Expo2020: A Dubaï, le chantier va bon train, participation marocaine en vue  Maquette du site où se tiendra l'Expo2020

Dubaï s’apprête à accueillir Expo2020, un méga événement dédié à l’innovation. Le site de l’exposition sera livré une année avant l’événement qui s’étalera sur six mois. Lancement du quatrième cycle d’Expo Live, un programme dédié au financement des solutions créatives. Le Maroc fait partie des nations ayant confirmé leur présence en tant qu'exposants.

DUBAI [Envoyé spécial]. Shanghai (2010), Milan (2015) et bientôt Dubaï. La mégapole des Emirats arabes unis s’apprête à accueillir Expo2020, exposition universelle qui se tiendra entre octobre 2020 et avril 2021.

25 MM de dirhams émiratis ont été investis dans ce qui est annoncé comme la grand-messe de l’innovation.

Le projet est en phase de construction. Sur le chantier situé au sud de Dubai – à proximité de l’aéroport international Al Maktoum, les travaux se déroulent 24h/24 pour faire naître une ville dans la ville. Aujourd’hui, on compte plus de 42 millions d'heures travaillées sur le site. Au total, 20.000 personnes ont été mobilisées pour élever du sable une cité couvrant une superficie de 4,38 km2, y compris une zone fermée de 2 km2.

Les Emiratis sont très enthousiastes à l’idée d’organiser un tel événement, le premier du genre dans la région MEASA (Moyen-Orient, Afrique et Asie du Sud). Le projet est suivi au plus haut sommet de l’Etat et jouit du support de nombreuses entités privées, dont des multinationales (Siemens, Accenture etc.).

Niveau objectifs, les organisateurs ont placé la barre haut: ils tablent sur 25 millions de visiteurs durant les six mois de l'exposition. Selon les premières projections, environ 70% de tous les visiteurs devraient provenir de l'extérieur des Émirats arabes unis, soit la plus grande proportion de visiteurs internationaux dans l'histoire de l'Expo.

Par ailleurs, 170 pays ont déjà confirmé leur présence en tant qu’exposants. Les organisateurs tablent quant à eux sur 180 pays exposants, soit beaucoup plus que Milan en 2015 et un peu moins que Shanghai en 2010. Chaque nation disposera d’un pavillon où ses représentants (entreprises et autres établissements) exposeront leurs innovations. Des pays comme l’Allemagne, la Grande Bretagne ou le Luxembourg bâtiront eux-mêmes les leurs. 

" Le Maroc fait partie des pays ayant annoncé leur participation, mais n'a pas encore précisé le thème de son exposition ou le design de son pavillon", nous informe une source parmi les organisateurs. 

Les différents acteurs du projet restent cependant muets quant aux objectifs économiques. "Nous avons fait des estimations que nous avons consignées dans un document interne. Nous les dévoilerons bientôt de manière officielle. Mais pour l’heure, c’est confidentiel", rapporte une autre source interne.

"Le site sera livré dès octobre 2019, soit une année avant l’événement ", assure Marjane Faraidooni, Senior vice-présidente chargée du volet Legacy (héritage) à l’Expo2020. C’est à elle que revient la mission de réfléchir sur l’avenir du site après les six mois de l’exposition. La reconversion est l’un des casse-têtes de ce projet. 

"Une fois l’exposition bouclée, Expo2020 deviendra District2020, un lieu comprenant des locaux de travail, des communautés résidentielles et deux parcs et installations pour les affaires et les loisirs", selon Mme Faraidooni.

"L'innovation de partout"

En attendant le grand événement, Dubaï met d’ores et déjà l’innovation à l’honneurLancé il y a quelques années par Expo2020,  Expo Live est un programme qui finance et promeut "des solutions créatives" issues des quatre coins du globe, avec comme slogan: "L'innovation peut venir de partout et s’adresse à tout le monde".

Expo Live bénéficie d’une enveloppe globale de 100 millions de dollars. L’initiative a pour finalité de  soutenir des "innovations prometteuses" mais "qui ne pourraient pas atteindre leur plein potentiel " sans un tel soutien, assure les tenants du programme.

Les clés pour accéder au financement ? Impacter positivement la société tout en préservant l’environnement. C’est le cas des 70 entrepreneurs ayant déjà reçu l’appui du programme (100.000 dollars chacun), qui en est aujourd’hui à son 4ème cycle. Les candidatures pour ce cycle se clôturent le 2 décembre 2018.

Les créations financées sont pour leur majeure partie l’œuvre de PME et correspondent toutes "à l'un des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, un ensemble de 17 objectifs globaux qui, s'ils sont atteints, garantiront une bonne qualité de vie pour tous", explique-t-on à Expo Live. 

