Le budget alloué aux bourses a progressé de 150,6% entre 2012 et 2018. Le ministère se penche sur la préparation d'un nouveau décret ciblant les étudiants issus de familles démunies.

Un total de 381.783 bourses d’études devraient être attribuées au titre de la rentrée universitaire 2018-2019, dont 162.283 nouvelles bourses pour les trois cycles (licence, master et doctorat), a indiqué lundi 15 octobre Said Amzazi, ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Répondant à une question orale sur "les normes d’attribution des bourses d’études universitaires", présentée par le PJD à la Chambre des représentants, M. Amzazi a précisé que 147.845 nouveaux bacheliers marocains sont titulaires de bourses, soit un taux de couverture de 73% à l'échelle nationale.

Ce taux s'élève à 80% dans 19 provinces ne disposant pas d’établissements et de cités universitaires, alors qu’il a atteint 100% dans 14 provinces, à savoir les provinces du sud, Jerada et Figuig.

En outre, le budget alloué aux bourses est passé de 718 MDH à 1.800 MDH entre 2012 et 2018, soit une progression de 150,6%.

Un nouveau décret

Dans un souci de promouvoir davantage l’égalité des chances en matière d’accès à la bourse, le ministère se penche sur la préparation d'un nouveau décret ciblant les étudiants issus de familles démunies et fondé sur des critères à caractère social. Le calendrier de l'année universitaire sera également pris en compte dans le versement des bourses.

Le ministre a fait savoir que 55.800 étudiants bénéficient du logement, dont 59% de filles, ajoutant que le nombre de cités universitaires a atteint 23, parmi elles deux nouvelles à Safi et Agadir, en plus de neuf internats et 31 résidences d’étudiants.

Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Le budget alloué aux bourses a progressé de 150,6% entre 2012 et 2018. Le ministère se penche sur la préparation d'un nouveau décret ciblant les étudiants issus de familles démunies.

Un total de 381.783 bourses d’études devraient être attribuées au titre de la rentrée universitaire 2018-2019, dont 162.283 nouvelles bourses pour les trois cycles (licence, master et doctorat), a indiqué lundi 15 octobre Said Amzazi, ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Répondant à une question orale sur "les normes d’attribution des bourses d’études universitaires", présentée par le PJD à la Chambre des représentants, M. Amzazi a précisé que 147.845 nouveaux bacheliers marocains sont titulaires de bourses, soit un taux de couverture de 73% à l'échelle nationale.

Ce taux s'élève à 80% dans 19 provinces ne disposant pas d’établissements et de cités universitaires, alors qu’il a atteint 100% dans 14 provinces, à savoir les provinces du sud, Jerada et Figuig.

En outre, le budget alloué aux bourses est passé de 718 MDH à 1.800 MDH entre 2012 et 2018, soit une progression de 150,6%.

Un nouveau décret

Dans un souci de promouvoir davantage l’égalité des chances en matière d’accès à la bourse, le ministère se penche sur la préparation d'un nouveau décret ciblant les étudiants issus de familles démunies et fondé sur des critères à caractère social. Le calendrier de l'année universitaire sera également pris en compte dans le versement des bourses.

Le ministre a fait savoir que 55.800 étudiants bénéficient du logement, dont 59% de filles, ajoutant que le nombre de cités universitaires a atteint 23, parmi elles deux nouvelles à Safi et Agadir, en plus de neuf internats et 31 résidences d’étudiants.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.