L’enquête mensuelle sur la conjoncture industrielle de Bank Al-Maghrib (BAM), relative au mois d'octobre 2018, montre une hausse de la production et des ventes dans tous les secteurs, à l'exception de quelques sous-branches.

Publiés récemment, les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie du mois d’octobre indiquent une hausse, d’un mois à l’autre, de la production et des ventes. De même, les commandes ont progressé avec un carnet de commandes qui est toutefois resté à un niveau inférieur à la normale. 

Dans ces conditions, le Taux d’utilisation des capacités (TUC) a stagné à 74%. Cette stagnation est le résultat d’une hausse dans la "mécanique et métallurgie" et dans la "chimie et parachimie", d’une baisse dans le "textile et cuir" et d’une stagnation dans l’"agroalimentaire" et l’"électrique et électronique".

La hausse de la production a concerné l’ensemble des branches et sous-branches d’activité à l’exception de l’"industrie alimentaire" où la production a stagné et de l’"industrie textile" où elle aurait plutôt baissé. 

En octobre 2018, la production de la branche "agroalimentaire" a progressé et le TUC s'est maintenu au même niveau du mois précédent, soit 71%. 

Au niveau de la branche textile, la production a également connu une amélioration qui a concerné l’ensemble des sous-branches, à l’exception de l’"industrie textile" où elle a accusé un repli. Le TUC s'est établi à 72%.

Dans la "chimie et parachimie", la production a progressé d’un mois à l’autre. De même, le TUC a connu une légère hausse à 75% contre 74% le mois précédent.

Dans les industries "mécaniques et métallurgies", la production a connu une hausse dans l’ensemble des sous branches. Le TUC s'est établi à 70%, en progression d’un point de pourcentage par rapport au mois précédent.

La progression des ventes globales reflète une hausse sur le marché local et a concerné l’ensemble des branches d’activité à l’exception de la "chimie et parachimie" où les ventes ont plutôt baissé. 

Les expéditions à l’étranger ont connu, quant à elles, une stagnation. S’agissant des commandes, elles ont connu une hausse dans la "mécanique et métallurgie" et dans l’"électrique et électronique", une stagnation dans l’"agro-alimentaire" et dans la "chimie et parachimie" et une baisse dans le "textile et cuir".

Pour leur part, les carnets de commandes sont restés à un niveau inférieur à la normale dans l’ensemble des branches d’activité hormis l’"électrique et électronique" où ils se sont situés à un niveau supérieur à la normale. 

Pour les trois prochains mois, les entreprises s’attendent à une hausse de la production et des ventes et ce, dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception de l’"électrique et électronique" où elles s’attendent plutôt à une baisse. 

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

L’enquête mensuelle sur la conjoncture industrielle de Bank Al-Maghrib (BAM), relative au mois d'octobre 2018, montre une hausse de la production et des ventes dans tous les secteurs, à l'exception de quelques sous-branches.

Publiés récemment, les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie du mois d’octobre indiquent une hausse, d’un mois à l’autre, de la production et des ventes. De même, les commandes ont progressé avec un carnet de commandes qui est toutefois resté à un niveau inférieur à la normale. 

Dans ces conditions, le Taux d’utilisation des capacités (TUC) a stagné à 74%. Cette stagnation est le résultat d’une hausse dans la "mécanique et métallurgie" et dans la "chimie et parachimie", d’une baisse dans le "textile et cuir" et d’une stagnation dans l’"agroalimentaire" et l’"électrique et électronique".

La hausse de la production a concerné l’ensemble des branches et sous-branches d’activité à l’exception de l’"industrie alimentaire" où la production a stagné et de l’"industrie textile" où elle aurait plutôt baissé. 

En octobre 2018, la production de la branche "agroalimentaire" a progressé et le TUC s'est maintenu au même niveau du mois précédent, soit 71%. 

Au niveau de la branche textile, la production a également connu une amélioration qui a concerné l’ensemble des sous-branches, à l’exception de l’"industrie textile" où elle a accusé un repli. Le TUC s'est établi à 72%.

Dans la "chimie et parachimie", la production a progressé d’un mois à l’autre. De même, le TUC a connu une légère hausse à 75% contre 74% le mois précédent.

Dans les industries "mécaniques et métallurgies", la production a connu une hausse dans l’ensemble des sous branches. Le TUC s'est établi à 70%, en progression d’un point de pourcentage par rapport au mois précédent.

La progression des ventes globales reflète une hausse sur le marché local et a concerné l’ensemble des branches d’activité à l’exception de la "chimie et parachimie" où les ventes ont plutôt baissé. 

Les expéditions à l’étranger ont connu, quant à elles, une stagnation. S’agissant des commandes, elles ont connu une hausse dans la "mécanique et métallurgie" et dans l’"électrique et électronique", une stagnation dans l’"agro-alimentaire" et dans la "chimie et parachimie" et une baisse dans le "textile et cuir".

Pour leur part, les carnets de commandes sont restés à un niveau inférieur à la normale dans l’ensemble des branches d’activité hormis l’"électrique et électronique" où ils se sont situés à un niveau supérieur à la normale. 

Pour les trois prochains mois, les entreprises s’attendent à une hausse de la production et des ventes et ce, dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception de l’"électrique et électronique" où elles s’attendent plutôt à une baisse. 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.