Un des exemples les plus édifiants est le projet brésilien F123, qui a reçu un financement dans le cadre du premier cycle du programme. Il s’agit d’un ordinateur parlant "portable et abordable" qui offre aux personnes malvoyantes un plus grand degré d’indépendance, conformément à l’objectif "Diminutions des inégalités".

"Notre objectif est de rendre les logiciels de F123 largement accessibles aux personnes malvoyantes, dont 90% vivent dans des pays en développement ", rapporte Fernando HF Botelho, fondateur de F123, qui s'exprimait mardi 2 septembre lors de l'Expo Live Global Innovators SummitPour lui, les subventions d’Expo Live ont "permis de créer le premier synthétiseur de parole arabe gratuit au monde, compatible avec les ordinateurs à faible coût".

Conférence de presse, Expo Live Global Innovators Summit

Autre illustration: Smart Lab, une start-up basée aux EAU, a développé une application mobile qui aide " les cols bleus" à améliorer leurs compétences en lecture et en écriture, tout en offrant des récompenses telles que des bons.

Depuis qu’il a obtenu le soutien d’Expo Live, Smart Labour s’est associé au ministère des Ressources humaines et de l’Emiratisation des Émirats arabes unis pour mettre en œuvre l’application dans tout le pays et la développer plus avant.

La firme a également signé un contrat avec Dubai Taxi, et plus de 3.500 chauffeurs ont déjà utilisé l'application pour suivre des cours: «Il y a plus de 2 millions de cols bleus dans les EAU ayant accès à des téléphones intelligents et 16,5 millions dans le Moyen-Orient au sens large. Cependant, dans la plupart des cas, ces appareils sont principalement utilisés pour rester en contact avec des membres de la famille ou à des fins de divertissement", observe Abu Muadh, fondateur de Smart Labour, qui a également obtenu un financement lors du premier cycle du programme.

"En raison d'un manque d'éducation, de nombreux cols bleus au Moyen-Orient ne sont pas en mesure de s'exprimer aussi clairement qu'ils le voudraient, ce qui affecte directement leur productivité, leur bonheur et leur contribution globale à l'économie. L'application d'apprentissage Smart Labor peut aider à améliorer cette situation, au bénéfice de millions de personnes dans notre région."

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
Expo2020: A Dubaï, le chantier va bon train, participation marocaine en vue  Maquette du site où se tiendra l'Expo2020

Dubaï s’apprête à accueillir Expo2020, un méga événement dédié à l’innovation. Le site de l’exposition sera livré une année avant l’événement qui s’étalera sur six mois. Lancement du quatrième cycle d’Expo Live, un programme dédié au financement des solutions créatives. Le Maroc fait partie des nations ayant confirmé leur présence en tant qu'exposants. 

DUBAI [Envoyé spécial]. Shanghai (2010), Milan (2015) et bientôt Dubaï. La mégapole des Emirats arabes unis s’apprête à accueillir Expo2020, exposition universelle qui se tiendra entre octobre 2020 et avril 2021.

25 MM de dirhams émiratis ont été investis dans ce qui est annoncé comme la grand-messe de l’innovation.

Le projet est en phase de construction. Sur le chantier situé au sud de Dubai – à proximité de l’aéroport international Al Maktoum, les travaux se déroulent 24h/24 pour faire naître une ville dans la ville. Aujourd’hui, on compte plus de 42 millions d'heures travaillées sur le site. Au total, 20.000 personnes ont été mobilisées pour élever du sable une cité couvrant une superficie de 4,38 km2, y compris une zone fermée de 2 km2.

Les Emiratis sont très enthousiastes à l’idée d’organiser un tel événement, le premier du genre dans la région MEASA (Moyen-Orient, Afrique et Asie du Sud). Le projet est suivi au plus haut sommet de l’Etat et jouit du support de nombreuses entités privées, dont des multinationales (Siemens, Accenture etc.).

Niveau objectifs, les organisateurs ont placé la barre haut: ils tablent sur 25 millions de visiteurs durant les six mois de l'exposition. Selon les premières projections, environ 70% de tous les visiteurs devraient provenir de l'extérieur des Émirats arabes unis, soit la plus grande proportion de visiteurs internationaux dans l'histoire de l'Expo.

Par ailleurs, 170 pays ont déjà confirmé leur présence en tant qu’exposants. Les organisateurs tablent quant à eux sur 180 pays exposants, soit beaucoup plus que Milan en 2015 et un peu moins que Shanghai en 2010. Chaque nation disposera d’un pavillon où ses représentants (entreprises et autres établissements) exposeront leurs innovations. Des pays comme l’Allemagne, la Grande Bretagne ou le Luxembourg bâtiront eux-mêmes les leurs. 

