En cet après-midi du lundi 29 octobre, plusieurs centaines d’enseignants ont participé à une manifestation contre la contractualisation dans l’éducation nationale à Casablanca. Une véritable "erreur historique" pour les syndicats, qui y voient l’une des principales causes des maux de l’enseignement au Maroc.

Des centaines d’enseignants ont manifesté lundi 29 octobre à Casablanca. Réunissant plusieurs centrales syndicales, cette marche de protestation vise à mettre un terme à la contractualisation des enseignants dans le public, que des participants lient au "projet de privatisation de l’école publique" dans sa globalité. Les manifestants appellent également à leur intégration au sein de la fonction publique.

«Recruter des enseignants sous contrat est une erreur historique. Les contractuels ne bénéficient pas des mêmes droits, matériels mais aussi en termes d’offre de formation. Un enseignant nécessite une réelle formation pédagogique, qu’il ne peut acquérir qu’en une année au minimum. Ce qui est aberrant, c’est qu’on n’accorde pas au ministère de l’Education nationale les postes budgétaires nécessaires, mais en parallèle on recrute des milliers de contractuels payés par le ministère des Finances. Après on s’étonne du niveau médiocre de l’éducation marocaine…», s’insurge Allal Belarbi, SG du Syndicat national de l’enseignement – CDT, l’une des principales centrales participant à cette manifestation.

Voici une vidéo live montrant l'ambiance à la fin de la manifestation du 29 octobre :

>>Lire aussi: Education nationale: Voici les avantages du nouveau statut des enseignants des académies régionales

Vente aux enchères
Quoi de neuf ?
Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

En cet après-midi du lundi 29 octobre, plusieurs centaines d’enseignants ont participé à une manifestation contre la contractualisation dans l’éducation nationale à Casablanca. Une véritable "erreur historique" pour les syndicats, qui y voient l’une des principales causes des maux de l’enseignement au Maroc. 

Des centaines d’enseignants ont manifesté lundi 29 octobre à Casablanca. Réunissant plusieurs centrales syndicales, cette marche de protestation vise à mettre un terme à la contractualisation des enseignants dans le public, que des participants lient au "projet de privatisation de l’école publique" dans sa globalité. Les manifestants appellent également à leur intégration au sein de la fonction publique.

«Recruter des enseignants sous contrat est une erreur historique. Les contractuels ne bénéficient pas des mêmes droits, matériels mais aussi en termes d’offre de formation. Un enseignant nécessite une réelle formation pédagogique, qu’il ne peut acquérir qu’en une année au minimum. Ce qui est aberrant, c’est qu’on n’accorde pas au ministère de l’Education nationale les postes budgétaires nécessaires, mais en parallèle on recrute des milliers de contractuels payés par le ministère des Finances. Après on s’étonne du niveau médiocre de l’éducation marocaine…», s’insurge Allal Belarbi, SG du Syndicat national de l’enseignement – CDT, l’une des principales centrales participant à cette manifestation.

Voici une vidéo live montrant l'ambiance à la fin de la manifestation du 29 octobre :

>>Lire aussi: Education nationale: Voici les avantages du nouveau statut des enseignants des académies régionales

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.