Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil Les plus de Médias 24

Dialogue social perturbé par les échéances électorales de la CGEM?  

Mardi 13 mars 2018 à 12h15
Dialogue social perturbé par les échéances électorales de la CGEM?
Siège de la CGEM à Casablanca. (Photo AIC press)

Le gouvernement espère arriver à un accord tripartite avant le 1er mai. Un objectif important pour le gouvernement qui sert la cause des syndicats, mais qui ne cadre aucunement avec l’agenda de la CGEM. Elections obligent. Cela perturbe-t-il les négociations?

L’ouverture du dépôt des candidatures pour la présidence de la CGEM, le 12 mars, pour un renouvellement des instances dirigeantes le 22 mai prochain, a brouillé la visibilité sur les différents engagements du patronat. Notamment en ce qui concerne les négociations du dialogue social.

Est-il vrai que la CGEM ne peut pas aller au bout de ces négociations de peur d'engager la future équipe dirigeante de la confédération? En d’autres termes, l’échéance du 1er mai posée par le gouvernement pour arriver à un accord tripartite gouvernement-syndicats-patronat n'est-elle pas menacée?

Qu’en est-il réellement?

Le président de la commission Emploi et relations sociales, Hicham Zouanat, représentant de la CGEM au niveau du dialogue social, balaie d’un revers de la main cette hypothèse. "Il n'y a aucun point qui vient troubler le dialogue social", explique-t-il à Médias24. "Nous sommes une institution qui a des commissions qui gèrent les dossiers. En plus, Mme Bensalah est encore en fonction jusqu’au 22 mai. D’ici là, on aura déjà annoncé si on est arrivé à un accord ou pas". 

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
Agendaarticles_asuivre
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close