PSA: les usines de Kénitra quasiment finalisées

Une réunion du comité stratégique se tiendra le 3 avril pour faire le point sur l’état d’avancement. Elle sera suivie d’un point de presse le 5 avril.

Le projet industriel de PSA dans la zone franche de Kénitra avance à grands pas. "Les deux usines qui produiront les voitures et les moteurs sont presque finalisées", a annoncé le ministre de l’industrie Moulay Hafid Elalamy, le 22 mars dernier en marge de la conférence de presse sur l’emploi industriel. Et d’ajouter: "dans quelques jours, nous allons écouter ce que vont nous dire PSA".

    >> Lire aussi : Pour son démarrage à Kénitra, PSA cherche 1.600 profils entre 2017 et 2019 


Une réunion du comité stratégique du projet industriel est prévue le 3 avril prochain et sera suivie d’un point de presse le 5 avril. Il s’agira de la quatrième réunion officielle de ce comité qui réunit les différentes parties prenantes du projet à savoir PSA et le ministère de l'Industrie, mais aussi d’autres partenaires comme l’ONCF, l’ONEE, la zone franche de Kénitra… 

L’objectif est de s’enquérir de l’état d’avancement du projet et de faire un bilan d’étape. L’on comprend de la déclaration du ministre que les constructions sont d’ores et déjà finalisées même pour l’usine des moteurs dont les travaux ont été lancés en juin 2017.

    >> Lire aussi : Le projet PSA Maroc est en phase avec le planning annoncé 


Taux d’intégration à 60% au démarrage

L’un des points essentiels qui seront abordés sera certainement le taux d’intégration auquel Moulay Hafid Elalamy accorde une grande importance. 

PSA s'est engagé à réaliser un taux d'intégration de 60% au démarrage avant de monter à 85% après la mise en œuvre de l'usine de moteurs. Les deux parties devront certainement faire le point sur ce volet. 

La densification du tissu d’équipementiers autour du projet PSA est l’un des projets industriels piliers par lequel le Maroc entend passer un nouveau cap dans son industrie automobile. Lors d’une précédente sortie médiatique en décembre 2017, le ministre avait révélé que le groupe PSA a déjà dépassé 600 millions d'euros d'achats alors qu’il avait un engagement pour acheter pour 1 milliard d'euros de pièces produites au Maroc à l'horizon 2021.

    >> Lire aussi : Automobile: "Renault et PSA en avance sur les objectifs" (MHE)

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
PSA: les usines de Kénitra quasiment finalisées

Une réunion du comité stratégique se tiendra le 3 avril pour faire le point sur l’état d’avancement. Elle sera suivie d’un point de presse le 5 avril.

Le projet industriel de PSA dans la zone franche de Kénitra avance à grands pas. "Les deux usines qui produiront les voitures et les moteurs sont presque finalisées", a annoncé le ministre de l’industrie Moulay Hafid Elalamy, le 22 mars dernier en marge de la conférence de presse sur l’emploi industriel. Et d’ajouter: "dans quelques jours, nous allons écouter ce que vont nous dire PSA".

    >> Lire aussi : Pour son démarrage à Kénitra, PSA cherche 1.600 profils entre 2017 et 2019 


Une réunion du comité stratégique du projet industriel est prévue le 3 avril prochain et sera suivie d’un point de presse le 5 avril. Il s’agira de la quatrième réunion officielle de ce comité qui réunit les différentes parties prenantes du projet à savoir PSA et le ministère de l'Industrie, mais aussi d’autres partenaires comme l’ONCF, l’ONEE, la zone franche de Kénitra… 

L’objectif est de s’enquérir de l’état d’avancement du projet et de faire un bilan d’étape. L’on comprend de la déclaration du ministre que les constructions sont d’ores et déjà finalisées même pour l’usine des moteurs dont les travaux ont été lancés en juin 2017.

    >> Lire aussi : Le projet PSA Maroc est en phase avec le planning annoncé 


Taux d’intégration à 60% au démarrage

L’un des points essentiels qui seront abordés sera certainement le taux d’intégration auquel Moulay Hafid Elalamy accorde une grande importance. 

PSA s'est engagé à réaliser un taux d'intégration de 60% au démarrage avant de monter à 85% après la mise en œuvre de l'usine de moteurs. Les deux parties devront certainement faire le point sur ce volet. 

La densification du tissu d’équipementiers autour du projet PSA est l’un des projets industriels piliers par lequel le Maroc entend passer un nouveau cap dans son industrie automobile. Lors d’une précédente sortie médiatique en décembre 2017, le ministre avait révélé que le groupe PSA a déjà dépassé 600 millions d'euros d'achats alors qu’il avait un engagement pour acheter pour 1 milliard d'euros de pièces produites au Maroc à l'horizon 2021.

    >> Lire aussi : Automobile: "Renault et PSA en avance sur les objectifs" (MHE)

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.