Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil 

Assaut massif de migrants subsahariens vers Sebta: le Maroc change de ton 

Dimanche 1 janvier 2017 à 17h50
Assaut massif de migrants subsahariens vers Sebta: le Maroc change de ton
 (Photo AFP)

800 arrestations parmi des immigrés d'origine subsaharienne et 50 blessés dont dix graves parmi les forces de l'ordre marocaines: tel est le bilan de la tentative massive d'immigration illégale vers Sebta, aux premières heures de la nouvelles année, menée ce dimanche matin.

 

La totalité des 800 migrants, auteurs de la tentative ont été appréhendés, précise le ministère marocain de l'Intérieur, ce qui prouve l'efficacité des mesures de surveillance et la réactivité de celles-ci.

Mais la mise en échec a été violente comme le montre le nombre de blessés au sein des forces de l'ordre.

Il ne s'agit pas de la première opération du genre. La précédente tentative avait eu lieu le 9 décembre. Elle avait été menée par 400 personnes et était à l'époque considérée comme la plus importante depuis dix ans. 300 migrants avaient été interpellés et l'opération avait fait 40 blessés, 20 de chaque côté.

Cette fois-ci, le ministère de l'Intérieur annonce que le temps de la compréhension est terminé. Il rappelle les mesures de régularisation lancées par le Maroc et de ce fait, dit ne plus trouver d'excuses à ces agissements: dorénavant, les auteurs de telles tentatives seront présentés aux juridictions marocaines pour expulsion ou des peines plus lourdes.

Voici le texte intégral du communiqué diffusé ce dimanche 1er janvier 2017 par le ministère marocain de l'Intérieur:

"Une tentative d'immigration illégale de masse a eu lieu dans les premières heures de ce dimanche dans le Nord du Royaume, exécutée par environ 800 ressortissants de pays subsahariens, en vue de pénétrer de force à Sebta, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Cette tentative a été mise en échec par les forces de l’ordre. L'ensemble des immigrés clandestins ont été arrêtés et l’on déplore cinquante blessés dont dix graves parmi les éléments des forces de sécurité, précise le communiqué.

Ces tentatives d’immigration illégales, contraires aux règlements en vigueur au Maroc, placent leurs auteurs en marge de la loi et les exposent aux poursuites prévues, souligne le ministère précisant que "dorénavant les auteurs de telles tentatives seront présentés devant les juridictions compétentes qui statueront selon le cas de l’expulsion en dehors du territoire du Royaume à des peines plus lourdes selon la gravité de leurs actes".

Face à ces actes inconsidérés, il convient de rappeler que le Royaume, en application des Hautes Directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est résolument engagé à la régularisation de la situation des immigrés se trouvant au Maroc en leur permettant ainsi de jouir des mêmes droits dont jouissent les nationaux", note la même source." [Fin du communiqué].

 

 

Le récit de l'AFP: les assaillants étaient 1.100, un policier marocain a perdu un oeil

 

[Avec AFP].- Un millier de migrants ont pris d'assaut dimanche la double clôture entourant Sebta, et un policier a perdu un oeil dans les heurts qui ont suivi, ont indiqué les autorités locales.

Un groupe de 1.100 personnes originaires d'Afrique subsaharienne qui voulaient gagner l'Europe, s'est précipité sur la clôture haute de six mètres, vers 4H00 locales (0300 GMT), d'une manière "extrêmement violente et organisée", a indiqué la préfecture de Sebta.

Aucun d'entre eux n'a réussi à passer de l'autre côté, sauf deux migrants, grièvement blessés, qui ont été hospitalisés à Sebta, selon la préfecture.

Selon les autorités locales, une centaine d'entre eux ont réussi à grimper en haut de la clôture extérieure et y sont restés pendant quelques heures.

"Cette tentative avortée par les forces de l'ordre a permis l'arrestation de l'ensemble des immigrés clandestins, alors que l'on déplore cinquante blessés dont dix graves parmi les éléments des forces de sécurité", a indiqué de son côté dans un communiqué le ministère de l'Intérieur marocain.

Des images de la télévision locale Faro ont montré un homme perché sur la clôture, assis, la tête penchée sur sa poitrine. Puis lorsque le jour s'est levé, il est descendu dans l'espace entre les deux clôtures et s'est couché tandis qu'un policier espagnol est allé lui chercher une bouteille d'eau avant de le faire revenir sur le territoire marocain.

Les migrants ont "utilisé des barres en fer, des cisailles et des grandes pierres avec lesquelles ils ont attaqué les forces marocaines et des agents de la Guardia Civil (police espagnole).

Un policier marocain a perdu un oeil.

"Ces tentatives d'immigration illégales placent leurs auteurs en marge de la loi (...). Dorénavant leurs auteurs seront présentés devant les juridictions compétentes qui statueront" sur leur possible expulsion du Maroc et seront "condamnés à des peines plus lourdes selon la gravité de leurs actes".

Lors d'un assaut similaire, le 9 décembre, près de 400 migrants avaient tenté de forcer cette même barrière.

Ce nouvel assaut intervient alors que les autorités marocaines mènent depuis la mi-décembre une nouvelle campagne de régularisation des étrangers en situation irrégulière, pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne. Il s'agit de la deuxième opération du genre après celle lancée deux ans plus tôt et qui avait concerné près de 25.000 migrants.

Autrefois simple pays de transit, le Maroc est progressivement devenu pays d'accueil, même si de nombreux migrants gardent l'espoir de rejoindre l'Europe, en traversant le détroit de Gibraltar ou en pénétrant à la Sebta et Melilia.

Entre début janvier et le 30 septembre 2016, quelque 10.800 migrants avaient atteint l'Espagne par voie terrestre ou maritime, selon l'Organisation internationale des migrations.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close