Palmeraie Immobilier accordera la possibilité à ses clients de personnaliser leurs villas avant le démarrage de la construction. Ils pourront aussi consulter en ligne le taux d’avancement des travaux. En parallèle, le groupe poursuit son effort de démocratisation du luxe avec le lancement de nouveaux projets de villas à partir de 2,9 MDH.

La crise persiste dans le secteur immobilier. Pour y faire face, chaque grand promoteur y va avec sa stratégie.

Le groupe Palmeraie, contacté par Médias24, se prépare à dévoiler plusieurs nouveautés. Nous vous livrons les premiers détails.

Le groupe Palmeraie intervient dans le secteur immobilier à travers deux entités : Palm Immobilier (haut standing et luxe) et Espaces Saada (social et moyen standing).

Dans les deux segments, l’innovation sera le moteur de la relance de l’activité. Pour rappel, durant le Ramadan 2018, Espaces Saada avait lancé le duplex social à 250.000 DH, produit qui a rencontré un succès auprès des acquéreurs.

Aujourd’hui, c’est dans segment du haut standing que le groupe lance des innovations. Objectif : se rapprocher de plus en plus des exigences et du profil de la clientèle. Une stratégie censée relancer la demande et éviter que les difficultés passagères s’installent, notamment celles de trésorerie.

Le premier axe de cette stratégie consistent à continuer à mettre sur le marché des logements haut standing accessibles, en termes de prix.

Après avoir lancé en avril 2016 son projet Ocean Palm à Dar Bouazza, composé d’appartements à partir de 770.000 DH et de villas à partir de 2,1 MDH, Palmeraie Immobilier démarre au cours des prochaines semaines la commercialisation de deux nouveaux projets offrant également des logements de luxe à des prix « accessibles » :

A Casablanca, le projet la Colline de l’Océan, sur la route d’Azemmour, à proximité du club de la Société Générale (à 5 minutes du Morocco Mall). Environ 180 villas seront proposées à des prix démarrant à 3,8 MDH, en plus d’appartements qui seront programmés ultérieurement. La construction des premières unités devrait démarrer d’ici le mois de mars.

A Marrakech, le projet les Jardins de la Palmeraie 3, situé au cœur de la palmeraie de la ville ocre. 260 villas seront construites tout au long de la durée du projet. Les prix démarrent à 2,9 MDH, un niveau largement en deçà de celui des deux premiers projets les Jardins de la Palmeraie. La commercialisation démarre incessamment.

En plus de ces projets, d’autres suivront notamment à Tanger, avec des villas vue sur mer. La même logique de prix sera respectée.

Parallèlement à cet axe, la nouvelle stratégie consiste en le lancement de la personnalisation des villas par leurs acquéreurs avant le démarrage de la construction.

Cette possibilité sera valable pour tous les nouveaux projets de luxe du groupe Palmeraie. Elle concerne le volet finition et non l’aménagement de l’espace, les plans autorisés d’un projet ne pouvant être modifiés.

Le management du groupe est parti de l’idée que même en achetant un logement neuf, l’acquéreur procède souvent à des modifications de la finition après la remise des clés, engendrant surcoût, avec un risque de qualité relative et retard d’installation.

Ainsi, dès la réservation du logement, l’acquéreur pourra « jouer » à l’architecte d’intérieur en choisissant parmi une large palette de produits le revêtement (marbre, parquet…), la nature et la couleur des peintures, le sanitaire, l’équipement de la cuisine…

Tout ce travail de personnalisation, l’acquéreur le fera de façon virtuelle à travers une plateforme technologique que Palmeraie mettra à sa disposition. Celle-ci permet en plus d’afficher le surcoût lié aux choix de finition opérés.

Une fois la personnalisation achevée, un cahier des charges spécifique au logement de l’acquéreur est signé par les deux parties, contenant les choix opérés.

Le client aura par la suite accès à l’application « My Palm Home » de personnalisation des logements qu’il pourra consulter ou la mettre à la disposition de son entourage.

Vers un business model digitalisé

Autre nouveauté lancée par Palmeraie, la visite « immersive » des projets commercialisés, à travers un casque de réalité virtuelle. A ne pas confondre avec les visites 360 sur PC ou mobile que nombre de promoteurs ou agents immobiliers ont développées depuis des années.

