Cafouillage lundi soir au sujet d'une éventuelle interdiction de France 24 au Maroc.

L'information s'est propagée dans les milieux journalistiques, avec comme source des journalistes de la chaîne française. L'info qui circulait faisait état d'une "interdiction" ou d'une "interdiction verbale de toute activité au Maroc".

Dans la nuit, le ministère marocain de la Communication a publié les précisions suivantes:

-France 24 "reste une chaîne accréditée au Maroc, avec la présence d'un correspondant sur place".

-Le tournage d'une émission animée par Jamal Boudouma, prévu vendredi dernier à partir de Rabat, a été interdit en raison du "non-respect de la procédure réglementaire." Le ministère confirme bien l'interdiction du tournage de l'émission.

La même source confime indirectement le mécontentement officiel à l'égard du traitement de l'actualité marocaine qualifié de "déséquilibré et non professionnel, manquant de neutralité". Elle fait état d'un "acharnement de la chaîne contre l'image du Maroc, ses symboles, ses institutions ce qui suscite des interrogations au sujet de la ligne éditoriale de la chaîne".

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.

Cafouillage lundi soir au sujet d'une éventuelle interdiction de France 24 au Maroc.

L'information s'est propagée dans les milieux journalistiques, avec comme source des journalistes de la chaîne française. L'info qui circulait faisait état d'une "interdiction" ou d'une "interdiction verbale de toute activité au Maroc".

Dans la nuit, le ministère marocain de la Communication a publié les précisions suivantes:

-France 24 "reste une chaîne accréditée au Maroc, avec la présence d'un correspondant sur place".

-Le tournage d'une émission animée par Jamal Boudouma, prévu vendredi dernier à partir de Rabat, a été interdit en raison du "non-respect de la procédure réglementaire." Le ministère confirme bien l'interdiction du tournage de l'émission.

La même source confime indirectement le mécontentement officiel à l'égard du traitement de l'actualité marocaine qualifié de "déséquilibré et non professionnel, manquant de neutralité". Elle fait état d'un "acharnement de la chaîne contre l'image du Maroc, ses symboles, ses institutions ce qui suscite des interrogations au sujet de la ligne éditoriale de la chaîne".

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.