Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil INTERNATIONAL

Deux hélicoptères et un avion écrasés entre dimanche et lundi  

Lundi 12 mars 2018 à 10h15
Deux hélicoptères et un avion écrasés entre dimanche et lundi
 

Deux hélicoptères se sont écrasés, dimanche 11 mars, aux Etats-Unis et en Iran, et un avion au Népal, lundi, faisant une dizaine de morts.

Au Népal, un avion de la compagnie bangladaise US-Bangla Airlines, transportant 71 passagers, s'est écrasé lundi 12 mars près de l'aéroport de Katmandou où il se préparait à atterrir, a annoncé un responsable de l'aéroport.

"Nous sommes en train d'essayer d'éteindre les flammes et de porter secours aux passagers", a déclaré à l'AFP Prem Nath Thakur, porte-parole de l'aéroport.

L'incident a fait, au moins, 40 morts et 23 blessés, selon les autorités.

A New York, un hélicoptère de tourisme s'est écrasé dimanche soir dans l'East River, faisant au moins deux morts, ont indiqué les autorités de la ville.

Selon les chefs de la police et des pompiers new-yorkais, l'hélicoptère, qui transportait six personnes dont le pilote, s'est écrasé dans l'East River, au niveau de la 90e rue, peu après 19 heures locales (23h00 GMT), à l'issue d'une journée ensoleillée.

"Le pilote a réussi à se dégager, mais les cinq autres personnes n'ont pas pu", a expliqué le chef des pompiers, Daniel Nigro, lors d'une brève conférence de presse.

Des plongeurs ont immédiatement été dépêchés sur les lieux, qui ont dégagé les cinq passagers, dans des conditions difficiles en raison du courant fort à cet endroit, a-t-il expliqué.

Deux d'entre eux ont été prononcés morts sur les lieux, et les trois autres ont été "hospitalisés dans un état critique", a-t-il ajouté, sans donner aucune précision sur leur identité.

Il a ajouté que les cinq passagers étaient attachés à leur siège, expliquant peut-être pourquoi ils n'avaient pu se dégager.

L'hélicoptère appartenait à une société dénommée Liberty, qui organise des vols pour les touristes souhaitant survoler la capitale financière américaine.

Selon le chef de la police James O'Neill, l'appareil avait été loué pour les besoins de photographes.

Les autorités new-yorkaises n'ont cité dans l'immédiat aucune cause pour cet accident, indiquant simplement que l'autorité fédérale pour la sécurité dans les transports, le National Transportation Safety Board, était en charge de l'enquête.

Plusieurs médias, qui ont diffusé des images de l'hélicoptère rouge sombrant dans la rivière, ont évoqué un appel de détresse du pilote juste avant le drame, évoquant un problème de moteur.

En Iran

Les secours n'ont retrouvé aucun survivant dans les décombres de l'avion privé turc qui s'est écrasé dimanche dans le sud-ouest de l'Iran, et qui, selon des médias turcs, transportait huit jeunes femmes revenant d'un enterrement de vie de jeune fille.

"L'avion comptait trois membres d'équipage et 8 passagers. Deux des passagers avaient la nationalité espagnole et les autres étaient citoyens turcs", indique lundi l'Organisation iranienne de l'aviation civile (OIAC) dans un communiqué.

Selon des médias turcs, l'avion, un Bombardier Challenger 604, propriété de la société Basaran Holding Company, transportait la fille de Huseyin Basaran, patron de ce grand groupe turc, et sept de ses amies, en plus des trois membres d'équipages.

L'avion qui voyageait vers Istanbul avait décollé de Charjah, aux Emirats arabes unis, s'est écrasé dans les montagnes du Zagros, à plus de 400 km au sud de Téhéran.

Fiancée depuis octobre, Mina Basaran, la fille de l'homme d'affaires, était partie fêter aux Emirats avec ses amies son enterrement de vie de jeune fille, selon la presse turque.

"L'avion est entré dans l'espace aérien de la République islamique d'Iran à 16h59 heure locale [13h29 GMT] et s'est écrasé vers 18h09" (14h39 GMT), écrit l'OIAC.

"Selon les conversations avec le centre de contrôle national, le pilote avait demandé à pouvoir baisser d'altitude à cause d'un problème technique", ajoute l'OACI, indiquant que "l'avion a disparu des radars à environ 32.000 pieds [environ 9.750 mètres] alors qu'il descendait et que sa vitesse avait fortement chuté".

Selon l'agence iranienne Isna, les corps des 11 victimes ont été retrouvées sur les lieux du drame.

Une dernière rotation d'hélicoptères devait permettre d'achever le transfert des dépouilles en fin de matinée vers l'aéroport de Shahr-e Kord, capitale de la province de Chahar Mahall - Bakhtiari, où s'est produit l'accident.

De même source, deux cadavres fortement brûlés n'ont pas encore pu être identifiés.

Les boîtes noires de l'appareil ont été retrouvées et doivent être remises aux autorités turques, ajoute Irna, en citant Jafar Madani, gouverneur adjoint de la province de Chahar Mahall - Bakhtiari.

(Avec AFP)

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close