En ciblant la RAM, Qatar Airways poursuit sa stratégie de croissance

La compagnie qatarie envisage d’acquérir une partie du capital de Royal Air Maroc. Les deux entreprises se connaissent déjà à travers un accord de code share. Lecture des chiffres et du poids de chacune.

Qatar Airways, élue meilleure compagnie aérienne dans le monde en 2015, souhaite acquérir 25% à 49% du capital de la compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc. Cela faisait quelques années que la compagnie qatarie annonçait son souhait de réaliser diverses opérations de croissance, y compris de croissance externe.

L'information a dépassé le stade des bruits de couloir  suite à la déclaration du DG de la compagnie qatarie Akbar El Baker citée par l'agence Bloomberg, en marge de la 23e édition du Salon Arabian Travel Market qui s'est tenue du 25 au 28 Avril à Dubaï.

Au-delà d’un simple business deal, la volonté d’ouvrir le capital de la RAM à Qatar Airways semble également prendre en compte des considérations politiques, vu que l'accord émane des hautes autorités des deux pays: «Il y a eu accord en haut lieu», a souligné M. El Baker.

Les deux compagnies ne dissimulent pas leurs ambitions de développer mutuellement leurs présences géographiques: en Asie pour la RAM (fig.2), et en Afrique de l’ouest pour Qatar Airways (fig.1). Sur la période s’étalant entre novembre 2013 et octobre 2014, la RAM a transporté près de 1,3 million de passagers sur ses dessertes en Afrique.

Fig. 1: Destinations desservies par Qatar Airways

Fig. 2: Destinations desservies par la RAM

Les deux entreprises ont un accord de code share (partage de codes) en vigueur, liant leurs deux réseaux. A travers cet accord, les clients des deux compagnies bénéficient d'un choix plus large de destinations, ainsi que d’un billet d’avion unique sur tout le parcours du voyage.

Par ailleurs, l’ouverture du capital de la RAM au profit de l’une des meilleures compagnies aériennes du monde, représente une véritable opportunité pour améliorer son offre aérienne.

La compagnie marocaine avait communiqué sur son ambition de devenir la meilleure compagnie aérienne d’Afrique, grâce à sa stratégie de qualité engagée depuis 2013. La compagnie est passée de deux à quatre étoiles au classement Skytrax, référence internationale en termes de classement qualitatif des compagnies internationales.

A ce sujet, Driss Benhima avait déclaré, le 22 décembre dernier lors d'une conférence de presse à Casablanca: «Nous ne pourrons atteindre une vraie qualité qu’en nous adossant à de grandes compagnies aériennes, car notre taille actuelle ne nous permet pas d’acquérir certains services». Il semblerait que l’heure est venue pour la RAM pour se lancer sur cette voie.

Qatar Airways, pour sa part, cherche depuis quelque temps de nouveaux relais de développement. Après avoir acquis 10% du capital d'IAG (maison mère de British Airways et d'Iberia) en 2015, la compagnie est actuellement à un stade avancé de négociations pour acquérir 49% du capital de Meridiana, compagnie italienne qui a des difficultés financières.

En outre, Qatar Airways est membre de la troisième plus grande alliance de compagnies aériennes dans le monde: Oneworld, dont l'un des membres fondateurs n'est autre que British Airways. Une alliance que Royal Air Maroc aspire à rejoindre. Elle comptera donc sur la présence de sa prochaine maison mère pour y adhérer, surtout que Oneworld ne compte aucune compagnie aérienne africaine parmi ses membres.

Le géant et le petit poucet

Porté essentiellement par le trafic passagers (87%), le chiffre d'affaires de Royal Air Maroc s'établissait à 13,89 MMDH en 2014, en progression de 3,8% par rapport à 2013. Son résultat net a également crû de 9,3% pour atteindre 184 MDH, suivant un retour à l’équilibre en 2013 après plusieurs exercices de résultats déficitaires.

Sur la même période, Qatar Airways a enregistré un chiffre d’affaires de 8,4 milliards de dollars (plus de 80 MMDH), en progression de 10,2% par rapport à 2013. Les bénéfices de la compagnie qatarie se sont élevés à 73 millions de dollars (plus de 701 MDH) en 2014, progressant de 60% par rapport à 2013.

Par ailleurs, la flotte de la RAM est composé de 53 avions: 43 appareils de type Boeing (dont un dédié à l’activité cargo), 5 appareils ATR de type 72-600 et 4 avions Embraer E190.

Qatar Airways opère, quant à elle, sur une flotte de 175 avions: 100 appareils de type Airbus (dont 6 dédiés à l’activité cargo) et 75 appareils de type Boeing (dont 9 dédiés à l’activité cargo).

La compagnie qatarie dessert plus de 150 destinations un peu partout sur le globe (fig.1). Qatar Airways, à présent détenue à 100% par l’Etat qatari, a été primée compagnie aérienne de l’année en 2011, 2012 et 2015, par Skytrax. La RAM dessert quant à elle 87 destinations.

