Le top management des deux principales compagnies d'exploration actives au Maroc, SDX et Sound Energy, ont livré quelques informations intéressantes sur leur stratégie 2019, lors de la dernière journée du 2è sommet marocain du pétrole et du gaz. Ils se sont également félicités du cadre très attractif que propose le Maroc, surtout sur le plan économique.

«Le Maroc est à nos yeux doté de plusieurs atouts pour une compagnie d'exploration: les coûts de forage et d’exploitation sont bas, le cadre est aussi très attractif, notamment sur le plan fiscal» souligne Paul Welch, PDG de SDX Energy. Un constat également partagé par le directeur de l’exploration de Sound Energy, le Dr John Argent.

Sound Energy: le Feed du puits TE-5 finalisé en avril 2019

Sound Energy poursuit en 2019 son exploration de la concession Tendrara, à commencer par le puits TE-5, qui recèle un potentiel de 952 milliards de mètres cubes selon le Dr John Argent.

Le Feed qui permettra d’exploiter le puits TE-5 sera fin prêt en avril prochain. L'année 2019 verra également la confirmation du potentiel du puits TE-10, après la nouvelle découverte de décembre 2018, et le démarrage, en ce mois de février, des tests d'écoulement et de stimulation.

SDX Energy : 12 nouveaux puits seront forés en 2019-2020

Cette compagnie pétrolière se félicite d’un taux de réussite de 87% pour ses forages au Maroc, ainsi que d’un délai d’à peine 30 jours entre la découverte d’une poche de gaz et le début des forages. Pour autant, SDX compte améliorer l’efficience de ses efforts de prospection au Royaume : «nous ne souhaitons ni sous-explorer ni sur-explorer. C’est pourquoi nous allons recourir aux dernières techniques de prospection, afin de pleinement libérer le potentiel de la concession du Gharb en 2019», affirme Paul Welch, PDG de SDX Energy.

Ces technologies portent essentiellement sur le machine-learning pour interpréter les données sismiques 3D des différentes zones de prospection, tout en partant à l’exploration de nouvelles zones. Le site de Lalla Mimouna, dans le Gharb, intéresse particulièrement SDX en 2019, en raison de la découverte, l’année dernière, de gaz thermogénique: un mélange d’hydrocarbures à haut rendement énergétique, composé essentiellement de méthane.

Prévoyant le forage de 12 nouveaux puits sur la période 2019-2020, SDX Energy compte notamment s’intéresser aux «petites poches de gaz, qui peuvent s’avérer économiquement intéressantes si l’on parvient à forer à travers 3 ou 4 d’entre elles, en une seule fois», précise Paul Welch. Le PDG de SDX s’est aussi félicité du cadre attractif proposé par le Maroc, qui «permettra de réaliser d’excellentes marges dès que les cours du gaz repartiront à la hausse».

Tapis rouge pour les opérateurs

Détenant un minimum de 75% dans chaque concession, le reliquat revenant à l’Etat, chaque compagnie pétrolière bénéficie notamment d’une exonération totale de l’IS pendant une période de 10 ans. Ainsi qu’une exemption de droits de douanes et de TVA sur les biens d’équipements importés. Ces compagnies payent en retour un loyer à l’Etat sur chaque concession : un montant annuel de 100 dollars/km².

Le cadre proposé par le Maroc est également intéressant en termes de royalties versées par les compagnies pétrolières à l’Etat. Dans le détail, ces royalties se déclinent comme suit:

- Pétrole : 10% sur la production des forages onshore ainsi que des forages offshore de faible profondeur. Dans les 2 cas, les premières 300.000 t sont exemptées. Concernant les forages offshore profonds, les royalties s’élèvent alors à 7%, avec une exemption sur le premier volume extrait de 500.000 t.

- Gaz naturel : 5% sur les forages onshore ainsi que les forages offshore de faible profondeur, avec une exemption sur un volume de 300 millions de mètres cubes. Les royalties sont ramenées à 3,5% pour les forages offshore profonds, avec une exemption sur les premiers 500 millions de mètres cubes extraits.

