Le déficit s’établit à 204,4 milliards de DH. Les exportations augmentent plus faiblement que les importations. Baisse des transferts des MRE et tassement des recettes touristiques.

Encore une année d’aggravation de la balance commerciale du Maroc avec le reste du monde. Le déficit commercial s’alourdit de 8% ou de 15,2 milliards de DH en 2018, pour s’établir à 204,4 milliards de DH.

C’est ce que vient d’annoncer l’Office des changes dans ses derniers indicateurs préliminaires sur les échanges extérieurs.

Les importations ont augmenté plus vite que les exportations : +40,6 milliards de DH pour les premières, +25,4 milliards pour les secondes. Les importations atteignent 478,7 milliards de DH, les exportations 274,2 milliards.

La hausse des importations est due principalement aux produits énergétiques (+12,8 MMDH), aux biens d’équipements (+10,2 MMDH), aux produits finis de consommation (+7,4 MMDH).

Celle des exportations aux phosphates et dérivés (+7,5 MMDH), à l’automobile (+6,3 MMDH), à l’agriculture et agroalimentaire (+3,7 MMDH).

Du côté des flux financiers, la situation n’est guère meilleure.

Les investissements directs étrangers se sont certes améliorés de 7,4 MMDH pour atteindre 33,5 milliards de DH.

Mais les transferts des MRE ont baissé à 64,8 milliards de DH (-1,1 MMDH) et les recettes touristiques ont enregistré une croissance limitée pour atteindre 73,1 MMDH (+1 MMDH).

Cette petite hausse a même été absorbée par celle des dépenses de voyages des Marocains à l’étranger (+1,5 MMDH pour un total de 18,9 milliards de DH). D’où un solde de la balance voyages en baisse de 514 MDH, à 54,3 milliards de DH.
 

>>Lire aussi: Réserves en devises : Le HCP moins optimiste que Bank Al-Maghrib

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires

Le déficit s’établit à 204,4 milliards de DH. Les exportations augmentent plus faiblement que les importations. Baisse des transferts des MRE et tassement des recettes touristiques.

Encore une année d’aggravation de la balance commerciale du Maroc avec le reste du monde. Le déficit commercial s’alourdit de 8% ou de 15,2 milliards de DH en 2018, pour s’établir à 204,4 milliards de DH.

C’est ce que vient d’annoncer l’Office des changes dans ses derniers indicateurs préliminaires sur les échanges extérieurs.

Les importations ont augmenté plus vite que les exportations : +40,6 milliards de DH pour les premières, +25,4 milliards pour les secondes. Les importations atteignent 478,7 milliards de DH, les exportations 274,2 milliards.

La hausse des importations est due principalement aux produits énergétiques (+12,8 MMDH), aux biens d’équipements (+10,2 MMDH), aux produits finis de consommation (+7,4 MMDH).

Celle des exportations aux phosphates et dérivés (+7,5 MMDH), à l’automobile (+6,3 MMDH), à l’agriculture et agroalimentaire (+3,7 MMDH).

Du côté des flux financiers, la situation n’est guère meilleure.

Les investissements directs étrangers se sont certes améliorés de 7,4 MMDH pour atteindre 33,5 milliards de DH.

Mais les transferts des MRE ont baissé à 64,8 milliards de DH (-1,1 MMDH) et les recettes touristiques ont enregistré une croissance limitée pour atteindre 73,1 MMDH (+1 MMDH).

Cette petite hausse a même été absorbée par celle des dépenses de voyages des Marocains à l’étranger (+1,5 MMDH pour un total de 18,9 milliards de DH). D’où un solde de la balance voyages en baisse de 514 MDH, à 54,3 milliards de DH.
 

>>Lire aussi: Réserves en devises : Le HCP moins optimiste que Bank Al-Maghrib

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.