Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE ECONOMIEDaoudi reçoit les pétroliers: ce qu'ils se sont dits

Daoudi reçoit les pétroliers: ce qu'ils se sont dits 

Jeudi 29 novembre 2018 à 17h20
Daoudi reçoit les pétroliers: ce qu'ils se sont dits
 

Daoudi a demandé 60 centimes de baisse par litre, gasoil ou super. Les pétroliers ont promis une baisse supérieure à 50 centimes, sans autre précision. La semaine prochaine, les deux parties vont se revoir en commission restreinte. Vidéos retransmises en live streaming.

Médias24 était présent à la sortie de la réunion entre les pétroliers et Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la gouvernance. M. Daoudi a reçu les pétroliers ce jeudi 29 novembre 2018 à son bureau. Le 29 novembre, c'est-à-dire dans un contexte de forte chute des cours internationaux et donc probablement des prix à la pompe au Maroc. Et à la veille du 1er décembre où aura lieu une nouvelle baisse au Maroc, largement annoncée par la presse.

A l'issue de la réunion, les déclarations des deux parties se complètent, se chevauchent et parfois se contredisent.

Daoudi évoque une réunion "chaude". Avec toutefois une décision: "On est arrivé à l'idée qu'on peut discuter d'un plafonnement et qu'on va se voir la semaine prochaine". Une commission restreinte se réunira en effet pour poursuivre les discussions.

>> Lire aussi : Accusé de menacer de bloquer l'approvisionnement en pétrole, Winxo dément

Pour Adil Ziadi, président du GPM, l'objet de la prochaine réunion n'est pas le plafonnement: "Nous avons convenu de nous revoir en comité plus restreint pour convenir des modalités selon lesquelles on pourrait suivre les cours ensemble et voir comment ils se comportent pour pouvoir informer les consommateurs suffisamment tôt".

En tous les cas, Daoudi a demandé (vidéo) une baisse de 60 centimes par litre, pour le gasoil et pour le super. Selon lui, une baisse de 60 centimes permettrait de maintenir le prix final dans un niveau comparable à celui d'avant la libéralisation.

Adil Ziadi (vidéo), président du GPM (Groupement des pétroliers du Maroc), évoque une baisse de plus de 50 centimes, sans autre précision: "Nous avons discuté de la problématique du secteur pétrolier, le ministre a évoqué les conditions des prix et leur évolution, nous avons confirmé une tendance baissière et vous avez vu deux baisses consécutives depuis le début du mois de novembre. Il y aura d'ici demain soir [NDLR: vendredi 30 novembre] une baisse conséquente qui dépassera 50 centimes. Vous savez que le secteur est libéralisé et c'était un des sujets de discussion, nous avons demandé qu'il soit traité comme tout secteur libéralisé, c'est-à-dire qu'on arrête tout débat politique, toute polémique autour de ce produit stratégique et que les sociétés ont des formules de calcul qu'elles pratiquent et qu'il faut les laisser travailler dans un cadre cohérent. M. Daoudi comprend très bien les préoccupations des opérateurs. Il demande que les opérateurs prennent en compte le pouvoir d'achat des consommateurs et continuent à faire des efforts, maintenir les pressions sur les prix surtout en ces temps difficiles".

Daoudi a rappelé (vidéo) que le cours du brut ne reflète pas le prix d'achat au Maroc puisque depuis la fermeture de la Samir, le Maroc achète du pétrole raffiné donc plus cher et plus fluctuant que le cours du brut.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close