" Le Maroc fait partie des pays ayant annoncé leur participation, mais n'a pas encore précisé le thème de son exposition ou le design de son pavillon", nous informe une source parmi les organisateurs. 

Les différents acteurs du projet restent cependant muets quant aux objectifs économiques. "Nous avons fait des estimations que nous avons consignées dans un document interne. Nous les dévoilerons bientôt de manière officielle. Mais pour l’heure, c’est confidentiel", rapporte une autre source interne.

"Le site sera livré dès octobre 2019, soit une année avant l’événement ", assure Marjane Faraidooni, Senior vice-présidente chargée du volet Legacy (héritage) à l’Expo2020. C’est à elle que revient la mission de réfléchir sur l’avenir du site après les six mois de l’exposition. La reconversion est l’un des casse-têtes de ce projet. 

"Une fois l’exposition bouclée, Expo2020 deviendra District2020, un lieu comprenant des locaux de travail, des communautés résidentielles et deux parcs et installations pour les affaires et les loisirs", selon Mme Faraidooni.

"L'innovation de partout"

En attendant le grand événement, Dubaï met d’ores et déjà l’innovation à l’honneurLancé il y a quelques années par Expo2020,  Expo Live est un programme qui finance et promeut "des solutions créatives" issues des quatre coins du globe, avec comme slogan: "L'innovation peut venir de partout et s’adresse à tout le monde".

Expo Live bénéficie d’une enveloppe globale de 100 millions de dollars. L’initiative a pour finalité de  soutenir des "innovations prometteuses" mais "qui ne pourraient pas atteindre leur plein potentiel " sans un tel soutien, assure les tenants du programme.

Les clés pour accéder au financement ? Impacter positivement la société tout en préservant l’environnement. C’est le cas des 70 entrepreneurs ayant déjà reçu l’appui du programme (100.000 dollars chacun), qui en est aujourd’hui à son 4ème cycle. Les candidatures pour ce cycle se clôturent le 2 décembre 2018.

Les créations financées sont pour leur majeure partie l’œuvre de PME et correspondent toutes "à l'un des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, un ensemble de 17 objectifs globaux qui, s'ils sont atteints, garantiront une bonne qualité de vie pour tous", explique-t-on à Expo Live. 

Un des exemples les plus édifiants est le projet brésilien F123, qui a reçu un financement dans le cadre du premier cycle du programme. Il s’agit d’un ordinateur parlant "portable et abordable" qui offre aux personnes malvoyantes un plus grand degré d’indépendance, conformément à l’objectif "Diminutions des inégalités".

"Notre objectif est de rendre les logiciels de F123 largement accessibles aux personnes malvoyantes, dont 90% vivent dans des pays en développement ", rapporte Fernando HF Botelho, fondateur de F123, qui s'exprimait mardi 2 septembre lors de l'Expo Live Global Innovators SummitPour lui, les subventions d’Expo Live ont "permis de créer le premier synthétiseur de parole arabe gratuit au monde, compatible avec les ordinateurs à faible coût".

Conférence de presse, Expo Live Global Innovators Summit

Autre illustration: Smart Lab, une start-up basée aux EAU, a développé une application mobile qui aide " les cols bleus" à améliorer leurs compétences en lecture et en écriture, tout en offrant des récompenses telles que des bons.

Depuis qu’il a obtenu le soutien d’Expo Live, Smart Labour s’est associé au ministère des Ressources humaines et de l’Emiratisation des Émirats arabes unis pour mettre en œuvre l’application dans tout le pays et la développer plus avant.

La firme a également signé un contrat avec Dubai Taxi, et plus de 3.500 chauffeurs ont déjà utilisé l'application pour suivre des cours: «Il y a plus de 2 millions de cols bleus dans les EAU ayant accès à des téléphones intelligents et 16,5 millions dans le Moyen-Orient au sens large. Cependant, dans la plupart des cas, ces appareils sont principalement utilisés pour rester en contact avec des membres de la famille ou à des fins de divertissement", observe Abu Muadh, fondateur de Smart Labour, qui a également obtenu un financement lors du premier cycle du programme.

"En raison d'un manque d'éducation, de nombreux cols bleus au Moyen-Orient ne sont pas en mesure de s'exprimer aussi clairement qu'ils le voudraient, ce qui affecte directement leur productivité, leur bonheur et leur contribution globale à l'économie. L'application d'apprentissage Smart Labor peut aider à améliorer cette situation, au bénéfice de millions de personnes dans notre région."

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.