Les mesures antidumping sur les importations de cahiers originaires de Tunisie provisoirement fixées en mai à 33,77% et 51,06% sont tombées à 27,71% et 15,69%. Les industriels marocains déclarent que les nouveaux taux sont loin d’être dissuasifs et sont insuffisants pour protéger efficacement l’industrie marocaine.

Rappelons que l’enquête antidumping sur les cahiers tunisiens a été ouverte le 11 mai 2017 sur la base d'une plainte déposée par trois producteurs marocains. L’enquête devait s’achever le 30 avril 2018.

Selon l'avis relatif à l'ouverture de l'enquête, les importations de cahiers originaires de Tunisie ont fait l’objet d’un dumping dommageable pour l'industrie marocaine. Les marges de dumping estimées varient entre 33% et 127%.

En 2016, les exportations du cahier scolaire tunisien vers le Maroc étaient estimées à 6.756 tonnes. Les importations tunisiennes accaparent de 87% à 89% du volume total des importations en 2015 et 2016.

Les études préliminaires du ministère de l'Industrie et du Commerce avaient conclu à l'existence d'un dumping.

Le 10 mai 2018, l'Administration des douanes et impôts indirects a alors rendu effective l'institution d'un droit antidumping, valable pour une période de 4 mois, sur les importations de cahiers originaires de Tunisie. Les taux appliqués variaient de 33,77% à 51,06%.

Quatre mois après, les taux sont tombés à 27,71% et 15,69%.

Selon l'Association des fabricants marocains de cahiers (AFMC), les taux actuels sont sous-évalués au regard du comportement agressif des exportateurs tunisiens. Les mesures sont loin d’être dissuasives et apparaissent largement insuffisantes pour protéger efficacement l’industrie marocaine.

Selon l’AMFC, le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique (MIICEN) a publié son rapport final de l’enquête antidumping sur les cahiers tunisiens.

Le rapport conclut, selon l’AFMC, que les exportateurs tunisiens de cahiers se livrent à des pratiques de dumping agressives qui causent un dommage à l’industrie marocaine de cahiers.

Les importations de cahiers tunisiens ont atteint 92% du total des importations, selon la même source.

D’après un communiqué de l’association, les facteurs et indices économiques analysés par le MIICEN traduisent l’incidence négative de ces importations sur la situation de l’industrie nationale. "L’un des plus grands producteurs nationaux a dû arrêter de produire en 2017".

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Les mesures antidumping sur les importations de cahiers originaires de Tunisie provisoirement fixées en mai à 33,77% et 51,06% sont tombées à 27,71% et 15,69%. Les industriels marocains déclarent que les nouveaux taux sont loin d’être dissuasifs et sont insuffisants pour protéger efficacement l’industrie marocaine.

Rappelons que l’enquête antidumping sur les cahiers tunisiens a été ouverte le 11 mai 2017 sur la base d'une plainte déposée par trois producteurs marocains. L’enquête devait s’achever le 30 avril 2018.

Selon l'avis relatif à l'ouverture de l'enquête, les importations de cahiers originaires de Tunisie ont fait l’objet d’un dumping dommageable pour l'industrie marocaine. Les marges de dumping estimées varient entre 33% et 127%.

En 2016, les exportations du cahier scolaire tunisien vers le Maroc étaient estimées à 6.756 tonnes. Les importations tunisiennes accaparent de 87% à 89% du volume total des importations en 2015 et 2016.

Les études préliminaires du ministère de l'Industrie et du Commerce avaient conclu à l'existence d'un dumping.

Le 10 mai 2018, l'Administration des douanes et impôts indirects a alors rendu effective l'institution d'un droit antidumping, valable pour une période de 4 mois, sur les importations de cahiers originaires de Tunisie. Les taux appliqués variaient de 33,77% à 51,06%.

Quatre mois après, les taux sont tombés à 27,71% et 15,69%.

Selon l'Association des fabricants marocains de cahiers (AFMC), les taux actuels sont sous-évalués au regard du comportement agressif des exportateurs tunisiens. Les mesures sont loin d’être dissuasives et apparaissent largement insuffisantes pour protéger efficacement l’industrie marocaine.

Selon l’AMFC, le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique (MIICEN) a publié son rapport final de l’enquête antidumping sur les cahiers tunisiens.

Le rapport conclut, selon l’AFMC, que les exportateurs tunisiens de cahiers se livrent à des pratiques de dumping agressives qui causent un dommage à l’industrie marocaine de cahiers.

Les importations de cahiers tunisiens ont atteint 92% du total des importations, selon la même source.

D’après un communiqué de l’association, les facteurs et indices économiques analysés par le MIICEN traduisent l’incidence négative de ces importations sur la situation de l’industrie nationale. "L’un des plus grands producteurs nationaux a dû arrêter de produire en 2017".

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.