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le top management des deux principales compagnies d'exploration actives au Maroc, SDX et Sound Energy, ont livré quelques informations intéressantes sur leur stratégie 2019, lors de la dernière journée du 2è sommet marocain du pétrole et du gaz. Ils se sont également félicités du cadre très attractif que propose le Maroc, surtout sur le plan économique.

«Le Maroc est à nos yeux doté de plusieurs atouts pour une compagnie d'exploration: les coûts de forage et d’exploitation sont bas, le cadre est aussi très attractif, notamment sur le plan fiscal» souligne Paul Welch, PDG de SDX Energy. Un constat également partagé par le directeur de l’exploration de Sound Energy, le Dr John Argent.

Sound Energy: le Feed du puits TE-5 finalisé en avril 2019

Sound Energy poursuit en 2019 son exploration de la concession Tendrara, à commencer par le puits TE-5, qui recèle un potentiel de 952 milliards de mètres cubes selon le Dr John Argent.

Le Feed qui permettra d’exploiter le puits TE-5 sera fin prêt en avril prochain. L'année 2019 verra également la confirmation du potentiel du puits TE-10, après la nouvelle découverte de décembre 2018, et le démarrage, en ce mois de février, des tests d'écoulement et de stimulation.

SDX Energy : 12 nouveaux puits seront forés en 2019-2020

Cette compagnie pétrolière se félicite d’un taux de réussite de 87% pour ses forages au Maroc, ainsi que d’un délai d’à peine 30 jours entre la découverte d’une poche de gaz et le début des forages. Pour autant, SDX compte améliorer l’efficience de ses efforts de prospection au Royaume : «nous ne souhaitons ni sous-explorer ni sur-explorer. C’est pourquoi nous allons recourir aux dernières techniques de prospection, afin de pleinement libérer le potentiel de la concession du Gharb en 2019», affirme Paul Welch, PDG de SDX Energy.

Ces technologies portent essentiellement sur le machine-learning pour interpréter les données sismiques 3D des différentes zones de prospection, tout en partant à l’exploration de nouvelles zones. Le site de Lalla Mimouna, dans le Gharb, intéresse particulièrement SDX en 2019, en raison de la découverte, l’année dernière, de gaz thermogénique: un mélange d’hydrocarbures à haut rendement énergétique, composé essentiellement de méthane.

Prévoyant le forage de 12 nouveaux puits sur la période 2019-2020, SDX Energy compte notamment s’intéresser aux «petites poches de gaz, qui peuvent s’avérer économiquement intéressantes si l’on parvient à forer à travers 3 ou 4 d’entre elles, en une seule fois», précise Paul Welch. Le PDG de SDX s’est aussi félicité du cadre attractif proposé par le Maroc, qui «permettra de réaliser d’excellentes marges dès que les cours du gaz repartiront à la hausse».

Tapis rouge pour les opérateurs

Détenant un minimum de 75% dans chaque concession, le reliquat revenant à l’Etat, chaque compagnie pétrolière bénéficie notamment d’une exonération totale de l’IS pendant une période de 10 ans. Ainsi qu’une exemption de droits de douanes et de TVA sur les biens d’équipements importés. Ces compagnies payent en retour un loyer à l’Etat sur chaque concession : un montant annuel de 100 dollars/km².

Le cadre proposé par le Maroc est également intéressant en termes de royalties versées par les compagnies pétrolières à l’Etat. Dans le détail, ces royalties se déclinent comme suit:

- Pétrole : 10% sur la production des forages onshore ainsi que des forages offshore de faible profondeur. Dans les 2 cas, les premières 300.000 t sont exemptées. Concernant les forages offshore profonds, les royalties s’élèvent alors à 7%, avec une exemption sur le premier volume extrait de 500.000 t.

- Gaz naturel : 5% sur les forages onshore ainsi que les forages offshore de faible profondeur, avec une exemption sur un volume de 300 millions de mètres cubes. Les royalties sont ramenées à 3,5% pour les forages offshore profonds, avec une exemption sur les premiers 500 millions de mètres cubes extraits.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.