Pour le client, l’avantage est de pouvoir visiter en showroom tous les recoins du logement qu’il compte acheter, sans devoir se déplacer vers le site du projet. Pour Palmeraie, construire une villa témoin devient superflu ou presque.

Le groupe immobilier ne s’arrête pas là et lance aussi l’application mobile « Palm Work » pour les acquéreurs. Elle leur permettra de consulter l’état d’avancement des travaux de construction de leur logement en temps réel (en % d’achèvement du projet).

Cette innovation sera d’un grand apport dans la mesure où quasiment tous les logements de luxe sont vendus sur plan et que les délais de livraison sont la hantise des futurs propriétaires.

Enfin, Palmeraie lance la carte fidélité « Palm Friends » pour animer la relation promoteur-acquéreur après la remise des clés et constituer une communauté de propriétaires.

Ces derniers auront droit, à travers cette carte, à des remises de base sur tous les services offerts par le groupe partout au Maroc : hôtels, lieux de divertissement, restaurants… En consommant ces services, ils cumuleront en plus des points de fidélité qui leur donneront accès à des prestations gratuites.

Toutes ces innovations font partie d’un projet global nommé « Palm 4.0 » qui vise à digitaliser la relation client. Pour l’implémenter, une refonte de l’organisation et des process était nécessaire. Le groupe est en effet en train de digitaliser ses opérations et son fonctionnement en interne pour ne pas rater le virage numérique, coller à l’évolution de la demande et optimiser ses coûts. Son objectif est de migrer vers un business model digitalisé.

Tout cela a bien évidemment nécessité des investissements. Le management n’avance pas de chiffre précis et parle surtout d’investissements RH et IT. Mais quel que soit le coût, ce virage fera certainement des émules dans le secteur et d’autres promoteurs pourraient l’emprunter rapidement…

Voici la vidéo de présentation de la nouvelle stratégie de Palmeraie Immobilier, organisée le 11 février :

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Palmeraie Immobilier accordera la possibilité à ses clients de personnaliser leurs villas avant le démarrage de la construction. Ils pourront aussi consulter en ligne le taux d’avancement des travaux. En parallèle, le groupe poursuit son effort de démocratisation du luxe avec le lancement de nouveaux projets de villas à partir de 2,9 MDH.

La crise persiste dans le secteur immobilier. Pour y faire face, chaque grand promoteur y va avec sa stratégie.

Le groupe Palmeraie, contacté par Médias24, se prépare à dévoiler plusieurs nouveautés. Nous vous livrons les premiers détails.

Le groupe Palmeraie intervient dans le secteur immobilier à travers deux entités : Palm Immobilier (haut standing et luxe) et Espaces Saada (social et moyen standing).

Dans les deux segments, l’innovation sera le moteur de la relance de l’activité. Pour rappel, durant le Ramadan 2018, Espaces Saada avait lancé le duplex social à 250.000 DH, produit qui a rencontré un succès auprès des acquéreurs.

Aujourd’hui, c’est dans segment du haut standing que le groupe lance des innovations. Objectif : se rapprocher de plus en plus des exigences et du profil de la clientèle. Une stratégie censée relancer la demande et éviter que les difficultés passagères s’installent, notamment celles de trésorerie.

Le premier axe de cette stratégie consistent à continuer à mettre sur le marché des logements haut standing accessibles, en termes de prix.

Après avoir lancé en avril 2016 son projet Ocean Palm à Dar Bouazza, composé d’appartements à partir de 770.000 DH et de villas à partir de 2,1 MDH, Palmeraie Immobilier démarre au cours des prochaines semaines la commercialisation de deux nouveaux projets offrant également des logements de luxe à des prix « accessibles » :

A Casablanca, le projet la Colline de l’Océan, sur la route d’Azemmour, à proximité du club de la Société Générale (à 5 minutes du Morocco Mall). Environ 180 villas seront proposées à des prix démarrant à 3,8 MDH, en plus d’appartements qui seront programmés ultérieurement. La construction des premières unités devrait démarrer d’ici le mois de mars.