Qatar Airways emploie 24.000 personnes. Le groupe RAM (Royal Air Maroc et la filiale Atlas multiservices) emploie près de 3.000 personnes.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
En ciblant la RAM, Qatar Airways poursuit sa stratégie de croissance

La compagnie qatarie envisage d’acquérir une partie du capital de Royal Air Maroc. Les deux entreprises se connaissent déjà à travers un accord de code share. Lecture des chiffres et du poids de chacune.

 

Qatar Airways, élue meilleure compagnie aérienne dans le monde en 2015, souhaite acquérir 25% à 49% du capital de la compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc. Cela faisait quelques années que la compagnie qatarie annonçait son souhait de réaliser diverses opérations de croissance, y compris de croissance externe.

L'information a dépassé le stade des bruits de couloir  suite à la déclaration du DG de la compagnie qatarie Akbar El Baker citée par l'agence Bloomberg, en marge de la 23e édition du Salon Arabian Travel Market qui s'est tenue du 25 au 28 Avril à Dubaï.

Au-delà d’un simple business deal, la volonté d’ouvrir le capital de la RAM à Qatar Airways semble également prendre en compte des considérations politiques, vu que l'accord émane des hautes autorités des deux pays: «Il y a eu accord en haut lieu», a souligné M. El Baker.

Les deux compagnies ne dissimulent pas leurs ambitions de développer mutuellement leurs présences géographiques: en Asie pour la RAM (fig.2), et en Afrique de l’ouest pour Qatar Airways (fig.1). Sur la période s’étalant entre novembre 2013 et octobre 2014, la RAM a transporté près de 1,3 million de passagers sur ses dessertes en Afrique.

Fig. 1: Destinations desservies par Qatar Airways

Fig. 2: Destinations desservies par la RAM

Les deux entreprises ont un accord de code share (partage de codes) en vigueur, liant leurs deux réseaux. A travers cet accord, les clients des deux compagnies bénéficient d'un choix plus large de destinations, ainsi que d’un billet d’avion unique sur tout le parcours du voyage.

Par ailleurs, l’ouverture du capital de la RAM au profit de l’une des meilleures compagnies aériennes du monde, représente une véritable opportunité pour améliorer son offre aérienne.

La compagnie marocaine avait communiqué sur son ambition de devenir la meilleure compagnie aérienne d’Afrique, grâce à sa stratégie de qualité engagée depuis 2013. La compagnie est passée de deux à quatre étoiles au classement Skytrax, référence internationale en termes de classement qualitatif des compagnies internationales.

A ce sujet, Driss Benhima avait déclaré, le 22 décembre dernier lors d'une conférence de presse à Casablanca: «Nous ne pourrons atteindre une vraie qualité qu’en nous adossant à de grandes compagnies aériennes, car notre taille actuelle ne nous permet pas d’acquérir certains services». Il semblerait que l’heure est venue pour la RAM pour se lancer sur cette voie.

Qatar Airways, pour sa part, cherche depuis quelque temps de nouveaux relais de développement. Après avoir acquis 10% du capital d'IAG (maison mère de British Airways et d'Iberia) en 2015, la compagnie est actuellement à un stade avancé de négociations pour acquérir 49% du capital de Meridiana, compagnie italienne qui a des difficultés financières.

En outre, Qatar Airways est membre de la troisième plus grande alliance de compagnies aériennes dans le monde: Oneworld, dont l'un des membres fondateurs n'est autre que British Airways. Une alliance que Royal Air Maroc aspire à rejoindre. Elle comptera donc sur la présence de sa prochaine maison mère pour y adhérer, surtout que Oneworld ne compte aucune compagnie aérienne africaine parmi ses membres.

Le géant et le petit poucet

Porté essentiellement par le trafic passagers (87%), le chiffre d'affaires de Royal Air Maroc s'établissait à 13,89 MMDH en 2014, en progression de 3,8% par rapport à 2013. Son résultat net a également crû de 9,3% pour atteindre 184 MDH, suivant un retour à l’équilibre en 2013 après plusieurs exercices de résultats déficitaires.

Sur la même période, Qatar Airways a enregistré un chiffre d’affaires de 8,4 milliards de dollars (plus de 80 MMDH), en progression de 10,2% par rapport à 2013. Les bénéfices de la compagnie qatarie se sont élevés à 73 millions de dollars (plus de 701 MDH) en 2014, progressant de 60% par rapport à 2013.

Par ailleurs, la flotte de la RAM est composé de 53 avions: 43 appareils de type Boeing (dont un dédié à l’activité cargo), 5 appareils ATR de type 72-600 et 4 avions Embraer E190.

Qatar Airways opère, quant à elle, sur une flotte de 175 avions: 100 appareils de type Airbus (dont 6 dédiés à l’activité cargo) et 75 appareils de type Boeing (dont 9 dédiés à l’activité cargo).

La compagnie qatarie dessert plus de 150 destinations un peu partout sur le globe (fig.1). Qatar Airways, à présent détenue à 100% par l’Etat qatari, a été primée compagnie aérienne de l’année en 2011, 2012 et 2015, par Skytrax. La RAM dessert quant à elle 87 destinations.

Qatar Airways emploie 24.000 personnes. Le groupe RAM (Royal Air Maroc et la filiale Atlas multiservices) emploie près de 3.000 personnes.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.