 2020, qui accompagneront le développement de l’activité et contribueront à la diversification de l’offre touristique de la région, assurant ainsi une complémentarité avec les destinations de Fès et Meknès.

Formation des ressources humaines

Selon la déléguée provinciale du Tourisme, Meryam Ouddaani: "Plusieurs mesures ont été mises en place pour accompagner le développement touristique dans la province, dont la mise en place d’une infrastructure d’accueil des touristes, pour répondre à leurs questionnements et les orienter vers les activités, les sites et les circuits selon leurs besoins".

Le département de tutelle, à travers la délégation d’Ifrane, "accompagne les professionnels, en adoptant une démarche de conseil et d’orientation, plutôt que de contrôle", a-t-elle souligné.

"En accompagnant le promoteur dès la phase de conception de ses plans de projet, nous lui assurons une certaine rapidité dans le traitement de son dossier, ainsi que son aboutissement par l’attribution de la décision de Classement technique provisoire et de l’autorisation de construire", a-t-elle expliqué. L'accompagnement s’étend au suivi des réalisations pour s’assurer qu’il "n’y aura pas d’anomalies qui pourraient bloquer le projet dans les démarches administratives ultérieures".

C’est grâce à cette démarche, a-t-elle assuré, qu’il a été possible de réduire de moitié le délai de traitement des demandes de création des établissements d’hébergement touristiques.

Toutefois, des opérateurs touristiques estiment que davantage d’efforts doivent être entrepris tout particulièrement sur les plans de la formation des ressources humaines et de la promotion de cette destination aux multiples potentialités.

Durant le premier semestre de 2018, la province a enregistré un total de 39.570 arrivées dans les établissements d'hébergement touristique classés, contre 32.759 durant la même période de 2017. Durant ce même semestre, ces établissements ont vu le nombre de nuitées passer de 72.293 en 2017 à 75.152 nuitées.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.