Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil ECONOMIE ECONOMIEConfédération nationale du tourisme: Une tentative de conciliation suscite un espoir prudent

Confédération nationale du tourisme: Une tentative de conciliation suscite un espoir prudent 

Jeudi 6 décembre 2018 à 16h42
Confédération nationale du tourisme: Une tentative de conciliation suscite un espoir prudent
Mohamed Sajid et Lamia Boutaleb ont sollicité les bons offices de Salaheddine Mezouar, président de la CGEM, pour réconcilier la famille du tourisme 

Le ministre du Tourisme, accompagné de sa secrétaire d’Etat s’est réuni, mercredi 5 décembre, avec le président de la CGEM pour lui confier le soin de réconcilier les membres de la CNT en proie à des querelles intestines. Selon Abdellatif Kabbaj, qui a rencontré, dans la soirée ses opposants, un comité mixte a été chargé de trouver une solution avant la fin de l’année. Une autre source pense que l’initiative est vouée à l’échec sachant que le conflit se base sur des inimitiés personnelles et que la CGEM et le ministère n’ont aucun moyen de pression pour ramener les protagnoistes à de meilleurs sentiments.

« Nécessité de dépasser les divergences actuelles (…) et de finaliser les termes d’un accord global pour rassembler toute la famille du tourisme au sein de la CNT », tel est le contenu de la mission qui a été confiée, mercredi matin, à Salaheddine Mezouar par Mohamed Sajid et Lamia Boutaleb.

Après cette désignation d'un conciliateur (et pas arbitre), la secrétaire d’Etat a appelé le président de la CNT (réélu en juin dernier pour un 2ème mandat) puis ses opposants qui ne reconnaissent pas son autorité pour leur demander de se réunir d’urgence, dans la soirée du 5 au 6 décembre.

Au lendemain de cette réunion qui a bien eu lieu à cette date, Médias24 a contacté les représentants des deux camps, qui y étaient présents, pour recueillir leur sentiment sur une initiative destinée à dépasser un blocage inextricable au regard de l’entêtement des antagonistes.

Seul Abdellatif Kabbaj a accepté de commenter la rencontre tandis que les trois représentants du camp adverse qui ont participé à la rencontre de réconciliation, Amyn Alami (président du comité des experts de la CNT), Jalil Benabbes Taarji (président de l’AMIT) ont décliné nos sollicitations tandis que Othman Cherif Alami (PDG du groupe Atlas Voyages) est resté injoignable.

 « La CNT sera de nouveau réunie avant la fin de l’année »

Optimiste, le président de la Confédération nationale du tourisme Abdellatif Kabbaj, avance que le conflit interne sera réglé avant la fin de l’année grâce à la création d’un comité composé de 3 membres de chaque camp.

« Notre conflit repose sur un simple problème de cotisations impayées qui peut être réglé très vite. Lors de la réunion d’hier, j’ai d’ailleurs proposé aux représentants des fédérations suspendues de ne payer que leurs dettes de 2018 et d’effacer l’ardoise des cotisations impayées des années précédentes.

« Dès qu’ils s’acquitteront de leurs impayés, ils pourront à nouveau siéger à la CNT. Nous ne demandons pas la lune car même le président de la CGEM, qui est chargé de nous réconcilier, a récemment rappelé que les membres du patronat qui ne sont pas à jour n’avaient pas le droit à la parole.

« Sachant qu’ils ont émis des conditions pour revenir au sein de la CNT, nous avons donc créé un comité composé de trois de leurs membres et trois des nôtres pour les examiner. Je pense que ce travail va durer une quinzaine de jours», affirme Kabbaj qui pense que le conflit sera réglé dans moins de 10 jours.

Interrogée à son tour, une autre source, requérant l’anonymat, ne partage absolument pas l’optimisme du président en affirmant que la mission de bons offices ne changera rien à la situation.

« Les inimitiés personnelles auront raison du comité de réconciliation »

« Les professionnels de la CNT sont dans une situation de blocage total et, selon moi, la question des cotisations impayées est secondaire.

« Il suffit d’écouter le langage fleuri, pour ne pas dire ordurier, utilisé de part et d’autre, pour comprendre que les deux camps sont arrivés à un point de non-retour. Pour comprendre la vindicte personnelle, il faut rappeler que les opposants à Kabbaj l’ont attaqué trois fois en justice et ont été débouté autant de fois.

« Sachant que ni le binôme ministériel ni le président de la CGEM n’ont de moyens de pression sur les deux camps qui sont des associations de droit commun, une éventuelle réconciliation tient du miracle.

« La réconciliation aura lieu quand il y aura des changements à la tête de ces institutions (CNT, AMIT …) avec de nouveaux interlocuteurs pour composer mais pour l’instant, la commission qui a été créée est une perte de temps », conclut, pessimiste, notre interlocuteur.

Ci-après, le texte du communiqué de presse publié ce jeudi 6 décembre : 

"La CGEM, mandatée pour fédérer le secteur du tourisme

"Casablanca, le 6 décembre 2018 - Les professionnels de l’Industrie du tourisme ont tenu une réunion, le mercredi 5 décembre, en présence de M. Mohamed Sajid, Ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, de Mme Lamia Boutaleb, la Secrétaire d’État au Tourisme et de M. Salaheddine Mezouar, Président de la CGEM.

"Au vu de son importance dans l’économie nationale, les participants ont convenu de la nécessité de fédérer le secteur, de dépasser les divergences actuelles et de rassembler l’ensemble des parties.

"Les parties présentes à la réunion ont donné mandat au Président de la CGEM et à son Vice-président Général, M. Faïçal Mekouar, afin de poursuivre le dialogue et finaliser les termes d’un accord global, visant à rassembler l’ensemble de la famille du tourisme au sein de la CNT".

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close