A Marrakech, le projet les Jardins de la Palmeraie 3, situé au cœur de la palmeraie de la ville ocre. 260 villas seront construites tout au long de la durée du projet. Les prix démarrent à 2,9 MDH, un niveau largement en deçà de celui des deux premiers projets les Jardins de la Palmeraie. La commercialisation démarre incessamment.

En plus de ces projets, d’autres suivront notamment à Tanger, avec des villas vue sur mer. La même logique de prix sera respectée.

Parallèlement à cet axe, la nouvelle stratégie consiste en le lancement de la personnalisation des villas par leurs acquéreurs avant le démarrage de la construction.

Cette possibilité sera valable pour tous les nouveaux projets de luxe du groupe Palmeraie. Elle concerne le volet finition et non l’aménagement de l’espace, les plans autorisés d’un projet ne pouvant être modifiés.

Le management du groupe est parti de l’idée que même en achetant un logement neuf, l’acquéreur procède souvent à des modifications de la finition après la remise des clés, engendrant surcoût, avec un risque de qualité relative et retard d’installation.

Ainsi, dès la réservation du logement, l’acquéreur pourra « jouer » à l’architecte d’intérieur en choisissant parmi une large palette de produits le revêtement (marbre, parquet…), la nature et la couleur des peintures, le sanitaire, l’équipement de la cuisine…

Tout ce travail de personnalisation, l’acquéreur le fera de façon virtuelle à travers une plateforme technologique que Palmeraie mettra à sa disposition. Celle-ci permet en plus d’afficher le surcoût lié aux choix de finition opérés.

Une fois la personnalisation achevée, un cahier des charges spécifique au logement de l’acquéreur est signé par les deux parties, contenant les choix opérés.

Le client aura par la suite accès à l’application « My Palm Home » de personnalisation des logements qu’il pourra consulter ou la mettre à la disposition de son entourage.

Vers un business model digitalisé

Autre nouveauté lancée par Palmeraie, la visite « immersive » des projets commercialisés, à travers un casque de réalité virtuelle. A ne pas confondre avec les visites 360 sur PC ou mobile que nombre de promoteurs ou agents immobiliers ont développées depuis des années.

Pour le client, l’avantage est de pouvoir visiter en showroom tous les recoins du logement qu’il compte acheter, sans devoir se déplacer vers le site du projet. Pour Palmeraie, construire une villa témoin devient superflu ou presque.

Le groupe immobilier ne s’arrête pas là et lance aussi l’application mobile « Palm Work » pour les acquéreurs. Elle leur permettra de consulter l’état d’avancement des travaux de construction de leur logement en temps réel (en % d’achèvement du projet).

Cette innovation sera d’un grand apport dans la mesure où quasiment tous les logements de luxe sont vendus sur plan et que les délais de livraison sont la hantise des futurs propriétaires.

Enfin, Palmeraie lance la carte fidélité « Palm Friends » pour animer la relation promoteur-acquéreur après la remise des clés et constituer une communauté de propriétaires.

Ces derniers auront droit, à travers cette carte, à des remises de base sur tous les services offerts par le groupe partout au Maroc : hôtels, lieux de divertissement, restaurants… En consommant ces services, ils cumuleront en plus des points de fidélité qui leur donneront accès à des prestations gratuites.

Toutes ces innovations font partie d’un projet global nommé « Palm 4.0 » qui vise à digitaliser la relation client. Pour l’implémenter, une refonte de l’organisation et des process était nécessaire. Le groupe est en effet en train de digitaliser ses opérations et son fonctionnement en interne pour ne pas rater le virage numérique, coller à l’évolution de la demande et optimiser ses coûts. Son objectif est de migrer vers un business model digitalisé.

Tout cela a bien évidemment nécessité des investissements. Le management n’avance pas de chiffre précis et parle surtout d’investissements RH et IT. Mais quel que soit le coût, ce virage fera certainement des émules dans le secteur et d’autres promoteurs pourraient l’emprunter rapidement…

Voici la vidéo de présentation de la nouvelle stratégie de Palmeraie Immobilier, organisée le 11 février :

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.